nigaud

définitions

nigaud ​​​ , nigaude ​​​ adjectif et nom

Qui se conduit d'une manière niaise. ➙ sot.
nom ➙ benêt, niais. —  (avec une nuance affectueuse, en parlant à un enfant) ➙ bêta. Allons, gros nigaud, ne pleure pas !

synonymes

nigaud, nigaude

adjectif

niais, benêt, simplet, sot, nouille (familier), nunuche (familier)

nom

dadais, cornichon (familier), couillon (familier), cruche (familier), godiche (familier), gourde (familier), nicodème (familier), patate (familier), niquedouille (familier, vieilli), béjaune (vieux), blanc-bec (vieux), coquebin (vieux), boniface (vieux), badaud (vieux), gourdiflot (vieux), jobard (vieux), jocrisse (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Innocent, au lieu de s'éloigner, resta en place comme un nigaud et suivit ses camarades en pleurnichant.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Le nigaud a été la dupe d'une scène qu'on lui réservait pour le jour de ses adieux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Moi qui te croyais un si bon ami, qui faisais ton éloge à tous nos camarades, tu me plantes là comme un nigaud que tu es.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Une si sage personne, une fille aussi sérieuse ne va pas se soucier d'un nigaud comme toi.Henry Gréville (1842-1902)
Ce que je te disais était pour rire ; tu l'as pris au sérieux comme un nigaud.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Elle voit seulement un beau coup à monter, grâce à la subtile réclame que ce nigaud de critique fait à son panneau.....Paul Bourget (1852-1935)
Tu ne vois pas, grand nigaud, que c'est cinquante centimes que je dis, et les centimes ne sont pas des francs.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Irma continuait à regarder le peintre, avec son vague sourire, étonnée de la bêtise de ce nigaud qui ne voulait pas d'elle, tourmentée maintenant du caprice de l'avoir, malgré lui.Émile Zola (1840-1902)
C'est triste d'être prince à l'heure qu'il est, à moins d'être un nigaud ou un bandit...Jules Lemaître (1853-1914)
Giraudat, le nigaud aux yeux bouffis, à la blouse crasseuse, avait caché les petits dans son estomac, entre sa chemise et sa peau.Alain-Fournier (1886-1914)
Après s'être levé comme tout le monde, il ne sut plus que faire et resta embarrassé comme un nigaud au milieu du salon.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Puis, tu me décriras le gredin qui a compté sur ta mine de nigaud pour nous tendre ce piège imbécile.Daniel Lesueur (1854-1921)
Je suis sûr qu'un petit nigaud comme votre chevalier entrerait dans cette maison-là par la porte ou par la fenêtre.Paul Féval (1816-1887)
Si cela était le cas, alors un nigaud comme moi aimerait bien savoir ce qu'il veut dire par là.Europarl
Va, va, nigaud, retourne chez toi prendre soin de ton bien, de ta femme et de tes enfants, sans creuser davantage ta pauvre cervelle, qui n'est déjà que trop endommagée.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
C'est vrai, maman, j'ai pleuré ; mais cette fois, c'est ma faute ; je suis un nigaud et un orgueilleux.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'est moi qui dote le marié ; ce nigaud ne voulait pas, parce qu'elle a quelque chose et qu'il n'a rien.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Faites votre dernier repas sous ce toit, nigaud que vous êtes, et puisse-t-il vous étouffer !Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
On m'avait placé à table entre les deux goguenards de la paroisse ; j'avais l'air d'un grand nigaud, quoique je ne le fusse pas tant qu'ils le croyaient.Denis Diderot (1713-1784)
Prétendez-vous donc, ma chère, que j'irai prendre des gants pour parler à un nigaud de l'espèce de votre frère ?William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NIGAUD, AUDE » adj. & subst.

Grand malbasti, sot & impertinent, qui ne fait ou ne dit que des bagatelles.