mécompte

définitions

mécompte ​​​ nom masculin

Erreur de prévision ; espoir fondé à tort, espérance trompée. ➙ déception. De graves mécomptes.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le gouvernement devait donc, indépendamment de toutes les autres causes de dépréciation, trouver un premier mécompte provenant de la dépréciation des biens.Adolphe Thiers (1797-1877)
Moi, j'irai vous rejoindre dans la prairie aussitôt que les sioux auront oublié le mécompte que je leur prépare en ce moment.Pamphile Le May (1837-1918)
Il s'intéressait instinctivement à elle, et il avait lu de la haine pour elle et pour lui dans le mécompte du cardinal.Octave Féré (1815-1875)
On se mécompte toujours dans le jugement que l'on fait de nos actions, quand elles sont plus grandes que nos desseins.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Il n'y a point de plus grande colère que celle qui naît d'un grand mécompte.François Guizot (1787-1874)
Être abandonnés par les radicaux parlementaires après avoir été repoussés par les radicaux révolutionnaires, c'était pour les meneurs de l'opposition dynastique un gros mécompte.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Moi-même j'aurai contribué, par l'imprudence de mon langage, – mais mon propre cœur m'entraînait, – à lui rendre ce mécompte plus poignant.Octave Feuillet (1821-1890)
Il tombe chaque jour dans quelque mécompte, tantôt par ses passions et tantôt par celles de ses ministres.François de Fénelon (1651-1715)
Celle-là ne vous ménagera aucun mécompte ; on ne rira, on ne baillera jamais devant elle, parce qu'elle est toujours la vérité, celle qui existe.Émile Zola (1840-1902)
Je lui dis aussi que je m'étais attendu à trouver un monument presque persan et que ç'avait sans doute été là une des causes de mon mécompte.Marcel Proust (1871-1922)
Dans le commun mécompte, mes amis avaient seulement cet avantage que le côté gauche considéra la formation du nouveau cabinet comme une défaite, et lui fit sur-le-champ opposition.François Guizot (1787-1874)
Et je les vois plus beaux qu'ils ne sont, – si beaux que je ne les visiterai jamais : j'aurais trop peur d'un mécompte.Jules Lemaître (1853-1914)
C'était la première douleur, le premier dur mécompte qu'il éprouvât ; il lui semblait que tout était fini, qu'il n'y eût plus pour lui ni espoir, ni bonheur possible au monde.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Encore devait-il se féliciter que le secret de ses premiers pourparlers et du mécompte qui les avait suivis, n'eût pas été du tout ébruité.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
On ne peut dire que sa méfiance ait été entièrement injustifiée : car la correspondance assez abondante qu'il entretint avec eux lui apporta plus d'un mécompte.Romain Rolland (1866-1944)
Néanmoins cette volupté d'amour-propre fut dominée chez elle par la misanthropique malice qu'avait engendrée la blessure affreuse qui déjà lui semblait seulement un mécompte.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et, dans un instant d'heureuse illusion, le digne homme oubliait bien des heures de déboire et de mécompte.Eugène Muller (1826-1913)
Un fait certain, c'est que j'eus ce mécompte, et que je ne sus jamais d'où il était provenu.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ce mécompte doit probablement quelquefois être attribué à des erreurs de catalogues ; mais il est certain que plusieurs étoiles observées antérieurement ont disparu du ciel.Adrien Guilmin (1812-1884)
L'invisible visage que vous tâchez de deviner vous ménage-t-il une tentation, un danger ou un cruel mécompte ?Victor Cherbuliez (1829-1899)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESCOMPTE » subst. masc.

Erreur de calcul en la supputation. Les Commis d'un Financier sont responsables du mescompte qui se trouve dans les sacs. Il a fallu reformer le calendrier, à cause qu'il y avoit un mesconte de dix jours dans la supputation du temps.
 
MESCOMPTE, se dit figurément de toute erreur qui se fait dans la conjecture, dans la prediction, dans le raisonnement. Quand on raisonne sur un principe faux, on trouve à la fin bien du mescompte. Il avoit conjecturé que le bled seroit cher cette année, il s'est trouvé bien du mescompte en son calcul, car il en est bien venu d'ailleurs.
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/09/2021