lâchement

 

définitions

lâchement ​​​ adverbe

De manière lâche (I).
Avec lâcheté. Fuir lâchement.
 

synonymes

lâchement adverbe

bassement, honteusement, indignement, vilement (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Puis au dehors, l'heure du départ sonnée, il rentrait dans le cruel bon sens qui fait se résigner, lâchement.Paul Margueritte (1860-1918)
Le baron les avait indignement trompés et s'ils l'avaient cru capable de les abandonner aussi lâchement, dépourvus de tout, ils ne l'auraient certes pas suivi.André Le Glay (1785-1863)
Je vais souffrir éternellement, mais avec l'espoir que vous m'oublierez, avec le remords d'avoir désiré et recherché votre affection, avec la consolation du moins de n'en avoir pas lâchement abusé.George Sand (1804-1876)
J'avais le cœur rempli d'une immense pitié et d'un incommensurable amour ; mais je ne songeai qu'à pleurer, qu'à laisser voir lâchement ma terreur.Louis Ulbach (1822-1889)
Et, très lâchement alors, sans force désormais, il lui jura tout ce qu'elle voulut, il répéta à satiété qu'il n'aimait qu'elle et que jamais il n'épouserait sa fille.Émile Zola (1840-1902)
Mais il ne songea point à profiter lâchement de l'absence de son gardien pour s'évader.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Je n'y avais jamais pensé parce que j'avais toujours assez lâchement reculé la possibilité même de commettre quelque acte positif contre lui.René Boylesve (1867-1926)
Qui donc, alors, m'a lâchement calomniée, m'a ravi l'affection de mon père, m'entoure d'espions et m'abreuve d'outrages ?...Émile Gaboriau (1832-1873)
Après avoir fait mention de nos généreux guerriers, je parlerai de ceux qui ont, dans ce moment, abandonné si lâchement leurs drapeaux pour retourner dans leurs foyers.Jacques Fricasse (1732-1802)
Et cependant, combien souvent, au lieu de regarder un ennui en face, nous tâchons lâchement de l'éviter.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Ils n'avaient point déserté lâchement leurs drapeaux, c'était le froid, l'inanition qui les avait détachés de leurs colonnes.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Taisons-nous encore jusqu'à ce que la manière dont votre frère a été lâchement occis soit bien répandue, et montrez-en la preuve à tout le monde sans nommer les coupables.George Sand (1804-1876)
Était-ce parce qu'on ne lui avait pas résisté, parce qu'on avait souffert lâchement ses envahissements, qu'elle avait ainsi étendu ses vastes bras ?Adolphe Thiers (1797-1877)
C'est renoncer lâchement à un des droits qui constituent la dignité humaine, c'est reculer devant un devoir social.George Sand (1804-1876)
Il laissa sur les vitres verdies retomber la mince cotonnade jaune, de celles qui obstruent les fenêtres des séminaires, et lâchement enfonça sous les draps encore tièdes ses mains glacées.Remy de Gourmont (1858-1915)
Quel spectacle nous a-t-il offert, sans compter tout le reste, ce siècle follement orgueilleux et lâchement cruel ?Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
On t'avait dit, en t'amenant ici, que c'est moi qui, exécrable et dénaturée, t'ai lâchement abandonnée...Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle eut une pensée pour sa mère lâchement abandonnée, pour son humble village si calme et si heureux, puis elle s'affaissa.Pamphile Le May (1837-1918)
Dans les deux cas l'innocence lâchement persécutée venait victorieusement secourir l'instrument même de ses maux ou de ses périls.Raymon Roussel (1877-1933)
Comment, tu profiterais de ce que, absorbée dans sa douleur, elle ne regarde pas à ce qui se passe au tour d'elle, pour abandonner lâchement ses enfants ?Jean de la Brète (1858-1945)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LACHEMENT » adv.

D'une maniere lasche, nonchalante & poltronne. Ce passement est cousu trop laschement. Les Ouvriers qu'on ne paye pas vont laschement en besogne. On a degradé ce Capitaine, parce qu'il s'est deffendu laschement dans cette place.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020