labourer

 

définitions

labourer ​​​ verbe transitif

Ouvrir et retourner (la terre) avec un instrument aratoire. ➙ bêcher, biner, défoncer. Labourer un champ. —  au participe passé Terre labourée. ➙ labour (2).
(surtout au passif) Creuser, ouvrir (comme le soc laboure la terre). Piste labourée par le galop des chevaux. —  au participe passé (au figuré) Visage labouré de rides. ➙ sillonné.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je laboure

tu laboures

il laboure / elle laboure

nous labourons

vous labourez

ils labourent / elles labourent

imparfait

je labourais

tu labourais

il labourait / elle labourait

nous labourions

vous labouriez

ils labouraient / elles labouraient

passé simple

je labourai

tu labouras

il laboura / elle laboura

nous labourâmes

vous labourâtes

ils labourèrent / elles labourèrent

futur simple

je labourerai

tu laboureras

il labourera / elle labourera

nous labourerons

vous labourerez

ils laboureront / elles laboureront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tels, dans un champ à labourer, deux bœufs noirs traînent avec la même ardeur une pesante charrue ; de leurs fronts hérissés de cornes découle une abondante sueur.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il y a déjà deux ans que la famine a commencé sur la terre, il en reste encore cinq, pendant lesquels on ne pourra ni labourer ni recueillir.Henri Loëb (1805-1899)
Il serait donc urgent, à mon avis, d'y retourner au plus tôt et d'essayer d'en labourer une partie.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Les mages enseignaient que les actes les plus méritoires sont : faire un enfant, labourer un champ, planter un arbre.Montesquieu (1689-1755)
Ces deux moines ne savaient pas labourer et ne trouvaient pas d'acheteurs : ils pensèrent donc à retourner dans leur patrie.Auguste de Gérando (1819-1849)
Bref, au bout de quatre années, il lui fallait une charrue et même deux pour labourer ses terres.Bathild Bouniol (1815-1877)
Il laissa seulement les plus pauvres du pays pour labourer les vignes et pour cultiver les champs.Henri Loëb (1805-1899)
On calcule que le coût de production du café est, pour la main-d'œuvre (il faut le labourer à la pioche 3 fois l'année) de 3,000 reis, soit 7 fr.Ernest Michel (1837-1896)
La grosse affaire du temps était de réveiller la culture endormie, de faire qu'on voulût travailler, labourer, semer, vivre encore.Jules Michelet (1798-1874)
Parti au galop et traversant le champ de bataille, je voyais les boulets labourer le champ de bataille, et je ne croyais pas en sortir.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
On y est fort laborieux, parce que le travail est un plaisir pour qui est sûr d'en retirer le fruit ; il y a autant de plaisir à labourer qu'à moissonner.Gaston Maugras (1850-1927)
Si vous cultivez les lettres, gardez-vous bien, monsieur, de labourer le champ ingrat de la satire ; elle ne procure que des désagrémens.Alphonse de Fortia de Piles (1758-1826) et Pierre-Marie-Louis de Boisgelin de Kerdu (1758-1816)
Elles sont en certains districts de l'île l'élément le plus important de l'alimentation et dispensent l'indigène, assez nonchalant de sa nature, de labourer péniblement des champs de céréales.Élisée Reclus (1830-1905)
Nous n’abandonnerons pas la lutte, convaincus que nous sommes de labourer le bon sillon, image que, étant moi-même agriculteur, je me plais à utiliser.Europarl
Il en parlait encore ce matin et disait qu'il se chargeait de lui apprendre à labourer, et qu'il était bien sûr d'y réussir.Zulma Carraud (1796-1889)
Il ne pressentait pas le formidable champ de prose, qu'il devait si vigoureusement labourer, et d'où, pour lui, lèverait toute une moisson légitime de gloire et d'argent.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Je suivais ses mouvements et de nouveau je sentis les griffes de mon cauchemar me labourer le cœur.Hector France (1837-1908)
Où je mis le plus longtemps, c'est pour apprendre à labourer, parce que outre la conduite de la charrue, il faut savoir parler aux bœufs, et s'en faire écouter.Eugène Le Roy (1836-1907)
Guillaume sent la bouillante baleine du monstre passer sur-son visage, et ses tranchantes canines lui labourer la cuisse.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Gent attrapa le loup, lattela à sa charrue, et le fit labourer, sous le joug, avec lautre vache.Frédéric Mistral (1830-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LABOURER » v. act.

Cultiver la terre en la remuant. On laboure en pleine campagne avec la charruë garnie d'un soc, & d'un contre. Les vignes se labourent avec la houë, les jardins avec la besche. En brie il faut labourer avec des chevaux. En berry on laboure avec des boeufs. Il estoit deffendu dans la Loy de Moyse de labourer avec le boeuf & l'asne. Les Nobles ne peuvent labourer qu'une de leurs terres à deux charruës seulement. On appelle labourer à bled, quand on donne la troisiéme façon aux terres qu'on est prés d'ensemencer en bled.
 
LABOURER, se dit improprement des choses qui remuënt la terre, & qui la gastent : comme, les cochons labourent un prez avec leur grouin. Ce prez est presque tout labouré par les taupes. On dit aussi, qu'un boulet de canon laboure, quand il commence à rouler sur la terre vers la fin de sa portée.
 
En termes de Marine, on dit qu'une ancre laboure, quand le fond du terrain n'est pas bon pour l'ancrage, quand l'ancre ne peut enfoncer ni s'y tenir ferme.
 
LABOURÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020