jonc

 

définitions

jonc ​​​ nom masculin

Plante à hautes tiges droites et flexibles, qui croît dans l'eau, les terrains très humides. —  Sa tige. Corbeille de jonc (➙ vannerie).
Canne, badine (de jonc, etc.).
Bague, bracelet dont le cercle est partout de même grosseur.
 

synonymes

jonc nom masculin

badine, cravache

[surtout Québec] anneau, bague, bracelet

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Beaucoup de ces étudiants mendient leur subsistance, fabriquent des parasols en roseau et en cœur de jonc, ou bien se louent une partie de la journée pour divers services.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Est-ce que ce jonc – et il saisit la main où brillait l'anneau nuptial – est-ce que ce jonc et l'union dont il est le symbole sacré sont une pure moquerie ?Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Je n'avais pas d'existence séparée, j'étais la greffe qui vit à même la sève de l'arbre, maintenue, chair contre chair, par le jonc du jardinier.Remy de Gourmont (1858-1915)
Le jonc s'inclina devant moi, et je trouvai dans le mouchoir un autre billet avec cent écus d'or, sans aucune monnaie.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Une trentaine de consommateurs occupaient dans la grande salle de petites tables en jonc tressé.Jules Verne (1828-1905)
Dès qu'on a trouvé un bon mouillage, la voile est serrée, l'ancre jetée, une natte de jonc placée contre le vent et la pêche commence.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Françoise baissa les yeux et aperçut, en effet, la trace de son brodequin imprimée sur le tapis de jonc.Émile Souvestre (1806-1854)
Et le pommeau d'or de sa canne de jonc me montra la salle d'abord, puis la scène.Paul Bourget (1852-1935)
Elle s'en allait ainsi mollement, avec des détours ralentis, si propre, si nette, qu'elle reflétait comme une glace le moindre jonc de ses bords.Émile Zola (1840-1902)
En parlant ainsi, je le secouais par les épaules et le faisais plier comme un jonc, bien qu'il fût plus grand que moi de toute la tête.George Sand (1804-1876)
J'ai de la pourpre et des perles dans mes mains et vous n'avez pour vous coucher qu'une natte de jonc.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Introduit dans une tribune, le docteur plongea ses regards sur la multitude des législateurs qui siégeaient dans des fauteuils de jonc, les pieds sur leur pupitre.Anatole France (1844-1924)
Mon grand-père pliait toujours comme un jonc, le brave homme, l'homme paisible qu'il était, quand s'élevait une bourrasque conjugale.Claude Tillier (1801-1844)
Elles couvraient les nattes de jonc froid, elles brochaient sur les étoffes, elles emplissaient de leur croupe des hamacs aux mailles larges.Pierre Louÿs (1870-1925)
Un vernis menteur qu'on étale sur un morceau de bois, afin de le faire passer pour un jonc.Claude Tillier (1801-1844)
Mais il eut beau s'aider du genou, le jonc plia et ne voulut point rompre.George Sand (1804-1876)
Les pots, les cruches, les grosses bouteilles habillées de jonc se confondaient dans une affreuse mêlée, et les flacons d'osier se heurtaient désespérément contre les gourdes cuirassées de corde.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Faites-moi dire au moins que vous vous portez bien, et que vous êtes légère comme un cerf et droite comme un jonc, et je les dispense du reste.Denis Diderot (1713-1784)
C'était une chambre octogone tendue de nattes de jonc et garnie de banquettes en canne.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Les murs salpêtrés, verdâtres et fendus répandaient une si forte humidité, que le mur contre lequel couchait le colonel était tapissé d'une natte en jonc.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JONC » subst. masc.

Herbe qui croist dans les prez & dans les marais, qui est menuë, haute & seche, qui ne vaut rien à faire du foin. Les prez qui sont trop humides sont souvent remplis de jonc, on ne fait point d'estat de leur herbe, on y fait des rigoles, des seignées, pour empêcher qu'il n'y croisse des joncs. on fait des balais de jonc, des paniers de jonc. les figues s'envoyent dans des cabats de jonc. il vient des nattes de jonc de Hollande, qui sont fort propres. Les navires des Chinois n'ont que des voiles de jonc. Ce mot vient du Latin juncus, ainsi dit, quòd ipsius usus sit ad juncturas potissimus, parce qu'on s'en sert principalement pour lier, pour attacher une chose à une autre.
 
Il y a une sorte de jonc qui porte de belles fleurs. Il y en a de lissez, & d'autres pointus ; les uns steriles, les autres qui ont une graine noire & ronde.
 
Il y a aussi un jonc odorant, qui est une drogue d'apothicaires qu'on appelle autrement pasture de chameau. Voyez scoenanthum.
 
On dit proverbialement d'une personne de belle taille, & qui se tient fort droite, qu'elle est droite comme un jonc. On dit aussi d'un glorieux qui ne se baisse point pour faire la reverance, qu'il s'est tenu droit comme un jonc.
 
JONC, est aussi une espece de bague qui le plus souvent n'a point de chaton, & qu'on ne met guere que pour accompagner & en arrester une autre.
 
JONC ou Jonco, est le nom qu'on donne à une espece de vaisseau fort leger dont on se sert dans les lndes Orientales, & sur tout le long des costes de la Chine.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020