tisser

 

définitions

tisser ​​​ verbe transitif

Fabriquer (un tissu) par tissage. Tisser une toile.
Transformer (un textile) en tissu. Tisser de la laine. —  sans complément Métier à tisser.
L'araignée tisse sa toile.
littéraire Former, élaborer, disposer les éléments de (qqch.) comme par tissage. ➙ ourdir, tramer. —  au participe passé (tissé ​​​ , tissée ​​​ ou littéraire tissu ​​​ , tissue). Un livre tissu (ou tissé) d'aventures compliquées.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tisse

tu tisses

il tisse / elle tisse

nous tissons

vous tissez

ils tissent / elles tissent

imparfait

je tissais

tu tissais

il tissait / elle tissait

nous tissions

vous tissiez

ils tissaient / elles tissaient

passé simple

je tissai

tu tissas

il tissa / elle tissa

nous tissâmes

vous tissâtes

ils tissèrent / elles tissèrent

futur simple

je tisserai

tu tisseras

il tissera / elle tissera

nous tisserons

vous tisserez

ils tisseront / elles tisseront

 

synonymes

tissu nom masculin

étoffe, textile, [de laine] drap, lainage, [de soie] brocart, satin, soierie, [de coton] cotonnade, [de lin] toile, [synthétique] dacron (nom déposé), lycra (nom déposé), nylon (nom déposé), orlon (nom déposé), perlon (nom déposé), tergal (nom déposé)

enchaînement, enchevêtrement, enfilade, mélange, série, succession

peau, chair, membrane

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ne va jamais rôder autour des femmes pour tisser du sentiment, mais seulement par raison joyeuse ou sanitaire ; encore, seulement, quand la nature t'y poussera par les épaules.Pétrus Borel (1809-1859)
Elle cherche à utiliser au mieux de leurs intérêts communs les relations historiques que nos différents pays ont pu tisser au cours des siècles.Europarl
Reste à comprendre comment les assignats achèteraient des maisons que nul n'aurait bâties, du blé que nul n'aurait cultivé, des étoffes que nul n'aurait pris la peine de tisser.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Leucippe enseignait aux femmes et aux sœurs des exilés à broyer, à filer et à tisser les écorces et les tiges filamenteuses.George Sand (1804-1876)
Aussi devons-nous trouver un moyen de tisser des liens entre tous ces secteurs et de surmonter l'éventualité de conflits d'intérêts.Europarl
Ils savent bien qu'ils ne peuvent pas filer et tisser autant de coton quand le coton manque que lorsqu'il ne manque pas.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il me semble que tisser de nouvelles relations avec nos futurs voisins pourrait être un premier pas décisif.Europarl
Aussi est-il indispensable de tisser des liens entre la politique des transports et d'autres politiques.Europarl
En été, elle bêchait, fumait, entretenait notre jardin ; en hiver elle filait la laine, ou, du matin au soir, elle restait assise devant son métier à tisser.Joseph Vilbort (1829-1911)
Il n'avait pas d'autres ressources pour tisser un meilleur budget et c'est ce qu'il a fait.Europarl
J'ai cru d'abord devoir l'attribuer aux glandes sérifiques qui, après avoir servi à tisser la double tunique de soie et son échafaudage, l'auraient sécrété en dernier lieu.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Nous devons les encourager, changer le schéma paternel, et créer des conditions permettant aux pères aussi de tisser des liens avec leurs bébés.Europarl
Il y avait aussi des femmes à l'ouvrage sur un métier à tisser ou un tour.Europarl
Le partage dans les domaines de la littérature, du cinéma, de la musique et du patrimoine permet de mieux se comprendre et de tisser des liens.Europarl
Vous n'étiez pas la seule occupée, dans l'intérêt de tous, à tisser la trame patriotique préparée depuis un an pour la chance probable d'une catastrophe.Joseph Fouché (1759-1820)
Est-il capable d'aimer une femme uniquement, de consacrer sa vie à lui tisser de quotidiennes joies ?Remy de Gourmont (1858-1915)
À cela près, j'ai toujours méprisé les lettres à l'égal des arts et je ne me suis pas plus soucié d'écrire que de tisser la laine.Anatole France (1844-1924)
Mais presque rien n'a changé dans ce coin inconnu du monde, où les jours continuent à tisser en silence les années.Pierre Loti (1850-1923)
Au premier étage sont alignés sur cinq rangs 5,000 broches à filer et 100 métiers à tisser, outre les batteuses et les cardeuses de divers degrés.Ernest Michel (1837-1896)
On peut, à l'aide d'un métier fait exprès, tisser en rond le duvet préparé comme on vient de le dire ; dans ce cas le chapeau se trouve sans couture.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TISSU, ÜE » adj. & subst.

qui vient du participe du verbe tistre. Estoffe ou ruban faits de fils entrelassez, dont les uns sont de long, & les autres de travers. On fait des tissus de fil, de laine, de soye, d'or & d'argent.
 
TISSU, se dit figurément en choses morales. Ce discours, cette narration est mal tissuë, c'est à dire, est mal suivie, mal disposée, sans liaison.
 
Là dans un beau tissu de belles actions,
 
dit Corneille dans le Cid, pour dire, dans une longue suite.
 
On dit poëtiquement, des jours filez ou tissus d'or & de soye, pour dire, une vie heureuse. On appelle aussi une fourbe bien tissuë, quand elle est bien colorée, bien vraisemblable, disposée à reüssir.
 
TISSU, se dit aussi en Medecine. La retine où se fait la vision est un tissu de nerfs, de veines & d'arteres, comme un reseau ou une toile.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020