mystère

définitions

mystère ​​​ nom masculin

Rite, culte religieux secret. Les mystères d'Orphée.
Religion chrétienne Dogme révélé, inaccessible à la raison. Le mystère de la Trinité.
Chose cachée, secrète.
Ce qui est (ou est cru) inaccessible à la raison humaine. Le mystère de la nature.
Ce qui est inconnu, caché (mais qui peut être connu de quelques personnes) ou difficile à comprendre. ➙ secret. Il y a un mystère là-dessous. Voilà la clé du mystère. ➙ énigme.
Ce qui a un caractère incompréhensible, très obscur.
Ensemble des précautions que l'on prend pour rendre incompréhensible, pour cacher. S'envelopper, s'entourer de mystère. locution, familier Mystère et boule de gomme !
(nom déposé) Glace meringuée et entourée de pralin.

mystère ​​​ nom masculin

littéraire (au Moyen Âge) Genre théâtral qui mettait en scène des sujets religieux. ➙ miracle (2).

synonymes

mystère nom masculin

secret, cachotterie (familier)

discrétion, obscurité, ombre, secret, silence

énigme, profondeurs, secret, arcanes (littéraire)

[Littérature] miracle, diablerie

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Voilà quelle aurait pu être la réalité, tandis que l'avenir maintenant n'est plus que doute et mystère.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Cette fois ses ennemis avoient su tromper sa vigilance, et le plus profond mystère couvroit leur trahison.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
J'aime mieux rêver à la sympathie entre les perles, ces jolies choses, et la gorge d'une femme, cette douce chose, rêver au mystère des tiédeurs et des effluves.Remy de Gourmont (1858-1915)
Ce mystère, la tempête, accepte et exécute, à chaque instant, on ne sait quels changements de volonté, apparents ou réels.Victor Hugo (1802-1885)
Le fait que le texte, qui vise à contraindre les peuples du monde entier à une quête effrenée des profits, ait été enveloppé d'un mystère absolu, est particulièrement impressionnant.Europarl
Mais j'eus beau concentrer toute mon attention, je ne surpris rien de nature à dissiper le mystère qui m'intriguait si fort.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais il n'était pas homme à se priver du surcroît d'agrément que jetait dans cette scène la révélation du mystère.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Ce mystère et la protection présumée des intérêts des entreprises prendront fin ici et maintenant.Europarl
Il n'y a pas de nécessité d'en faire un mystère à présent, car il a quitté le pays, sans quoi ce serait mon devoir de le faire arrêter.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Cela dura ainsi quelque temps ; on s'amusait beaucoup : le mystère même dont s'entourait la royale troupe donnait plus de piquant encore et plus de saveur à ce fruit défendu.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Vous avez un mystère dans votre vie ; moi, j'en ai un aussi qu'un seul homme au monde devra un jour connaître, et cet homme, ce n'est pas vous.Louis Reybaud (1799-1879)
Ce dessein fut conduit avec mystère et exécuté avec adresse : car dix-huit mois de contrainte et de malheurs avoient appris à ce prince à dissimuler à propos ses sentiments.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Ce mystère me donne mille jouissances que ne comprennent pas les autres pères qui peuvent voir leurs filles quand ils veulent.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Puis il résolut de se vouer entièrement, dès le lendemain, à la recherche des causes, des intérêts, du nœud que cachait ce mystère.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce mystère qui se posait, soufflait de la peur, un petit froid que chacun sentit passer sur sa nuque.Émile Zola (1840-1902)
Ils auraient voulu qu'elles eussent été conservées au royaume, que nous eussions imité les exemples du mystère, peu louables à mon sens, que nous donnent quelques-uns de nos voisins.Joseph Bertrand (1822-1900)
Cette maison semblait devoir pour toujours être la maison du deuil, de la vieillesse et du mystère.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Elle est le poète, l'artiste de sa grâce et de sa candeur ; elle est la fileuse du mystère dont s'habille son goût de plaire.Charles Wagner (1852-1918)
La moitié de mon secret est connue et de mûres réflexions m'ont persuadée que le temps était enfin arrivé de révéler tout ce mystère.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Il se demanda quel était ce protecteur et pour quelle cause il s'entourait de tant de mystère.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MYSTERE » subst. masc.

Chose cachée, secrette ou difficile à comprendre. Il se dit premierement des veritez revelées aux Chrestiens par la divine bonté, & dans l'intelligence desquels la raison humaine ne peut penetrer. Le mystere de la Trinité, de l'incarnation, de la Redemption, de l'Eucharistie. La foy consiste en la croyance des mysteres.
 
On divise les mysteres en mysteres joyeux, douloureux & glorieux, sur lesquels on doit mediter en disant son chapelet.
 
MYSTERE, se dit aussi des sacrements, des ceremonies de l'Eglise. Il ne faut pas qu'un profane, qu'un excommunié participe à nos sacrez mysteres.
 
MYSTERE, s'est dit aussi abusivement des fausses Religions. Les Prestres Egyptiens cacheoient leurs mysteres au peuple sous des caracteres hyeroglyphiques. Les Payens cachoient sous le voile & le mystere de leurs Fables les secrets de leur Religion & de leur Morale. Ils punissoient ceux qui avoient violé, relevé les mysteres de la bonne déesse de Cerés ; personne n'y entroit sans estre initié à leurs mysteres.
 
MYSTERE, se dit aussi de ce qu'on tient caché, qu'on ne veut pas descouvrir. On ne doit pas penetrer dans les mysteres des Grands, dans leurs secrets conseils. Il a si bien fait, qu'il a descouvert tout le mystere de cette affaire, de cette intrigue, de cette amour. Le temps éclaircira tout ce mystere. Je ne feray point de mystere de vous dire ma pensée, pour dire, je n'en feray point de difficulté.
 
MYSTERE, se dit aussi des choses qui sont faciles. Il n'y a pas grand mystere à trouver le mot de cette enigme. Il y a des gens qui font mystere de tout, qui disent à l'oreille quelque chose, pour faire croire qu'il y a bien du mystere ; qui font mystere de dire une chose connue de tout le monde.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

14/07/2021