mousse

définitions

mousse ​​​ nom féminin

Plante rase et douce, généralement verte, sans fleurs, formant tapis. Mousses et lichens. —  en apposition (invariable) Vert mousse.
Bulles accumulées à la surface d'un liquide (➙ écume) ; spécialement d'un liquide sous pression. Mousse de la bière.
Mousse de savon.
Produit moussant. Mousse à raser.
familier Verre de bière. ➙ demi.
Entremets ou dessert à base de blancs d'œufs en neige. Mousse au chocolat.
Pâté léger et mousseux.
(Matière spongieuse). en apposition Caoutchouc mousse. —  Matelas en mousse (synthétique).

mousse ​​​ adjectif

vieux ou Technique Qui n'est pas aigu ou tranchant. ➙ émoussé. Pointe mousse.

mousse ​​​ nom masculin

Jeune garçon qui fait, sur un navire de commerce, l'apprentissage du métier de marin. ➙ moussaillon.

synonymes

mousse nom féminin

écume

[de bière] faux col (familier)

mousse nom masculin

marin, moussaillon (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aucun vent ne ride la cime des arbres, la mousse empêche d'entendre le bruit de la source.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Le soleil déclinait à l'horizon, et, sous les grands hêtres, l'ombre était tiède et parfumée de senteurs de mousse.Georges Ohnet (1848-1918)
Malgré lui, l'épouvante d'une agonie prochaine, quelque part dans la mousse moisie, comme il était arrivé à tant d'autres, s'empara de son esprit.Raymond Auzias-Turenne (1861-1940)
C'est rarement un arbre, le plus souvent une branche fichée dans une caisse en bois, avec un peu de mousse au pied.Charles le Goffic (1863-1932)
Une fumée épaisse et blanche montait déjà d'un amas de mousse et de feuilles sèches.Louis Pergaud (1882-1915)
Leurs pas, sur la mousse, ne faisaient aucun bruit ; leurs yeux cherchaient, là-bas, devant eux.Guy de Maupassant (1850-1893)
J'aime à la retrouver partout : sur la mousse des bois comme sur de riches tapis ; à la noce de village ainsi que dans les soirées étincelantes.Émile Zola (1840-1902)
Un homme assis sur la mousse du tertre regardait, sans la voir, l'eau couler à ses pieds.Jacques Fernay (1849-?)
Sous la mousseline souple, les jambes longues se dessinent et s'appuient, chaussées de brodequins en satin blanc, sur un épais tapis de mousse.Armand Dayot (1851-1934)
Alors les vingt-cinq guerriers indiens se couchèrent sur la mousse et prêtèrent l'oreille aux bruits qui s'en élevaient.Pamphile Le May (1837-1918)
Puis, faisant un lit de mousse et de branchages, il y étendit le blessé, sur lequel il jeta sa couverte.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle était là, à demi-entr'ouverte, dans son nid de mousse, objet d'une longue espérance et d'un naïf orgueil !Émile Souvestre (1806-1854)
J'y vis la tête d'un poisson sur laquelle il y avait un petit arbre ; il n'est ni de bois, ni de mousse.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Les deux bougies vacillaient dans le pavillon rustique où se tenaient madame *** et ses invités, auprès des tasses de thé, le dos appuyé contre le mur de mousse.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Leurs pirogues sont d'écorces mal liées avec des joncs et de la mousse dans les coutures.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
La mousse est intéressante à plus d'un égard ; outre le charme de sa couleur chatoyante, c'est un agent très important de la nature.Alphonse Karr (1808-1890)
Ce n'est point ici qu'on respire la mousse des chênes et les bourgeons du peuplier, ce n'est point ici que les brises et les eaux murmurent d'amour ensemble.Aloysius Bertrand (1807-1841)
Il y avait encore un peu de mousse dans trois gros verres étranglés, sur la table.Marcel Schwob (1867-1905)
Il lampa sa bière, et, d'un revers de main, essuya la mousse qui humectait sa barbe.André Theuriet (1833-1907)
On marchait sur des tapis tout pareils à de la mousse entre deux épais massifs d'arbustes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOUSSE ou Mousque »

Terme de Marine Page de vaisseau, jeune matelot qui sert de valet aux gens de l'équipage, qui balaye le vaisseau, & y rend les menus services.

Définition de « MOUSSE » subst. fem.

Petite herbe grisastre qui croist sur le tronc & les branches de quelques arbres, & quelquefois sur la terre & sur les pierres. La mousse se trouve particulierement aux cedres, aux trembles, aux chesnes, aux pesses & aux sapins. Il en croist en Italie sur les meleses & les larix. La blanche est bonne & odorante, celle qui tire sur le noir est de nulle estime. Dioscoride. On se couche à la campagne sur la mousse & le gazon. Cet arbre est tout velu de mousse. La mousse sert à calfeutrer les batteaux, à faire de bonne poudre pour les cheveux. Menage derive ce mot de muscus, ou du Latin barbare mussula, dont use Gregoire de Tours.
 
MOUSSE TERRESTRE, est aussi une plante qui jette de longs sarments en maniere de cordes, garnis de petites feuilles & longuettes, qui ont sept ou huit aunes. Elle se traisne par terre parmy les pierres chargées de mousse, s'appuyant sur de petites racines expillaires qui sortent des sarments, comme celles du lierre. Quelques-uns la prennent pour le nardus celtique. Voyez Matthiole. La mousse qui croist sur l'escorce des arbres leur est fort nuisible, & il la faut oster pour les faire profiter.
 
MOUSSE, signifie aussi les petits boüillons qui se font par l'agitation des liqueurs, & qui y surnagent. La meilleure biere est celle qui a beaucoup de mousse. L'eau de Savon fait beaucoup de mousse.
 
On dit proverbialement, Pierre qui roule n'amasse point de mousse, pour dire, qu'il faut s'arrester à un mestier, qu'on a choisy pour y profiter.

Définition de « MOUSSE » adj.

Se dit des ferrements dont le trenchant & la pointe sont usez, ou mal aiguisez, ou bien où il y a encore du morfil. Cette coignée est mousse, le fer en est rebouché.
 
MOUSSE, se dit figurément de l'esprit, lorsqu'il est lourd & pesant, qu'il n'est ni subtil, ni pointu. Cet esprit est mousse, il a de la peine à penetrer, à comprendre ce qu'on luy enseigne.
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc.
François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ?
Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste...

Maria Candea 20/05/2021