benêt

définitions

benêt ​​​ nom masculin et adjectif

Homme, garçon niais. ➙ nigaud. —  adjectif Un air benêt.

synonymes

benêt nom et adjectif masculin

sot, niais, nigaud, andouille (familier), godiche (familier), gogo (familier), jobard (familier, vieilli), jocrisse (littéraire ou vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de passer par la rue où ce benêt m'attend, je vais m'esquiver simplement par les derrières.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est un grand benêt de campagnard blond et tout novice.Amédée Achard (1814-1875)
J'ai beau faire, je reste un benêt d'honnête homme, naïvement hébété et tout nu, ne sachant ni ramper, ni prendre.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
A-t-il eu peur quand son benêt de fils est entré !Louis Ulbach (1822-1889)
Que le diable emporte ce benêt, qui devait m'écrire des choses importantes et qui m'écrit de pareilles niaiseries !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dites donc, monsieur, quand on songe qu'il y a un benêt de mari là-dessous !Eugène Sue (1804-1857)
C'était un petit benêt, un agneau comme il est bon d'en avoir en pareille occasion pour donner à toutes choses une tournure d'innocence.René Boylesve (1867-1926)
Je répondis modestement (humble je suis, un peu benêt) que je savais très bien le peu que je valais, que chacun dans ses limites doit s'enfermer.Romain Rolland (1866-1944)
Est-ce que j'attendais d'elle un amour comme cela qu'a dû rêver ce benêt de poète ?Paul Bourget (1852-1935)
Je pleurai pendant tout un jour comme un benêt....Amédée Achard (1814-1875)
Il a laissé un pauvre benêt de fils.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Cinq minutes après se présentait à son tour un grand benêt de garçon à tignasse jaune et à sourire niais.Michel Zévaco (1860-1918)
Cette vérité une fois admise, il s'ensuit que vous n'êtes pas enchanté dans cette cage, mais mystifié comme un benêt.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Quant au détective, c'était bien le plus grand benêt qui se pût voir, et il serait à souhaiter que nous n'eussions jamais devant nous des gaillards plus dégourdis.Arnould Galopin (1863-1934)
Quant à son fils, c'est un grand benêt qui se cache sitôt qu'il nous voit.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Bien trouvé, pour forcer ce jeune benêt à se déclarer !Émile Gaboriau (1832-1873)
J'ai peur que tu n'aies été un peu benêt ; les gens honnêtes, délicats et tendres comme toi, y sont sujets.Denis Diderot (1713-1784)
Comment voulez-vous que le citoyen qui lit cela ne se dise pas que les dirigeants européens le prennent pour un benêt, pour ne pas dire autre chose ?Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BENAIS » adj. masc. & subst.

Idiot, niais, nigaut, qui n'a point veu le monde. Moliere a dit agreablement,
 
Un grand benais de fils aussi sot que son pere.
 
Du Cange derive ce mot de bonifacies, qui signifie bon enfant. Quelques-uns disent encore Boniface en la même signification.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020