insipide

 

définitions

insipide ​​​ adjectif

Qui n'a aucune saveur, aucun goût. ➙ fade. Un breuvage insipide.
au figuré Qui manque d’intérêt. Je trouve cette comédie insipide. ➙ ennuyeux, fastidieux.
 

synonymes

insipide adjectif

fade, douceâtre

ennuyeux, fastidieux, (incolore) inodore et sans saveur, plat, sans sel

effacé, anodin, banal, falot, inconsistant, insignifiant, ordinaire, quelconque, terne

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'efforce très-souvent d'être comique, et pourtant nous ne nous rappelons pas une seule occasion où il ait réussi à être autre chose que bizarrement et étourdiment insipide.Hippolyte Taine (1828-1893)
Nous sommes dans un pays riche et fertile, ces immenses plaines le prouvent certainement, malgré leur apparence terne, uniforme, presque insipide.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
L'histoire, telle qu'on la leur enseigne, n'est qu'un insipide catalogue de faits et de dates.Anatole France (1844-1924)
Dans la taverne, il assiste, impassible, aux expansions bruyantes de l'insipide orgie, et n'exprime qu'un désir, celui de quitter de tels lieux.Marie d'Agoult (1805-1876)
Conversation, promenade sous les noisetiers et dîné à une heure ; reste de la journée assez insipide, à cause du dîner de bonne heure.Eugène Delacroix (1798-1863)
Si elle a quelque chose d'insipide, on peut lui donner, avec une teinture, l'odeur et le goût qu'on désire.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
J’espère simplement que le débat ne se transformera pas en une discussion vague et insipide.Europarl
Cette insipide conversation engagée par le colonel avait pour but de faire parler sa voisine de droite, qui, silencieuse et préoccupée, ne lui accordait pas la plus légère attention.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il s'y était laissé prendre, comme beaucoup de ruraux, par cet attrait du mouvement qui leur fait paraître morne et insipide la régularité de la campagne.Paul Bourget (1852-1935)
La vie que je mène ici est réellement fatigante, par l'excès de son repos et son insipide uniformité.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Elle lui demandait à quoi il s'occupait avec son insipide ; combien il avait bâillé de fois à ses côtés ; si elle lui répétait les mathématiques.Denis Diderot (1713-1784)
Il y a dans cette strophe un insipide jeu de mots entre les paroles voisines ganado et perdido ; celle-ci veut dire perdu ; l'autre, qui signifie troupeau, veut dire aussi gagné.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mais pardon, monsieur, tout cela est fort peu intéressant pour vous, et cette narration, que votre courtoisie daigne écouter, vous paraît bien insipide et bien longue.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Mais, depuis quelques jours, nous nous sentions un peu las l'un de l'autre : la cruauté aussi devient une chose insipide à la longue, si elle n'est qu'imaginative.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
A peine riche, il lui tarde d'être ruiné afin de goûter encore cette nerveuse et terrible émotion sans laquelle la vie lui est insipide.George Sand (1804-1876)
On dirait que mon oncle porte en lui une source d'eau tiède et insipide dont il ouvre à perpétuité le robinet, c'est toujours la même chose, d'une monotonie désespérante.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
C'est une jeune fille ordinaire, jolie ou laide à ses heures, insipide comme un garçon en robe.Jules Renard (1864-1910)
Combien de fois cette conversation originale et piquante m'a-t-elle consolé de l'ennui d'un bavardage insipide !Sophie Gay (1776-1852)
Albert l'avait connu autrefois : et son étonnement avait été de voir l'insipide gueux de jadis engendrer tout-à-coup ces balivernes mélancoliques et sentimentales, qui faisaient la conquête des femmes.Louis Dumure (1860-1933)
Il écrivait, de son côté, une lettre qui donne l'idée de la déclamation insipide et de l'orgueil puéril de certaines parties de cette correspondance.Auguste Angellier (1848-1911)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INSIPIDE » adj. m. & f.

Qui n'a rien de picquant, ou d'acide qui chatouille le goust, qui fasse quelque impression sur luy. Cette sausse est insipide, elle est sans sel, sans poivre, elle ne sent rien. la terre dont on a tiré le salpetre est insipide. la meilleure qualité de l'eau c'est d'estre insipide.
 
INSIPIDE, se dit aussi de la personne, & de la partie où se fait l'impression de ce sentiment. La fluxion qui luy est tombée sur la langue luy a rendu le goust insipide, cet homme est naturellement insipide, a peu de goust.
 
INSIPIDE, se dit figurément en Morale, des choses où il ne paroist aucune pointe d'esprit. Cet Epigramme est insipide, il n'y a pas un grain de sel, d'esprit. tous les livres de cet Auteur, sont froids & insipides.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020