monte

 

définitions

monte ​​​ nom féminin

Accouplement chez les équidés et les bovidés. ➙ saillie.
Fait, manière de monter un cheval en course. La monte d'un jockey.

monté ​​​ , montée ​​​ adjectif

locution Pièce* montée. Collet* monté. —  En colère. Elle est très montée contre lui.
 

synonymes

monte nom féminin

accouplement, saillie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « monte »

Il y monte, se laisse prendre son chapeau ; mais il entre et demande où est la roulette.Honoré de Balzac (1799-1850)
Dans les usines métallurgiques où l'eau est abondante, on l'utilise pour faire mouvoir les monte-charges.Ernest Deharme (1838?-1916)
A l'instant je monte à cheval avec deux de mes gens, et nous allons à l'endroit indiqué.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Le noble aura baissé dans l'échelle sociale, le roturier s'y sera élevé ; l'un descend, l'autre monte.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
La politique antidrogues fait l'objet de nombreuses discussions et lors de celles-ci le ton monte parfois dangereusement.Europarl
Elle est encore une chair vivante, pulpe saturée d'aromes, pareille à un beau fruit de ces régions fortunées, dont la senteur monte au cerveau.Paul Flat (1865-1918)
Paradis monte là, et me fait signe de le suivre sur cette étroite plate-forme glissante.Henri Barbusse (1873-1935)
32 millions d'euros sont prévus pour les ressources humaines, alors que l'enveloppe opérationnelle se monte à 72 millions d'euros.Europarl
L'ensemble des crédits d'engagement se monte à 99 548 millions d'euros, ce qui représente une augmentation d'à peine 0,9 % par rapport à 2002.Europarl
Le réel ou du moins le possible monte à des hauteurs vertigineuses où jamais n'avaient atteint les ailes dorées de la fantaisie.Charles Nordmann (1881-1940)
Apprends, ô mon fils, qu'il n'y a que deux chemins, l'un qui monte et l'autre qui descend.Bernard Carra de Vaux (1867-1953)
On monte au second étage recouvert d'un plancher par un escalier qui suit la courbe de la tour.Eugène Lefèvre-Pontalis (1862-1923)
Je vais avoir l'air d'un garçon qui n'a pas de défauts, et même qui se porte très-bien ; c'est le vinaigre qui me monte à la tête.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ma mère, plus âpre encore aux mauvais gains, l'aidait de ses ingéniosités déprédatrices et, raide, méfiante, tenait la caisse, comme on monte la garde devant l'ennemi.Octave Mirbeau (1848-1917)
L'enfant pensa comme elle : cette somme, qui se monte à peu près à 15 fr.Adolphe Adam (1803-1856)
Je cherche une pierre pour m'élever ; je la place doucement contre le mur et monte dessus.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Après le dîner, je monte à cheval avec le sheik pour retourner à la maison : il n'y avait que la place à traverser.Roustam (1780-1845)
Elle vient furieuse jusqu'aux falaises, elle monte, descend, tourne, s'emprisonne en des quais, en des apparences de canaux, s'appauvrit, s'amaigrit, s'étrangle.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
La proposition qui nous est soumise contient aussi un nouveau poste budgétaire qui se monte précisément à 27 millions d'euros.Europarl
Mon père, adossé au poêle, sur lequel il a posé sa lumière, et qui lit tranquillement ; une colonne de fumée monte derrière lui.Judith Gautier (1845-1917)
Afficher toutRéduire

Exemples de « monté »

Ce n'est pas moi qui suis monté le premier à cette tribune pour parler sur l'adresse, pour dire que c'était une adresse qui allait à la gauche, qu'elle était révolutionnaire.François Guizot (1787-1874)
Et elle se sauva, elle redescendit l'escalier plus vite qu'elle ne l'avait monté, courant à sa passion.Émile Zola (1840-1902)
J'en fus surtout frappé sur le yacht de l'empereur, alors à la voile et monté par des marins de la garde.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Puis, il n'est pas encore monté, j'ai gardé des pièces chez nous, personne ici ne sait même au juste ce que j'y viens faire.Émile Zola (1840-1902)
Elle a cuisiné un énorme et délicieux steak et a un peu monté le chauffage.Europarl
Elle comptait que je m'habituerais à ma grand'mère, elle se reprochait de m'avoir monté la tête, elle m'engageait à l'oublier.George Sand (1804-1876)
J'étais monté sur la plate-forme au moment où le second prenait ses mesures d'angles horaires.Jules Verne (1828-1905)
Les récents contacts pris avec les autorités ont monté leur détermination à poursuivre dans cette voie.Europarl
Toutes les travailleuses ont monté la garde jour et nuit, en proie à la pluie et au froid, jusqu'à ce que les tribunaux ordonnent la saisie des équipements.Europarl
Puisqu'il prise si fort les observations qu'on doit rapporter de là haut,– pourquoi n'y est-il pas monté observer, au lieu de nous qui ne savons rien faire ?Félix Nadar (1820-1910)
S'il se fût tenu à cette place, il serait monté sans effort à un rang bien autrement haut que l'usurpation même de la royauté.Victor Cousin (1792-1867)
Il était monté sur un cheval blanc, et, d'ailleurs, son costume de porporato le désignait aux coups.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Enfin nous avons fini par causer avec lui quelques soirs où il n'était pas monté sur son grand cheval de bataille.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
En 1826, les premières ont monté à 79,470,625 fr., 60 millions de plus qu'en 1816 ; et les seconde, à 16,111,050 fr., au lieu de 40 millions en 1816.François Guizot (1787-1874)
Tout cela était monté avec grand soin, et, comme tout le reste, manquait à peu près son effet.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Je m'y rendis aussitôt, et j'appelai à moi le 11e et le régiment de chasseurs à cheval, monté sur des chevaux bosniaques.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Je vous assure que quand il est monté dessus, ils ne font pas plus de trois quartiers de hauteur.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
On me fit descendre l'escalier que j'avais monté pendant la nuit ; je reconnus en bas la porte par laquelle j'étais entrée, le vestibule où j'avais attendu.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Quand je suis monté ici au soleil, aujourd'hui, j'ai entendu leurs huées parmi les cimes des arbres.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Mais, tout d'abord, l'honnête garçon était monté dans sa chambre et avait éteint le bec qui brûlait depuis quatre-vingts jours.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020