mesquinerie

 

définitions

mesquinerie ​​​ nom féminin

Caractère d'une personne, d'une action mesquine. ➙ bassesse, médiocrité.
Une mesquinerie : attitude, action mesquine.
 

synonymes

mesquinerie nom féminin

petitesse, bassesse, étroitesse d'esprit, médiocrité

avarice, économie, parcimonie, lésine (littéraire), radinerie (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Que de fois je l'ai vu dans de saintes colères contre ce mauvais goût, cette mesquinerie !Mademoiselle George (1787-1867)
La cause en est dans la simplicité, dans l'ostentation de mesquinerie et de petitesse qui les signale à leurs commencements.Jules Michelet (1798-1874)
En passant par le salon, il en remarqua l'ameublement également éloigné de la mesquinerie et du trop grand luxe.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il était vêtu avec une mesquinerie sordide, d'un chapeau de toile goudronnée, d'une jaquette amoureuse des solutions de continuité, d'une broeck étriquée.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il me semble important que notre déception soit inscrite au procès-verbal en raison de la mesquinerie dont certains amendements ont fait l'objet.Europarl
Elles font tout le mal possible, avec toute la mesquinerie possible, et cela par simple perversité, pas autrement.Émile Blémont (1839-1927)
Les collègues des plus petits groupes faisant passer un message politique que la présidence ne souhaite pas entendre sont traités avec mesquinerie.Europarl
Je voudrais que des faits d'une telle gravité, inélégance, incompétence et mesquinerie ne se reproduisent pas à l'avenir.Europarl
La mesquinerie de certaines ruses vous fait mieux sentir combien c'est vilain et misérable de tromper.Paul Bourget (1852-1935)
Elle eut l'esprit de ne point trop souffrir du ridicule de ses magistrats, de la mesquinerie de ses forces militaires et de l'exiguïté de ses domaines.George Sand (1804-1876)
Toutes les splendeurs de la décoration n'ont même pu sauver la mesquinerie du premier aspect.Victor Fournel (1829-1894)
En effet, il ne lui en voulait nullement et souriait seulement de cette petite mesquinerie.Marcel Proust (1871-1922)
Car c'est là que le mesquin sent toute sa mesquinerie et le grand esprit toute sa grandeur ; bref, chacun s'y pèse à sa vraie valeur.Arthur Schopenhauer (1788-1860), traduction Jean Alexandre Cantacuzène (1829-1897)
La vérité qui jaillit soudainement les éblouit et les écrase dans la mesquinerie de leurs petites trames mensongères.Octave Uzanne (1851-1931)
Bien qu'il affectât une certaine dignité dans son maintien, ses habitudes étaient si fortement empreintes de mesquinerie que cette dignité avait tout le ridicule d'une prétention.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
C'est le malheur et la félicité des poètes que ce pouvoir d'amplifier, jusqu'au fantastique, des impressions, par elles-mêmes médiocres jusqu'à la mesquinerie.Paul Bourget (1852-1935)
L'excessive mesquinerie de nos repas, en me faisant souffrir la faim, m'indiqua la ruse et le vol comme les remèdes à opposer aux tiraillements de mon estomac.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Elles apportaient dans ces réunions, inscrites d'ailleurs sur le carnet d'échéances de la maison, des parures dont la mesquinerie les faisait rougir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il ne faut point juger de la valeur d'un procédé sur la mesquinerie de ses résultats.Georges Darien (1862-1921)
Des tapis de couleurs sérieuses, des draperies entrecroisées aux fenêtres, les portières, tout à l'intérieur contrastait avec la mesquinerie de l'extérieur mal entretenu par le propriétaire.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESQUINERIE » subst. fem.

Avarice qui paroit au dehors. La mesquinerie d'un avare paroist plus lorsqu'il donne, lorsqu'il veut faire le magnifique, que lorsqu'il épargne.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020