miche

définitions

miche ​​​ nom féminin

Pain rond assez gros.
familier Fesse.

miché nom masculin

argot Client d'une prostituée. ➙ micheton. —  Homme qui n'est pas du milieu et qu'on peut tromper, exploiter.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « miche »

Il dit au roi qu'il va combattre la bête ; mais, dès qu'il voit l'éléphant, il s'enfuit, jetant sa miche de pain et sa navette.Paul Sébillot (1843-1918)
La mère s'affairait un peu, soufflait le feu, mettait la soupe, et disposait trois assiettes et une miche sur la table, autour de la bougie.Marc Elder (1884-1933)
Son compagnon lui frappa sur l'épaule, entra dans la maisonnette blanche, et rapporta un paquet de papier gras, une miche longue et un cruchonde terre.Marcel Schwob (1867-1905)
Or, il aperçut une miche aux mains d'un bûcheron qui en coupait des tranches pour ses camarades ; et il frissonna de convoitise.Paul Adam (1862-1920)
La grande fille s'empressa de placer sur la table une miche de pain de seigle, une bouteille et un verre.Paul Mahalin (1838-1899)
Pendant tout ce temps, un morceau de galette, un biscuit ou une miche de pain – quand il y en a – suffit pour entretenir la vie de ce robuste pêcheur.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Après ça, la demoiselle serra dans un mauvais cabinet une bonne miche blanche, du sucre, et deux bouteilles de vin vieux.Eugène Le Roy (1836-1907)
Gervaise me congédia avec une bonne grosse miche de pain et une gentille pièce de quinze sols.Eugène Chavette (1827-1902)
Les maçons me donnent appétit, quand je les vois, assis sur les trottoirs, mordre au beau mitan de leur miche fraîche.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les plus heureux mordaient à belles dents leur miche.Paul Adam (1862-1920)
Une bonne tranche de la « miche de ménage, avec du beurre frais battu... des « œufs... de la crème... du jambon !...Fernand Desnoyers (1828-1869)
Enfant, il courait la montagne avec les petits paysans, une miche de pain et un fromage de chèvre dans sa poche.Jules Lemaître (1853-1914)
Puis une miche de pain de temps à autre, j'aurai tout ce qu'il me faut.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ils se partagèrent les châtaignes, le marquis donna son morceau de biscuit, ils mordirent à la même miche de blé noir et burent à la cruche l'un après l'autre.Victor Hugo (1802-1885)
Et il prit la pièce, donna en échange au châtelain le reste de la miche et de la saucisse.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Un gendarme apporta une miche, puis, d'un seul effort, à la pointe des gaffes, les hommes repoussèrent la barque.Marc Elder (1884-1933)
Si un homme de cœur trouve une miche de pain, il en donne la moitié à celui qui a faim.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
J'étais si vexé, que je n'eus pas la patience d'attendre qu'ils fussent touts descendus ; je sentais que chaque grain était pour ainsi dire une miche qu'ils me dévoraient.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Et j'ai vu le bedeau venir, le matin, avec une miche de pain sous le bras, et déjeuner tranquillement, assis sur le coin d'une vieille pierre tombale.Émile Zola (1840-1902)
Soudain, son regard se reporte vers la table, où sont la miche et le tabac, et son parti est bien vite pris, au pauvre diable.François Coppée (1842-1908)
Afficher toutRéduire

Exemples de « miché »

Lorsqu'une fille venait à passer près de lui, convoyée par son miché, il lui serrait la main, en l'interpellant de son prénom.Fernand Kolney (1868-1930)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MICHE » subst. fem.

Petit pain de grosseur suffisante pour nourrir un homme à un repas. On donne des miches aux écolliers pour leur desjeuner. On donne des miches aux pauvres qui ont assisté aux enterrements. Ce mot vient de mica, micha ou michia, qu'on a dit dans la basse Latinité pour signifier la même chose.
 
On appelle populairement les pierres, des miches de St. Estienne, parce qu'elles servirent à le martyriser. On dit aussi, que les gueux vont aux portes où on donne les miches, pour dire, qu'on va volontiers aux lieux où l'on croit profiter de quelque chose. On appelloit aussi autrefois les grands mangeurs, des pile-miches.
Le français des régions Le Top 15 des mots des régions ! Le Top 15 des mots des régions !

L'ouvrage Comme on dit chez nous a été construit sur la base d'enquêtes auxquelles des milliers de francophones ont participé.

26/10/2020