Email catcher

inviter

Définition

Définition de inviter ​​​ verbe transitif

Prier (qqn) de se rendre, de se trouver à un endroit, d'assister à qqch. ➙ convier. Ils ont été invités au mariage. pronominal Venir sans être convié. Elle s'est invitée à la fête. au participe passé Des amis invités à dîner. ➙ invité.
sans complément Offrir, payer (un repas, une boisson à qqn). Ce soir, c'est moi qui invite !
Engager (qqn) de façon courtoise mais nette (à faire qqch.). Je vous invite à me suivre.
(sujet : chose) Inciter, porter (à). Le temps invitait à se promener, à la flânerie.

Conjugaison

Conjugaison du verbe inviter

actif

indicatif
présent

j'invite

tu invites

il invite / elle invite

nous invitons

vous invitez

ils invitent / elles invitent

imparfait

j'invitais

tu invitais

il invitait / elle invitait

nous invitions

vous invitiez

ils invitaient / elles invitaient

passé simple

j'invitai

tu invitas

il invita / elle invita

nous invitâmes

vous invitâtes

ils invitèrent / elles invitèrent

futur simple

j'inviterai

tu inviteras

il invitera / elle invitera

nous inviterons

vous inviterez

ils inviteront / elles inviteront

Synonymes

Synonymes de s'inviter verbe pronominal

s'imposer

Exemples

Phrases avec le mot inviter

Nous inviterons les entreprises et les usagers à prendre part aux décisions.Ouest-France, 16/06/2021
Il t'invitera à passer quelques jours chez lui ; tu resteras à dîner.Charles de Bernard (1804-1850)
On m'invitera sans doute au bal pour la semaine prochaine ?Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle recevait beaucoup, donnait des fêtes admirablement ordonnées, auxquelles on se faisait inviter quinze jours d'avance...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Pour profiter de ses bienfaits, encore faut-il lui laisser la possibilité de s'inviter dans notre quotidien.Ça m'intéresse, 15/06/2019, « Les bienfaits insoupçonnés de l'ennui ! »
Cette présentation – schématique – de l'ouvrage devrait inviter à le lire et à renouveler quelques questions.La clinique lacanienne, 2010, Jean-Claude Aguerre (Cairn.info)
À propos, dites donc, vous m'inviterez à la noce, j'espère ?René Boylesve (1867-1926)
Si vous devez annoncer une mauvaise nouvelle à quelqu'un, allez-vous lui envoyer un sms, lui laisser un message téléphonique ou l'inviter au restaurant ?Ça m'intéresse, 22/02/2021, « Comment l'inconscient nous gouverne »
Il est important de trouver le bon moment pour inviter son lapin à jouer.Ça m'intéresse, 16/01/2022, « Comment jouer avec son lapin ? »
Ils sont 49 % à s'adresser à lui comme s'il était humain, 35 % à l'inviter dans leur lit.Ça m'intéresse, 13/03/2022, « Notre chat passe-t-il avant notre conjoint ? »
Un bon moyen de se faire connaître, de rappeler quelques consignes de sécurité et d'inviter à participer aux dons.Ouest-France, Florence LAMBERT, 03/08/2020
On ne peut ignorer dans l'équipage que c'est moi qui l'ai fait inviter, moi qui l'envoie.Marcel Boulenger (1873-1932)
Il est cependant possible de se faire inviter par un membre pour la journée, moyennant 100 euros.Capital, 03/04/2008, « Les réseaux qu'il faut cultiver pour accélérer sa carrière »
Cependant, si elle va aux mines, vous lui en ferez les honneurs et vous l'inviterez à déjeuner.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Cette instabilité devrait en soi inviter à une certaine distance.Commentaire, 2013, Donatien Grau (Cairn.info)
Il est préférable de ne pas laisser tétines et biberons s'inviter trop longtemps dans les habitudes des enfants.Ça m'intéresse, 17/12/2021, « Doudous et tétines : nos enfants s’attachent-ils trop aux objets ? »
À la radio et à la télévision, on arrête de l'inviter.Ça m'intéresse, 22/10/2019, « Les humoristes dans l'histoire »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de INVITER v. act.

Convier quelqu'un à quelque Feste, à quelque ceremonie. Les parents sont choquez, lors qu'on fait des nopces, & qu'on ne les invite pas en ceremonie. Tous les Ambassadeurs des Princes estrangers furent invitez de se trouver à ce Te Deum, à ce festin royal, à cette entree.
 
INVITER, se dit figurément en choses morales. L'espoir de l'éternité qui nous est promise nous doit inviter, exciter à bien vivre. cette eau claire invite les passans à s'en des alterer. La gloire invite les gens genereux à s'exposer pour leur Prince.
 
INVITÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ? « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ?

Quand on évoque l’écrivain britannique George Orwell, on pense automatiquement à 1984, son roman dystopique publié en 1949 et fréquemment salué comme...

Florent Moncomble 05/03/2024
sondage de la semaine