loupe

 

définitions

loupe ​​​ nom féminin

Excroissance du bois d'un arbre. ➙ nœud.
Tumeur, excroissance de la peau.

loupe ​​​ nom féminin

Instrument d'optique, lentille convexe et grossissante. Lire avec une loupe. —  Regarder une chose à la loupe, l'examiner avec une grande minutie.

loupé ​​​ nom masculin

familier, Technique Raté ; chose ratée. ➙ loup (III, 2).
 

synonymes

loupe nom féminin

nodosité, broussin

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mon oncle releva ses lunettes, prit une forte loupe, et passa soigneusement en revue les premières pages du livre.Jules Verne (1828-1905)
Et je retournai vers le lit, en tenant machinalement à la main une forte loupe que j'avais trouvée.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
C'est une miniature dont mes yeux ont gardé l'impression, une miniature si fine qu'on pourrait découvrir les plus menus détails en regardant à la loupe.Anatole France (1844-1924)
Alors, je pris la chandelle, je l'approchai du visage de la défunte, et je la considérai, à la loupe, avec un tremblement nerveux.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Résultat : 200 petits ports supplémentaires sont repris sur les cartes, une véritable fourmilière qu'on devra regarder à la loupe !Europarl
Et la reine, à l'aide d'une loupe, se remit à chercher obstinément les traits de crayon qui pouvaient indiquer le souterrain dans lequel elle mettait tout son espoir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Sur les côtés ; deux surfaces luisantes, convexes, se résolvant, à la loupe, en une multitude de petits compartiments polygonaux, sont les yeux composés ou en réseau (b).Jean Pérez (1833-1914)
Je commenterai ce rapport dans le cadre du débat de la prochaine séance plénière, lorsque j’y serai pleinement préparé et que je l’aurai étudié à la loupe.Europarl
Je conviens tout à fait qu’il est nécessaire de mener des analyses d’impact séparées ; d’appliquer une sorte de principe «d’examen à la loupe».Europarl
Il le regarda à la loupe, puis le posa sur une petite balance de cuivre, hocha longuement la tête et finalement le rendit au vieux monsieur.Arnould Galopin (1863-1934)
Elle est couverte de fines ponctuations saillantes, étoilées, très serrées, exigeant une loupe pour être aperçues.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Et, ce disant, il applique sur la joue droite du malheureux menuisier l'énorme loupe que, le mois dernier, il avait prise au bûcheron.Claudius Ferrand (1868-1930)
Un jour d'hiver, comme la neige tourbillonnait au-dehors, il apporta une grande loupe, étala sa veste bleue et laissa la neige tomber dessus.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Plus encore il avait à se garder de la contagion de cet esprit critique qui se défie de toute idée ambitieuse, qui examine tout à la loupe.Pierre Villey (1879-1933)
Ce n'est plus un grain de beauté, c'est une verrue, un polype, une loupe qui s'étale sur un visage d'une insignifiance parfaite, quand il n'est pas d'une laideur absolue.Hector Berlioz (1803-1869)
En regardant à travers la loupe placée à une des extrémités, on voyait nettement l'image de tous ces personnages, réunis sur la surface d'une tête d'épingle !Gaston Tissandier (1843-1899)
Son nez, gros par le bout, supportait une loupe veinée que le vulgaire disait, non sans raison, pleine de malice.Honoré de Balzac (1799-1850)
Grand et maigre, il avait le nez fait en forme de loupe, le front bombé, les yeux enfoncés et les cheveux d'un roux fortement accusé.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Dès lors, posant la loupe, il n'eut besoin que de quelques tâtonnements pour trouver le restant du secret, et la plaque, doucement ouverte, livra son contenu.Raymon Roussel (1877-1933)
Ce n'est pas du fer de loupe ; c'est forgé avec des barres soudées au martinet.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LOUPPE » subst. fem.

Tumeur contre nature, Quelquefois molle, quelquefois dure, toûjours ronde, prenant naissance le plus souvent aux lieux durs, secs & nerveux. Elle se forme d'une matiere qui est enveloppée dans une petite Bourse ou tunique qui est tantost comme du suif, tantost comme de la bouillie, ou du miel, & tantost dure comme une pierre ou un petit os.
 
LOUPPE, en termes d'Optique, est un verre taillé omphaloptre ou convexe des deux costées, qui grossit les objets. Il sert aux Graveurs, & aux Ouvriers qui travaillent sur quelque chose delicate, pour en descouvrir les moindres parties.
 
LOUPPE, termes de Joüaillier, se dit des perles ou pierres precieuses que la nature n'a peu achever, qui sont demeurées à my-chemin de leur perfection, & comme une masse mal cuitte & indigeste. Ainsi on dit des louppes de saphirs, des louppes de rubis, des louppes d'esmeraudes, sans y comprendre cette espece qu'on appelle presme d'esmeraude. Les louppes de perles sont proprement des nacres de perles qui ont quelque endroit relevé & à demy rond, que les Lapidaires ont l'adresse de scier & de joindre ensemble.
 
LOUPPE DE BOIS, en termes d'Eaux & Forests, se dit des bolles ou gros noeuds qui s'eslevent sur l'écorce des arbres.
Déjouez les pièges ! « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ? « Une demi-heure » ou « une demie-heure » ?

Consultez la règle complète de l'accord de l'adjectif demi.

28/10/2020