Email catcher

irréfragable

définitions

irréfragable ​​​ adjectif

littéraire (preuve, témoignage…) Qu'on ne peut contredire, récuser. ➙ irrécusable.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il n'y a qu'une preuve certaine, irréfragable : les aveux du coupable.Anatole France (1844-1924)
Elle a d'ailleurs contre elle des documents authentiques, des pièces irréfragables.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Je ne crois pas, cependant, que l'on puisse, par exemple, accorder une valeur absolument irréfragable à l'histoire officielle de cette période sombre de notre histoire, ni condamner les esprits hétérodoxes.Europarl
S'il y eût songé, il aurait pu, ce me semble, s'étayer d'une autorité aussi irréfragable.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
D'abord les faits nous montrent, d'une manière irréfragable, que la transmission héréditaire des caractères acquis est l'exception et non la règle.Albert Farges (1848-1926)
Vous avez naturellement le cœur bon, l'esprit juste, et de l'aptitude au travail ; la facilité avec laquelle vous avez appris la géométrie, même transcendante, en est une preuve irréfragable.Ernest Daudet (1837-1921)
Il est appuyé sur la plus sainte de toutes les lois, le salut du peuple ; sur le plus irréfragable de tous les titres, la nécessité.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
C'est chez nous une ligne de conduite irréfragable et je souhaiterais que ce soit sérieusement envisagé au niveau européen.Europarl
Tout d'abord, je vous rappellerai que le mot contin du document français indique un « continent » d'une façon irréfragable.Jules Verne (1828-1905)
Trois vieilles carabines, brisées, tordues et rongées de rouille, sont appendues auprès de l'odorant spécifique, comme preuves irréfragables de miracles non moins éclatants.Hector Berlioz (1803-1869)
Enfin il y a de cette intention une preuve morale irréfragable.Adolphe Thiers (1797-1877)
On comprend que les grands essors des peuples vers ces choses, comme les élans individuels, sont les solutions irréfragables des plus mystérieux problèmes.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Cette sincérité, visible, palpable, irréfragable, évidente même par la douleur qu'elle lui faisait, rendait les informations inutiles et donnait autorité à tout ce que disait cet homme.Victor Hugo (1802-1885)
Cette inclination est-elle une cause excitante, ou plutôt une preuve irréfragable de la profondeur en question ?Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Logiquement, adressé à la doctrine et au langage, le reproche est irréfragable ; adressé à la personne, ce serait une calomnie.Charles de Rémusat (1797-1875)
L'amour qui renie son objet se trahit d'une façon irréfragable.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Le gouvernement n'a pas précisé lundi si la présomption de non-consentement serait irréfragable, c'est-à-dire qu'elle ne supporterait pas la preuve du contraire, comme cela avait été un temps évoqué.Ouest-France, 06/03/2018
Mais malheureusement ce témoignage est irréfragable.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Indiquez-le d'une manière claire, irréfragable.François Guizot (1787-1874)
A notre avis, une polémique n'est réellement loyale, que lorsque les arguments fournis de chaque côté s'appuient sur des faits vrais, exacts et, s'il se peut, irréfragables.Claude de La Poëpe (1814-1886)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IRREFRAGABLE » adj. m. & f.

Certain, assûré, qu'on ne peut reprocher. Il y a un tesmoignage irrefragable de cette verité dans un Auteur contemporain. l'experience est une preuve irrefragable qui vaut mieux que tout le raisonnement.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021