niais

 

définitions

niais ​​​ , niaise ​​​ adjectif et nom

Dont la simplicité, l'inexpérience va jusqu'à la bêtise. ➙ nigaud, simplet ; familier godiche. —  nom Pauvre niais ! —  Air, sourire niais. ➙ béat.
 

synonymes

niais, niaise

adjectif

naïf, béat, bête, crétin, idiot, inepte, imbécile, nigaud, sot, simple, simplet, sot, stupide, niaiseux (Québec), ballot (familier), balourd (familier), bêta (familier), cruche (familier), godiche (familier), gourde (familier), nunuche (familier)

nom

idiot, benêt, crétin, dadais, imbécile, naïf, nigaud, simplet, sot, niaiseux (Québec), andouille (familier), bêta (familier), bille (familier), branquignol (familier), cruche (familier), godiche (familier), gourde (familier), nouille (familier), patate (familier), béjaune (vieux), blanc-bec (vieux), coquebin (vieux), boniface (vieux), badaud (vieux), gourdiflot (vieux), jobard (vieux), jocrisse (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais nous, cette année-là, en faisant la quête aux œufs, comme des niais que nous étions, nous ne chantions que la politique.Frédéric Mistral (1830-1914)
Si c'est quelque chose de grave, je suis un homme, je ne suis pas un niais ; je m'apprête à de rudes combats ; et, s'il faut de la discrétion, j'en aurai.Honoré de Balzac (1799-1850)
Est-ce niais, est-ce niais de devenir amoureux d'une femme qui lui convenait si peu, tandis que près de lui une petite...Jean de la Brète (1858-1945)
S'ils sont niais, à sa vue ils deviennent stupides, et pour peu qu'il élève la voix, ils finissent par ne plus pouvoir distinguer leur main droite de leur main gauche.Émile Gaboriau (1832-1873)
Jessie grimaça un sourire triste et niais, rougit et se moucha ; elle avait un rhume de cerveau, qui devait, hélas !Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Armand avait soulevé son chapeau, et, bien que son cœur battît à coups profonds, il allait passer outre, le niais !François Coppée (1842-1908)
On me dira peut-être que le mari est un niais de se laisser régenter par sa femme.Charles Turgeon (1855-1934)
Enfin elle dit beaucoup de bêtises qui auraient éclairé des gens moins niais, mais ils en firent honneur à son originalité.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cet oncle est non-seulement un honnête homme, mais il a le bonheur de passer pour un niais.Honoré de Balzac (1799-1850)
Voulez-vous la preuve que, malgré mes quatorze ans, j'étais un vrai amoureux, avec tous les niais espoirs qui luttent contre l'évidence ?Paul Bourget (1852-1935)
Ici le niais demande à sa mère comment il faut s'y prendre pour gagner l'affection des jeunes filles.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Je sais qu'ils le tenteront, ils le tentent même tous les jours, niais le génie de la patrie veille sur les patriotes.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Dans ce voyage, j'eus l'occasion de voir combien les hommes ordinaires se laissent prendre facilement aux mots : enfants et niais à tout âge.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
De tous les côtés il me revient que l'agitation dont parient les évêques n'existe que dans quelques salons de vieilles dévotes, ou de fusionnistes aussi niais qu'elles.Prosper Mérimée (1803-1870)
Que peuvent-ils faire avec un traître, deux niais, et deux chambres qui ne savent ce qu'elles veulent ?Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Il questionna poliment son voisin ; et pour n'avoir pas l'air trop niais, il affecta l'accent anglais en demandant le nom de cette jolie femme.Delphine de Girardin (1804-1855)
On ne trouve chez eux ni admirations exclusives pour les choses anciennes, ni étonnements niais pour les objets nouveaux, ni préjugés invétérés, ni superstitions ridicules .Gustave de Beaumont (1802-1866)
Je préfère ne pas passer pour un niais aux yeux des artistes et ne pas me donner la peine de faire de la délicatesse avec eux.Eugène Sue (1804-1857)
Il se croyait déjà nécessaire, et se promettait de ne pas se laisser dominer, exploiter comme un niais.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il est infiniment moins nul qu'un rire assez niais a autorisé ses détracteurs à le publier pendant longtemps.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NIAIS, AISE » adj. & subst.

Oyseau de proye qu'on prend dans le Nid. Ce mot vient de nidensis, pris au nid. Menage. L'Italien dit aussi nidazo. Borel le derive de l'Hebreu nies, qui signifie un estourdi. On a appellé aussi en Latin les oiseaux niais, nidasii & nidarii.
 
NIAIS, se dit figurément en Morale d'une personne sotte, simple, & credule, qui n'a pas veu le monde. Les paysans sont Niais. Ceux qui ont esté eslevez parmy les bourgeois, ont des gestes niais des contenances Niaises. Il y a des gens qui ont toute leur vie l'esprit Niais, la mine Niaise. Les meilleurs boufons sont ceux qui font les Niais. Les voyages, le grand commerce du monde, guerissent les gens du Niais.
 
On appelle proverbialement un niais de Sologne, celuy qui se trompe à son profit ; ces matois qui font les Niais, qui entendent bien leur compte, & qui souvent trompent les autres.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020