joufflu

 

définitions

joufflu ​​​ , joufflue ​​​ adjectif

Qui a de grosses joues.
 

synonymes

joufflu, joufflue adjectif

bouffi, poupin, rebondi, mafflu (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dis donc aussi que ce sont des imbéciles, toi, fit-il en poussant rudement le marchand joufflu, qui se trouvait à portée de son bras.Henry Gréville (1842-1902)
C'était un grand et gros homme joufflu et de bonne mine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La grand'mère avait remarqué que la chétive petite fille donnait au gros joufflu au moins deux cuillerées pour une qu'elle s'administrait à elle-même.Élise de Pressensé (1826-1901)
Vous étiez un peu plus joufflu et timide, tout à fait extraordinaire.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Mais, peu après, je vis entrer un petit homme gras, frais, joufflu, trapu, guilleret, qui vint rôder dans la cuisine, déplaça quelques meubles, leva le couvercle d'une casserole et disparut.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Garnier était bien fait de sa personne, petit et joufflu.George Sand (1804-1876)
Ce derrière, blanc comme la neige, gras, ramassé, arrondi, joufflu, potelé, ressemblait comme deux gouttes d'eau à celui de la femme du souverain pontife.Denis Diderot (1713-1784)
Au lieu de l'homme gras et joufflu, que l'on m'avait dépeint, je ne trouvai qu'un pauvre malade n'ayant plus que la peau et les os, et pouvant à peine respirer...Pierre Duchaussois (1878-1940)
Il était devenu tout rose, joufflu, potelé partout, pareil à un petit paquet de graisse vivante.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le garçon appelé parut, un bon gros garçon candide et joufflu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Julien, un jeune joufflu, dérangé de son dîner, arriva la bouche encore mâchonnante.Fernand Vandérem (1864-1939)
Regardez comme ils couvent des yeux ce petit garçon joufflu, qui paraît instinctivement en avoir peur.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Au milieu, un jeune paysan de vingt-cinq ans, joufflu comme une pomme et rouge comme un coquelicot.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était un steward joufflu qui annonçait, un quart d'heure d'avance, le lunch de midi et demi.Jules Verne (1828-1905)
Il discerna mal l'artilleur joufflu qui retenait le glissement de sa monture pour ne pas dépasser le polytechnicien, pour le frapper.Paul Adam (1862-1920)
J'étais très- joufflu dans ce temps-là, et j'en sais quelque chose.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Lucien, gros, joufflu, tout hâlé d'avoir joué sur la plage, au vent du large, crevait de santé, un peu empâté même, et l'air bourru, parce qu'on venait de le laver.Émile Zola (1840-1902)
Au fond du berceau, l'enfant était endormi, serein, joufflu, ses bras potelés hors des dentelles.Paul Adam (1862-1920)
Elle était pauvrement vêtue, mais très proprement, et tenait sur les bras un enfant de huit ou dix mois, joufflu et bien portant.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JOUFLU, UE » adj.

Qui a de grosses jouës. On depeint les vents avec des visages jouflus, qui ont les jouës enflees.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020