insidieux

 

définitions

insidieux ​​​ , insidieuse ​​​ adjectif

Qui a le caractère d'un piège. ➙ trompeur. Une question insidieuse.
(maladie) Dont l'apparence bénigne masque au début la gravité réelle.
 

synonymes

insidieux, insidieuse adjectif

sournois, traître

trompeur, fallacieux, illusoire

piégé, rusé, spécieux, captieux (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ne dites pas cela, car c'est le conseil le plus insidieux du sommeil de l'esprit.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
On pense avec quelle indignation l'auteur a reçu cet insidieux avis.Victor Hugo (1802-1885)
Une fois, cependant, l'intrépide nocher se laissa séduire par les insidieux et mielleux discours du seul ami qu'il s'adjoignit jamais, dans une circonstance tout spécialement périlleuse.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Par la fenêtre, le petit jour insidieux apparut.André Beaunier (1869-1925)
De plus libres natures eussent succombé à l'enveloppement insidieux de la terrible rancune, au magnétisme des colères, des indignations, aux histoires de fiel et d'amertume.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Toujours insidieux, toujours philanthrope, ce qu'il désirait le plus lui était indifférent.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Aussi ne saurions-nous trop engager l'homme mûr, trop confiant en lui-même, à veiller toujours, car le péril est insidieux et les risques sont grands.Charles Burlureaux (1851-1927)
La technologie avance rapidement et le vieillissement est insidieux : il importe donc de considérer aussi les nouvelles solutions dans le domaine de la médecine et de la pharmacologie.Europarl
Rien n'était plus curieux que de voir ces oiseaux, aux plumes immaculées, accroupis sur la glace, mais attentifs au moindre mouvement de leurs insidieux ennemis.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Je sais jeter les sorts les plus insidieux.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Il était pourtant brave, mais insidieux et retors.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Vos complots, vos risées, vos conciliabules et jusqu'à vos silences plus insidieux que le reste, rien ne m'a échappé !...Fernand Vandérem (1864-1939)
Stith, après l'avoir appellé « un prince de talens et de grand sens » le dit insidieux et cruel.François-Maximilien Bibaud (1823-1887)
C'est, il n'en faut pas douter, par un conseil insidieux de l'esprit malin, que les hommes ont chargé cette heure de diviser leurs jours.Xavier de Maistre (1763-1852)
Rien dans la vie ne se fait sans un insidieux accompagnement de phrases toutes faites.Jules Noriac (1827-1882)
Ce n'est pas la première fois que le rapport attire l'attention sur le vieillissement insidieux de la population ; les mesures à l'encontre de ce phénomène sont connues de longue date.Europarl
C'est un voile insidieux qui brouille nos regards sans même que nous nous en apercevions.Europarl
L'expression « libre et équitable » doit être évitée : il s'agit d'un vocabulaire insidieux qui est toujours impitoyablement pris pour cible par les médias dans n'importe quelle situation post-électorale.Europarl
Mentir, c'est abuser les hommes le sachant et le voulant, qu'on le fasse en actes ou en paroles, par le silence ou par d'insidieux discours.Ossip Lourié (1868-1955)
Dans tous les cas, il s'agit d'un poison insidieux, qui s'infiltre et pèse sur notre société ouverte.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INSIDIEUX, EUSE » adj.

Vieux mot escorché du Latin, qui s'est dit des pieges, des embusches qu'on va dresser à quelqu'un pour luy nuire, pour l'attraper. Le cheval de Troye estoit un present insidieux que les Grecs firent aux Troyens. Ce mot vient du Latin insidiosus, d'insidiae, embusches, d'insidere, se placer, se poster en quelque lieu, ce qu'on a coûtume de faire, quand on dresse des embusches, pour avoir ensuitte l'avantage sur l'ennemy.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020