Email catcher

insipide

Définition

Définition de insipide ​​​ adjectif

Qui n'a aucune saveur, aucun goût. ➙ fade. Un breuvage insipide.
au figuré Qui manque d’intérêt. Je trouve cette comédie insipide. ➙ ennuyeux, fastidieux.

Synonymes

Synonymes de insipide adjectif

fade, douceâtre

ennuyeux, fastidieux, (incolore) inodore et sans saveur, plat, sans sel

effacé, anodin, banal, falot, inconsistant, insignifiant, ordinaire, quelconque, terne

Exemples

Phrases avec le mot insipide

Ils s'abstenaient d'essayer de refaire le monde, mais ne retiraient pas à la philosophie son tranchant ni ne la rendaient insipide.Critique, 2008, Ralph Lerner, Cédric Cohen-Skalli (Cairn.info)
J’espère simplement que le débat ne se transformera pas en une discussion vague et insipide.Europarl
Combien de fois cette conversation originale et piquante m'a-t-elle consolé de l'ennui d'un bavardage insipide !Sophie Gay (1776-1852)
Une première période insipide, avec des appels à contresens, parfois incompréhensibles pour ses partenaires.Ouest-France, Benjamin IDRAC, 27/02/2019
Il peut s'agir de personnalités limites qui vivent leur présent comme insipide et cherchent quelque émotion plus vive pour sortir de leur état de torpeur.Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 2004, Alberto Eiguer (Cairn.info)
La conversation prend fin, au milieu du triste écho des paroles incolores, et des échanges codifiés, rendus progressivement insipides jusqu'à l'extrême.Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 2018, Pierre Benghozi (Cairn.info)
Ce drame fantastique raconte l'histoire d'un homme qui ne parvient pas à s'extirper d'une société aussi facile qu'insipide, où tout, du logement à l'amour, est pris en charge.Géo, 18/05/2018, « Norvège : voyage au pays du bonheur »
Plutôt la première période, voire la première heure, quasi insipide ?Ouest-France, Alvin KOUALEF, 28/08/2021
Une chouette découverte qui devrait permettre de redonner sucre et saveur nos tomates industrielles, souvent insipides.Ouest-France, 27/01/2017
Hélas, la frontière n'empêche dans aucun sens le passage de l'insipide dérive devenue depuis peu une avalanche.Ouest-France, 11/07/2014
Si les premiers épisodes étaient corrects, la série s'est laissée aller jusqu'à devenir insipide.Ouest-France, Marion BARGIACCHI, 30/05/2021
En ţigănie, une histoire bien racontée, même si elle ne correspond pas à la réalité, est toujours plus intéressante qu'une histoire vraie, mais insipide.Ethnologie française, 2018, Filippo Bonini Baraldi (Cairn.info)
Les chercheurs maison ont dû se creuser la tête pour aboutir à un produit qui ne soit pas insipide.Capital, 07/12/2010, « Bongrain, l'art de nous faire manger du fromage toute la… »
Le mieux eût été de supprimer ces kilomètres de récitatifs insipides, qui se déroulent comme un interminable ruban de route blanche, pendant des heures.Romain Rolland (1866-1944)
Vos conversations sont insipides pour les gens d'esprit, désespérantes pour les ames aimantes.Joseph Fiévée (1767-1839)
Que d'après-midi consacrées, comme cette après-midi de décembre 1876, à l'insipide corvée des visites !Paul Bourget (1852-1935)
Judicieusement, le téléspectateur désigne du même terme une collation insipide que l'on avale sans y penser, en regardant la télé.Médium, 2013, Paul Soriano (Cairn.info)
Mais ces derniers instants haletants ne suffiront pas à faire oublier les 80 premières minutes insipides au cours desquelles les occasions furent rares.Ouest-France, 25/08/2014
Il écrivait, de son côté, une lettre qui donne l'idée de la déclamation insipide et de l'orgueil puéril de certaines parties de cette correspondance.Auguste Angellier (1848-1911)
Chaque mouvement et geste d'attention, chaque remarque insipide et chaque retrait opportun évoque l'ultime fantasme de l'économie de services.Agone, 2015, Heather Havrilesky, Marie Hermann (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INSIPIDE adj. m. & f.

Qui n'a rien de picquant, ou d'acide qui chatouille le goust, qui fasse quelque impression sur luy. Cette sausse est insipide, elle est sans sel, sans poivre, elle ne sent rien. la terre dont on a tiré le salpetre est insipide. la meilleure qualité de l'eau c'est d'estre insipide.
 
INSIPIDE, se dit aussi de la personne, & de la partie où se fait l'impression de ce sentiment. La fluxion qui luy est tombée sur la langue luy a rendu le goust insipide, cet homme est naturellement insipide, a peu de goust.
 
INSIPIDE, se dit figurément en Morale, des choses où il ne paroist aucune pointe d'esprit. Cet Epigramme est insipide, il n'y a pas un grain de sel, d'esprit. tous les livres de cet Auteur, sont froids & insipides.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Carpe Diem Carpe Diem

Ces mots latins parmi les plus célèbres reposent sur un double malentendu.

Maxime Rovere 17/06/2022