Email catcher

malice

Définition

Définition de malice ​​​ nom féminin

vieux Méchanceté. locution, moderne Sans malice : sans songer à mal.
moderne Tournure d'esprit de la personne qui prend plaisir à s'amuser aux dépens d'autrui. Une pointe de malice.
locution Sac à malice : sac des prestidigitateurs ; au figuré ensemble des ressources, des tours dont une personne dispose.

Synonymes

Synonymes de malice nom féminin

méchanceté, malveillance, malignité (littéraire)

espièglerie, esprit, ironie, moquerie, raillerie

Exemples

Phrases avec le mot malice

Ce n'est pas une malice implicite, c'est une ruse concertée.Chimères, 2016, Édouard Glissant (Cairn.info)
A remarquer, sans malice, les erreurs des uns, les hésitations des autres, les décisions aventureuses, vous relativiserez vos pro­pres bour­des.Capital, 05/08/2013, « Au secours, je ne me sens pas à la hauteur… »
Et ces vieux marins, assis à table, riaient de leur rire bon enfant avec une pointe de malice.Pierre Loti (1850-1923)
Ambiguïté, malentendus, suppositions sont engendrés par ce nom et l'occa-sion d'anecdotes variées racontées avec malice par celui qui le porte.Revue de l'enfance et de l'adolescence, 2017, Geneviève Gilbert (Cairn.info)
Pentue, la tribune est pensée pour que toutes les personnes assistent aux malices de ses tours.Ouest-France, Antonin GENDRY, 05/07/2021
Sans malice, dans son ignorance, le roi avait tranché le grand procès des siècles.Jules Michelet (1798-1874)
Avec un peu de malice et de talent oratoire, on retourne n'importe quelle situation.Capital, 09/01/2015, « L'art d'obtenir une augmentation après un an d'oisiveté »
Alors l'idée lui vint de tondre ainsi toute sa chèvre épousée, pensant qu'elle perdrait peut-être toute sa laideur et sa malice avec sa toison.George Sand (1804-1876)
Il se marie on ne peut mieux avec des textes qui ont toujours su traiter des petites choses du quotidien avec malice et gouaille.Ouest-France, 29/01/2015
Ces dictateurs militaires continuent d'être terrifiés par une sage petite femme qui n'a ni malice, ni uniforme, ni chars d'assaut pour la protéger.Europarl
On peut noter avec malice que, pour les sportifs, on passe en base 10, au 1/10e ou 1/100e de seconde.Ouest-France, 25/01/2016
Il ressemblait au personnage mais avec en plus une drôlerie, une malice et une douceur qui nous a séduits.Ouest-France, 29/10/2013
Ce qui ne l'empêche pas, auparavant, de s'offrir au passage quelques malices.Dix-huitième siècle, 2016, Paul Pelckmans (Cairn.info)
C'est non sans malice qu'il nous livre ici dans un français impeccable son regard sur son parcours.Géographie Économie Société, 2013, Lise Bourdeau-Lepage, Leïla Kebir (Cairn.info)
Je passe, malgré notre indigence, reprit-elle en regardant son père avec malice, à l'état d'héritière.Honoré de Balzac (1799-1850)
Prodige du comédien qui donne maintenant de la malice à son personnage transfiguré.Ouest-France, 17/06/2021
Interdits qu'elle a pourtant parfaitement intégrés et dont elle se joue avec une certaine malice.Spirale, 2020, Chloé Seguret (Cairn.info)
Jadis, les auteurs de manuels déterminaient, au profit des confesseurs, les actions peccamineuses et leur degré de malice.Nouvelle revue théologique, 2010 (Cairn.info)
Voilà du moins ce que l'on m'a conté, et peut-être le conteur y mettait-il un peu d'innocente malice.Jules Lemaître (1853-1914)
Et lorsque l'espièglerie et la malice s'invitent dans l'histoire, le duo suit.Ouest-France, Brigitte SAVERAT-GUILLARD, 21/06/2018
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MALICE subst. fem.

Qualité mauvaise qui se trouve en quelque chose morale. La malice du peché, son enormité depend des circonstances. Il y a un fonds de malice, de meschanceté dans cet esprit-là, c'est une malice noire, diabolique.
 
On dit en Jurisprudence, que la malice supplée à l'âge, quand un mineur est plus adroit à faire mal que son âge ne le permet.
 
MALICE, se dit aussi de l'inclination qu'on a à faire mal, & des actions qui sont nuisibles à quelqu'un. C'est un homme qui ne peche pas par ignorance, mais par belle malice, par pure malice. Salomon s'est plaint de la malice des femmes, & a dit qu'elle surpasse celle des hommes. Dans le siecle d'or les hommes estoient simples & sans malice.
 
MALICE, se prend quelquefois en bonne part. Il luy a fait une petite supercherie, une peur legere, c'est une innocente malice.
 
On appelle proverbialement un innocent fourré de malice, un meschant homme qui fait le niais, pour faire plustost reüssir sa meschanceté.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Carpe Diem Carpe Diem

Ces mots latins parmi les plus célèbres reposent sur un double malentendu.

Maxime Rovere 17/06/2022