trompeur

 

définitions

trompeur ​​​ , trompeuse ​​​ adjectif et nom

(personnes) Qui trompe, est capable de tromper par mensonge, dissimulation. ➙ déloyal, fourbe, hypocrite, perfide. —  nom rare ➙ menteur.
(choses) Qui induit en erreur. Apparences trompeuses. ➙ menteur.
 

synonymes

trompeur, trompeuse adjectif

menteur, double, à double face, fourbe, hypocrite, mystificateur, artificieux (littéraire), perfide (littéraire)

fallacieux, chimérique, décevant, faux, illusoire, insidieux, mensonger, captieux (littéraire), spécieux (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si ce résumé est inexact, trompeur ou inconsistant, cela devra aboutir à la mise en cause des responsables.Europarl
Que j'ai souffert et combien j'ai pleuré intérieurement pendant que sur mes lèvres endolories errait un sourire trompeur !Paul Scudo (1806-1864)
On commence par se fier à la physionomie ; mais bientôt revenu de cet indice trompeur, pour avoir été dupe de fausses larmes, on finit par ne plus croire aux vraies.Sophie Cottin (1770-1807)
Elle vit qu'on l'avait abusée ; et que cette mesure, déguisée sous un masque trompeur, n'était dans le fait qu'un moyen de consommer plus sûrement le déplacement des fonctionnaires nationaux.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Ce qui serait extrêmement injuste et trompeur vis-à-vis des exploitants, vendeurs et consommateurs de produits biologiques.Europarl
Mais il y a un je ne sais quel trompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours.René Descartes (1596-1650)
La sœur et moi n'eûmes pas un instant de doute, ce n'était pas un mieux trompeur.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Je suis pour la suppression de telles descriptions car elles donnent l'impression que ces cigarettes sont moins dangereuses pour la santé que les autres cigarettes : c'est clairement trompeur.Europarl
Néanmoins, ce nombre serait trompeur s'il n'était pas composé de deux chiffres, ou s'il ne suscitait pas deux commentaires supplémentaires.Europarl
Et d'ailleurs, pourquoi ces réunions qui ne produisent d'une part qu'un dévouement trompeur, et qui excitent de l'autre une irritation réelle et terrible ?Adolphe Thiers (1797-1877)
Cependant je ne suis pas le jouet d'un songe, mon cerveau n'est pas sous l'influence morbide d'une illusion vaine, d'un mirage trompeur, d'une hallucination décevante...Émile Gaboriau (1832-1873)
Un temps doux, après ces grands froids passés ; un soleil trompeur, jouant la lumière d'été.Pierre Loti (1850-1923)
Il ne regrettait pas la vie, il s'affligeait seulement en pensant qu'il me laissait accablé de maux, au milieu de ce monde trompeur et méchant.Bathild Bouniol (1815-1877)
On l'accuse d'être avide et trompeur ; mais on reconnaît que, quand il est bon et sincère, il ne l'est pas à demi.George Sand (1804-1876)
Il n'y a rien de si triste et de si trompeur que la lumière passant à travers un rideau bleu : il ne faut pas avoir de rideaux bleus.Alphonse Karr (1808-1890)
La solitude dépouille les biens de la terre du prestige trompeur que l'imagination leur donne, et anéantit par là toute vaine ambition.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
La végétation si grêle de ces arbres n'est qu'un abri trompeur contre les rayons verticaux du soleil.Jules Verne (1828-1905)
L'usure et le trompeur secours des renouvellements lui firent mener une vie heureuse pendant environ dix-huit mois.Honoré de Balzac (1799-1850)
Néanmoins, je pense qu'il serait trompeur de dire qu'il ne s'est rien passé au cours de l'année qui s'est écoulée.Europarl
La deuxième dame aime un trompeur ; elle se lamente ; toutefois elle forme le dessein de mourir plutôt que de renoncer à sa passion.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROMPEUR, EUSE » adj. parfois subst.

Qui trompe, qui impose, qui abuse. Les filles ne doivent pas croire aux promesses des hommes, car ce sont de grands trompeurs. Les plaisirs de ce monde sont trompeurs & decevants.
 
On dit proverbialement, A trompeur trompeur & demi, pour dire, qu'il est permis de tromper celuy qui nous veut tromper.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020