loup

définitions

loup ​​​ nom masculin

Mammifère carnivore sauvage, qui ressemble à un grand chien (➙ chien-loup). Relatif au loup. ➙ lupin. Le loup, la louve* et leurs louveteaux. Hurlement de loup. —  locution Une faim de loup, une faim vorace. Un froid de loup, très rigoureux. Être connu comme le loup blanc, très connu. Se jeter dans la gueule* du loup. —  familier Avoir vu le loup : ne plus être vierge, en parlant d'une jeune fille. —  proverbe L'homme est un loup pour l'homme.
au figuré Un jeune loup, un jeune arriviste.
familier Terme d'affection. Mon loup, mon petit loup. ➙ familier loulou.
familier Loup de mer : vieux marin qui a beaucoup navigué.
Poisson comestible de la Méditerranée. ➙ bar. Loup au fenouil.
Masque de velours noir qu'on porte dans les bals masqués.
(idée de « dévorer »)
vieux Chancre. ➙ lupus.
Défectuosité dans un ouvrage (➙ louper).

synonymes

loup nom masculin

[poisson] bar

masque

défaut, défectuosité, malfaçon, ratage, raté, loupage (familier), loupé (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Voilà ce qu'il disait entre ses dents, ses trente-deux dents, plus blanches et plus aiguës que celles d'un jeune loup.Edmond About (1828-1885)
Si les bergers agissent ainsi à l'égard des chiens, c'est afin que ceux-ci gardent et protégent leur troupeau, et qu'ils repoussent le loup quand le loup arrive.Amédée Thierry (1797-1873)
Javais tellement craint quelque apparition nocturne que la vue du loup lui-même me rendit du courage.Frédéric Mistral (1830-1914)
Puis, il revint à pas de loup, il souffla sa bougie, pour entrer d'un saut chez son voisin.Émile Zola (1840-1902)
Le projet concerné endommagera de manière irréversible les habitats de nombreuses espèces, de l'aigle au pic-vert en passant par le grand coq de bruyère, le loup et le lynx.Europarl
J'ai souvent des appétits de paysanne, des faims de loup, de vraies fringales, surtout quand je viens de faire quelque chose que je ne fais pas tous les jours.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Dans ce noir se mouvaient, à l'état reptile, trois formes confuses, un loup, un ours et un homme.Victor Hugo (1802-1885)
Le loup avec ses parents s'y trouvait déjà ; ils souhaitaient au renard une fin misérable ; il entendit maintes paroles emportées et maintes menaces.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
En tous cas, je demande un délai d'une semaine pour parler à mes amis de la réponse qui est due au loup et à sa plainte.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Le plaisir est bien plus clair, et je connais un loup-garou qui prétend que ce qu'il y a de plus précieux ici-bas, c'est une idée claire.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Au milieu de ce bon peuple va et vient et se promene un sergent prussien en uniforme avec une mine entre chien et loup.Victor Hugo (1802-1885)
Le rémouleur fait en sorte que le loup ait la patte prise, puis il se sauve.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
C'est ce monstre qui, avec le tapage qu'il faisait, a attiré l'attention sur mon établissement, et a dénoncé mon pauvre loup !Victor Hugo (1802-1885)
Il courut pour les voir et les rattraper, à pas de loup, sur ses escarpins.Alain-Fournier (1886-1914)
En courant comme si javais encore le loup à ma poursuite, je m'en revins à la maison.Frédéric Mistral (1830-1914)
Ce vallon était pierreux, fermé par des roches énormes, sans issue possible ; et le loup acculé se retourna.Guy de Maupassant (1850-1893)
Des brins de paille chatouillent ses hautes épaules ; sa tête, qui touche aux poutres, servirait de tête de loup pour enlever les toiles d'araignées.Jules Renard (1864-1910)
La vieille sembla d'abord consternée de nos peaux de loup, de nos lunettes relevées sur la visière de nos casquettes...Octave Mirbeau (1848-1917)
Le loup détalait rapidement, tant ce berceau, qu'il tirait par une des cordes, lui pesait peu.Jules Verne (1828-1905)
Peut-être, dans la mesure de ce qu'un loup peut comprendre des hommes, se sentait-il proscrit.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LOUP » s. m. « LOUVE » s. f.

Animal farouche demeurant dans les bois, & fort dommageable au bestail, parce que c'est le plus goulu, le plus carnassier, & le plus fin des animaux. Il a un odorat exquis. C'est une espece de chien sauvage qui a une teste carrée, & dont les costes sont posées selon la longueur de son corps, ou paralelles à son espine du dot.
 
On appelle cheaux, les petits de la louve ; & on dit, Ligner la louve, pour dire, la couvrir. Le loup ne porte rien à ses cheaux qu'il ne soit saoul ; & même il oste la prebende à sa louve & à ses cheaux. La louve fait le contraire. On dit que la soulée du loup dure huit jours. On dit que Remus & Romulus ont esté allaitez par une louve.
 
Il y a trois sortes de loups. Le loup mastin, qui ne vit que de charogne, le loup levrier, qui vit de rapine qu'il attrappe par sa legereté. L'un & l'autre sont grands & rablez, ayant une gueule espouvantable à double rang de dents & de crocs qui couppent comme de l'acier. Ils vont toûjours deux ensemble. Le loup cervier ne vit que de gibier qu'il surprend ; & il est plus grand que le renard, & habite d'ordinaire les montagnes. Quelques-uns croyent que c'est la même chose que le linx, dont les Auteurs ont parlé, que d'autres croyent estre un animal fabuleux. Nicod dit que le loup cervier est un chat sauvage de la grandeur d'un leopard. Herbert dans sa Relation de Perse dit aussi, que les loups cerviers sont de la race de nos chats, qui changent de nature en changeant de pays, comme les chiens d'Europe ont degeneré en loups dans la Nouvelle Espagne. Borel dit que quelques Auteurs le nomment rhaphius ; & que c'est un loup tacheté comme un leopard ; & que ce nom, selon Bochart, est derivé de l'Hebreu rhaham, qui signifie affamé.
 
Les Memoires de l'Academie des sciences en donnent des connoissances plus certaines. On y a fait la dissection de celuy qu'on a nourry long-temps à Versailles. On a creu jusques icy qu'il estoit ainsi nommé, parce qu'il avoit la forme de loup, & qu'il ressembloit en quelque façon au cerf par la couleur de son poil. Mais la verité est qu'il ne ressemble aucunement au loup ; & que le peu qu'il tient du leopard ou du cerf luy est commun avec quantité d'autres animaux. Il y a plus d'apparence qu'il a esté ainsi nommé, parce qu'il chasse les cerfs, comme le loup les moutons. Il ressemble plus au chat qu'à aucun autre animal. Il a les pieds divisez comme les lions, les ours, les tigres & les chats. Sa langue est couverte de pointes, comme celle des chats & des lions. Ses oreilles sont toutes semblables à celles d'un chat, & ont au haut une houppe de poil fort noir : ce qu'Elian attribuë aussi au linx. Il a le dos roux marqué de taches noires ; le ventre & le dedans des jambes d'un gris cendré, marquetez de même taches, mais plus grandes & plus separées. Chaque poil dans sa longueur est de trois couleurs, ayant sa racine d'un gris brun, son extremité blanche, & sa partie du milieu presque rousse. Il y en a de plusieurs especes, & de poil different, selon les lieux d'où ils viennent. Le linx, le thos, le chaos & les pantheres des Anciens ont esté pris par quelque Modernes pour le loup cervier : mais Mr. Perrault en a bien fait voir la difference.
 
Les Seigneurs amassent leurs paysans pour aller à la chasse au loup, & font un triquetrac ou des battuës. Le loup se prend avec des haussepieds ou chassepieds, c'est à dire, avec des chaussetrapes & creux couverts, ou avec autres pieges & amorces. Il est difficile de forcer un vieux loup ; car s'il trouve de l'eau, il courra trois jours & trois nuits. Il n'y a point de loups en Angleterre, depuis qu'ils furent exterminez par Edgarus, ou selon d'autres, par Ethelstan Rois du pays. Alberto Lazari dit qu'Edoüard pere de Henry Roy d'Angleterre pour exterminer tous les loups de son Royaume, offrit cent escus de la teste de chaque loup qu'on luy porteroit, & qu'on n'y en a point vû depuis ce temps-là, quoy qu'il y en ait encore beaucoup dans l'Ecosse.
 
Le loup, en termes de Blason, s'appelle tantost passant, tantost courant, tantost rampant & ravissant.
 
LOUP GAROU, est dans l'esprit du peuple un esprit dangereux & malin qui court les champs ou les ruës la nuit. Mais c'est en effet un fou melancholique ou furieux qui court les nuits sur les routes, & qui bat & outrage ceux qu'il rencontre. On appelle cette maladie lycantropie. Quelques-uns croyent qu'il y a des vrais loups garous, qui sont des loups, qui ne mangent que de la chair humaine depuis qu'ils y sont une fois acharnez, & qui sont fort furieux : de sorte que ce mot vient de ce que c'est un loup dont il se faut garer ou garder. Aussi en quelques lieux on l'appelle guereloup. Pline se mocque de ceux qui croyent que quelques hommes estoient transformez en loups garous.
 
LOUP GAROU, se dit figurément d'un homme bourru & fantasque, qui vit seul & esloigné de toute compagnie. Cet homme vit en loup garou, il ne veut voir ni traitter personne, il ne sort que la nuit en loup garou.
 
LOUP, est aussi une espece de poisson que d'autres appellent lubin, merlu, en Latin lupus.
 
Dent de loup, est un outil dont se servent les Graveurs, Orfevres & Doreurs pour polir leurs ouvrages. C'est en effet une dent de loup attachée à un manche.
 
Vesse de loup, est une espece de champignon qui ne vaut rien.
 
LOUP, se dit figurément en Morale, d'un Heretique, hypocrite, ou ennemy de l'Eglise. L'Ecriture dit qu'il se faut garder de ceux qui viennent avec des habits d'agneaux, & qui dans l'interieur sont des loups ravissants. Le peuple les appelle des pattes de loup, des pattes peluës.
 
LOUP, est aussi une espece de maladie qui vient aux jambes, qui est une tumeur ou ulcere chancreux.
 
LOUP, est aussi une espece de masque dont les femmes se servent depuis quelque temps. Il n'est point attaché, & elles le tiennent avec un bouton dans la bouche. Il prend depuis le front jusques sous le menton, à la difference des masques quarrez, qu'elles portoient auparavant. Elles luy ont donné ce nom, parce que d'abord il faisoit peur aux petits enfans.
 
LOUP, se dit proverbialement en ces phrases. On dit que la faim chasse le loup hors du bois ; pour dire, que la necessité contraint les gens à travailler, ou à mendier. On dit qu'on met les gens à la gueule du loup, pour dire, qu'on les expose à des perils évidents. On dit, Qui se fait brebis, le loup le mange, pour dire, que quand on est trop facile ou patient, on est sujet à estre pillé, ou insulté. On dit ironiquement, qu'une chose est sacrée comme la patte d'un loup. On dit d'un homme enrhumé, qu'il a veu le loup : ou plustost on devroit dire, que le loup l'a veu le premier, suivant ce mot, lupi Me videre priores. C'est une erreur populaire fondée sur un passage de Pline. On le dit aussi de celuy qui a veu le monde, qui est aguerri & experimenté. On dit encore, que des gens vont queuë à queuë comme les loups, quand ils s'entresuivent, quand ils arrivent l'un aprés l'autre. Car on dit que quand la louve est en chaleur, il y a une grande traisnée de loups qui la suivent queuë à queuë, comme dit Phoebus de Foix en son Livre de la Chasse. On dit aussi d'un bastard qu'il est comme le loup, qu'il n'a jamais veu son pere, parce que le même Auteur dit que les loups par jalousie deschirent celuy qui a couvert la louve. On dit encore, Qui parle du loup en voit la queuë, quand quelqu'un arrive dans une compagnie en même temps qu'on parloit de luy. On dit aussi, Marcher en pas de loup, pour dire, doucement, & pour attraper quelqu'un. On dit aussi, Entre chien & loup, quand il fait obscur, au temps qu'on ne peut discerner si c'est un chien, ou un loup. On dit qu'on a couru un homme comme un loup gris, pour dire, qu'il a esté vivement poursuivy. On dit qu'on tient le loup par les oreilles ; quand une affaire qu'on croyoit faite est traversée par quelque nouvel obstacle. On dit que la Lune est à couvert des loups, qu'elle est en seureté. Ce proverbe vient du Latin, Luna tuta à lupis. On dit aussi, Donner les brebis à garder au loup, comme on dit, Au plus larron la bourse, pour dire, Mettre une chose en une main infidelle. On dit aussi, qu'il faut heurler avec les loups, pour dire, qu'il faut s'accommoder à l'humeur de ceux avec qui on a à vivre. On dit encore, que la guerre est bien forte, quand les loups le mangent l'un l'autre : ce qui se dit des Auteurs ou des gens de même profession, lors qu'ils se deschirent, ou qu'ils plaident les uns contre les autres. On dit aussi, Tandis que le loup chie la brebis s'enfuit, pour dire, qu'il ne faut point perdre l'occasion, quand elle se presente. On dit en Chirurgie, qu'on enferme le loup dans la bergerie, quand on laisse refermer une playe, sans l'avoir bien fait suppurer, pour empêcher qu'il ne s'y forme un sac qui obligeroit à la r'ouvrir. On appelle une femme fort paillarde & desbauchée, une louve ; & sur tout celle qui se coëffe de gens mal bastis. On disoit anciennement, leu, & on le dit encore en Picardie. Il en reste des marques dans un jeu de petits enfans appellé A la queuë leu, leu ; & dans le nom de St. Leu & St. Gilles, Sancti Lupi & Aegidii. On disoit aussi autrefois loin, pour signifier la même chose. L'Abbaye de Ville-loin est appellée Villa-lupa. La riviere de Loin, ad lupam.
Le dessous des mots Des fleurs et des hommes Des fleurs et des hommes

Bégonia, forsythia, freesia, zinnia… Qu’ont en commun ces mots ?

Marie-Hélène Drivaud 17/03/2021