linge

 

définitions

linge ​​​ nom masculin

(collectif) Ensemble des pièces de tissu employées aux besoins du ménage. Linge de maison (pour le lit, la toilette, la table, la cuisine). Laver, repasser le linge. Étendre le linge (sur un séchoir, une corde à linge, avec des pinces à linge).
Ensemble des sous-vêtements et pièces détachables de l'habillement en tissu léger. Linge de corps. ➙ lingerie. Changer de linge. Linge sale. locution Laver* son linge sale en famille. —  locution, familier Du beau linge : des femmes élégantes ; des gens distingués.
(Canada) Ensemble des vêtements. Le linge d'hiver.
Pièce de linge (1). Nettoyer une glace avec un linge humide. —  locution Blanc comme un linge, très pâle.
 

synonymes

linge nom masculin

toile, tissu

linge (de corps)

sous-vêtements, dessous, lingerie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il fait aussi des portraits, mais seulement de gens bien nés, ayant de l'éducation et du linge.Armand Dayot (1851-1934)
Presque toutes savent raccommoder le linge ou le repasser ; c'est à cette dernière occupation qu'elles emploient souvent le samedi dans les maisons où elles sont à journées.Paul Sébillot (1843-1918)
Elle pendit son linge au dossier d'une chaise ; elle demeura debout, tournant, examinant les meubles, frappée d'une telle stupeur, que ses larmes ne coulaient plus.Émile Zola (1840-1902)
Cogia prend encore dix pièces d'or et cache le reste dans un linge qu'il place au fond d'un grand vase de terre plein de son.Paul Sébillot (1843-1918)
Un livre quand on l'ouvre, un linge quand on le déplie, fument comme s'ils brûlaient.Louis Boussenard (1847-1910)
Elle changeait de chemise et de tout linge trois fois par jour, et ne portait que des bas neufs.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Cléry garda le linge et les habits ; il fut convenu que tous les deux jours il enverrait ce qui serait nécessaire.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Une douzaine de chemises faisait tout mon linge, et je me servais des draps de lit de ma mère.Catherine II de Russie (1729-1796)
Le peu de linge dont il s'était muni lui suffisait, ses souliers avaient résisté à la fatigue du voyage.Jules Verne (1828-1905)
La partie du palais occupée par le ministre était restée debout : on a dit à la femme de chambre de la duchesse d'y monter pour prendre le linge nécessaire.Ida Saint-Elme (1776-1845)
On eût trouvé de tout dans le costume de ces intrépides, excepté du linge blanc.Paul Féval (1816-1887)
C'est singulier qu'il ne puisse pas mettre quelque chose de côté pour s'acheter du linge.Émile Zola (1840-1902)
Si on veut avoir son linge à soi, on paye cinquante centimes, et l'on en devient légitime propriétaire.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Elle voulait qu'on lui rapportât son linge, sans qu'une pièce manquât, pour le bon ordre, disait-elle.Émile Zola (1840-1902)
La grande brune, la figure en larmes, pourpre, confuse, reprit son linge, se sauva ; elle était vaincue.Émile Zola (1840-1902)
Bref, en causant avec la petite, nous sommes convenus quelle me blanchirait mon linge et quelle viendrait le prendre la semaine prochaine.Frédéric Mistral (1830-1914)
C'était en vain, par exemple, qu'on lui demandait du linge pour les lits ou pour la table : il feignait de ne pas entendre.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Elle a été fabriquée avec du linge afin de faire supposer que vous l'avez confectionnée vous-même, et elle est de longueur suffisante.Honoré de Balzac (1799-1850)
Non loin de là, les petites dames sylphides, en bonnes ménagères, lavaient leur linge dans un rayon de la lune ou préparaient le repas commun.Saintine (1798-1865)
Zoé, qui défaisait les malles dans le cabinet de toilette, apportait à madame du linge pour se changer, une chemise, des jupons, un peignoir.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LINGE » subst. masc.

Toile mise en oeuvre, propre pour servir au mesnage, ou à la personne. Le linge de table est d'ordinaire ouvré ou damassé. Les draps sont de linge plein & uni. Les chemises sont de linge fin, délié. Ce mot vient de lin, dont est fait le plus beau linge.
 
On appelle gros linge, celuy qu'on met à la lescive, qu'on donne à la Blanchisseuse de gros linge, comme draps, serviettes, nappes & chemises ; menu linge ou linge fin, les rabats, manchettes, cravattes, mouchoirs, qu'on donne à savonner aux Empeseuses. On appelle Un linge à faire la barbe, une espece de serviette qu'on met au cou de quelqu'un quand on le rase.
 
On dit, qu'une personne est en linge uni, quand il n'y a point de dentelle : qu'il a de beau linge, quand il est garni de dentelles & de riches points. On dit aussi, qu'une personne est belle sous le linge, c'est à dire, depuis le sein jusqu'aux genoux.
 
On dit proverbialement d'une personne mal propre, qu'elle est curieuse en linge sale.
Vidéos Interloqué, par Karim Duval Interloqué, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020