bassesse

 

définitions

bassesse ​​​ nom féminin

État d'infériorité morale.
Manque d'élévation dans les sentiments, les pensées ; absence de dignité, de fierté. ➙ petitesse ; servilité.
Action basse, qui fait honte. ➙ lâcheté. —  Action servile. Elle ferait des bassesses pour réussir.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le chasser comme un laquais, dont il avait les sentiments, dont il avait la bassesse et la fausseté !Jules de Gastyne (1847-1920)
Les exemples de bassesse, de reptation vile ne manquent pas dans le monde, mais pourtant il y a progrès dans le sens de l'égalité.Élisée Reclus (1830-1905)
Il s'opère ainsi je ne sais quel odieux mélange entre les idées de bassesse et de pouvoir, d'indignité et de succès, d'utilité et de déshonneur.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Cette subite intuition de la jeune femme avait plongé jusqu'au fond de sa bassesse ; de nouveaux détours étaient désormais impossibles ; il se trouvait deviné tout entier !Émile Souvestre (1806-1854)
Mais je dois dire qu'il y réussissait fort peu : malgré tout, la bassesse de son âme transparaissait toujours sur son hideux visage.Adolphe Retté (1863-1930)
Virgile le rappelle à lui-même, et lui reproche de vouloir entendre ce qu'il y a de la bassesse à écouter.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Les gens de ces choses ne s'enrichissent que vainement ; ils souffrent et meurent, en secret, de la bassesse natale dont ils étouffent.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ton âme est trop noble pour n'avoir pas deviné la bassesse de caractère et l'hypocrisie de ce misérable suborneur...Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Il comprenait pourtant toute l'indignité de sa vie, toute la bassesse de sa conduite, toute l'ignominie de sa complaisance.Georges Ohnet (1848-1918)
Mais, avant même qu'il fît cette réponse politique, plusieurs, indignés de la bassesse des autres et de leur hypocrisie, se rallièrent d'autant plus à celui qu'on abandonnait.Jules Michelet (1798-1874)
Elle était flattée, amusée même, des visites de ces messieurs ; elle avait assez de sens pour y trouver quelque bassesse.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Quand on se montre fier par flatterie, la cause me fait haïr l'effet ; tant de gloriole n'est que de la peur, me dis-je ; tant de hauteur qu'une bassesse ingénieusement déguisée.Astolphe de Custine (1790-1857)
Dans ses moments animés, et particulièrement lorsque sa colère était éveillée par des exemples de tergiversation, de bassesse ou de tyrannie, ils ressemblaient réellement à des charbons de feu vivant.Auguste Angellier (1848-1911)
Je n'ignorais pas qu'il y a des riches et des pauvres, qu'il faut de l'argent, et que ceux qui n'en ont pas ne reculent devant aucune bassesse pour s'en procurer...Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est l'orgueil dans la bassesse, et la lâcheté dans la cruauté ; pourtant on le reçoit.Eugène Sue (1804-1857)
C'est pour cela qu'on ne pardonnait jamais la bassesse des manières ou du langage, et surtout celle des actions lorsqu'elle était avérée.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
On aperçoit toujours derrière la grimace du personnage l'air sardonique du peintre, et l'on conclut à la bassesse et à la stupidité du genre humain.Hippolyte Taine (1828-1893)
Mais, bien que je haïsse les rois qu'il sert, jamais, eussé-je dû mourir, je n'aurais déshonoré mon parti, en voulant le défendre par le mensonge, la calomnie et la bassesse !Albert Delpit (1849-1893)
Il finit par déclarer que se produire, vient de notre bassesse littéraire, et qu'il n'y a qu'une chose de vraie et d'estimable en ce monde : la sainteté.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il avait voulu être riche, posséder, lui aussi, ces jouissances que sa bassesse avait si longtemps enviées aux autres...Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BASSESSE » subst. fem.

Petitesse, foiblesse. L'homme qui considere sa bassesse, se doit bien humilier devant la hauteur de la Majesté Divine.
 
BASSESSE, se dit figurément de la pusillanimité. Bassesse de courage. bassesse d'ame. On dit aussi, Bassesse d'extraction ; &, Faire des bassesses, lors qu'on dit des flatteries, qu'on fait des soûmissions, des actions indignes d'un homme d'honneur.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020