Email catcher

benêt

Définition

Définition de benêt ​​​ nom masculin et adjectif

Homme, garçon niais. ➙ nigaud. adjectif Un air benêt.

Synonymes

Synonymes de benêt nom et adjectif masculin

sot, niais, nigaud, andouille (familier), godiche (familier), gogo (familier), jobard (familier, vieilli), jocrisse (littéraire ou vieux)

Exemples

Phrases avec le mot benêt

Comment voulez-vous que le citoyen qui lit cela ne se dise pas que les dirigeants européens le prennent pour un benêt, pour ne pas dire autre chose ?Europarl
Dans le panel des jeunes enseignants de ce lycée, il personnifie le benêt inculte ou exclusivement centré sur son domaine d'excellence : le sport.Staps, 2014, Thomas Bauer, Jean-Marc Lemonnier (Cairn.info)
À la vision d'un roi un peu benêt et manipulé, voire impuissant, se substitue une version fidèle aux faits.Ouest-France, 19/05/2015
Que le diable emporte ce benêt, qui devait m'écrire des choses importantes et qui m'écrit de pareilles niaiseries !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans ses dessins, les simples communistes ne sont que des benêts, juste bons à répéter les propos de leurs chefs, sans rien y comprendre.20 & 21. Revue d'histoire, 2020, Éric Nadaud (Cairn.info)
Est-ce que j'attendais d'elle un amour comme cela qu'a dû rêver ce benêt de poète ?Paul Bourget (1852-1935)
Cela ferait rire aujourd'hui même le plus obtus des islamo-arabistes ou le plus benêt des berbéristes.Confluences Méditerranée, 2004, Mohammed Harbi, Gilbert Meynier (Cairn.info)
On le sent presque benêt d'humilité, quasi transi devant cette relation d'amitié qui vient d'éclore.Ouest-France, Isabelle BORDES, 22/01/2018
Elle ira ensuite finir ses jours, emportant l'enfant né de cette aventure, avec l'insignifiant benêt rimailleur qui la courtisait au début du film.Figures de la Psychanalyse, 2012, Jean-Claude Aguerre (Cairn.info)
Jamais elle n'envoie paître son grand benêt de fiston quasi trentenaire toujours à la maison ni la petite amie de ce dernier, qui n'a pas inventé l'eau chaude.Ouest-France, Nathalie LECORNU-BAERT, 12/02/2021
Au lieu de passer par la rue où ce benêt m'attend, je vais m'esquiver simplement par les derrières.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A en croire l'auteur de la notice, il n'y aurait donc aucun espace intermédiaire entre le savant et le benêt.Droits, 2009, Robert Jacob (Cairn.info)
C'était un petit benêt, un agneau comme il est bon d'en avoir en pareille occasion pour donner à toutes choses une tournure d'innocence.René Boylesve (1867-1926)
Les trois complices, par le jeu des regards et le ballet des mains, ont dépouillé le benêt, l'ont berné.Le débat, 2010, Pierre Rosenberg (Cairn.info)
Mais après tout, comment explique-t-on en français les paires du type benoît / benêt ?Annales de Normandie, 2012, Pierre Boissel (Cairn.info)
Dites donc, monsieur, quand on songe qu'il y a un benêt de mari là-dessous !Eugène Sue (1804-1857)
Le locuteur créolophone dans cette annonce apparaît naïf, voire benêt.Cahiers internationaux de sociolinguistique, 2016, Chantal White (Cairn.info)
Bien trouvé, pour forcer ce jeune benêt à se déclarer !Émile Gaboriau (1832-1873)
Face à cela, les dirigeants socialistes ont été suffisamment benêts pour protester contre le cynisme de l'un et l'immoralité des autres.Esprit, 2007, Jérôme Sgard (Cairn.info)
Il a laissé un pauvre benêt de fils.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BENAIS adj. masc. & subst.

Idiot, niais, nigaut, qui n'a point veu le monde. Moliere a dit agreablement,
 
Un grand benais de fils aussi sot que son pere.
 
Du Cange derive ce mot de bonifacies, qui signifie bon enfant. Quelques-uns disent encore Boniface en la même signification.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022