sot

 

définitions

sot ​​​ , sotte ​​​ adjectif et nom

adjectif littéraire
Qui a peu d'intelligence et peu de jugement. ➙ bête, idiot, stupide. Je ne suis pas assez sot pour lui en vouloir. —  Privé momentanément de jugement (du fait de la surprise, etc.). ➙ confus. Se trouver tout sot. ➙ penaud.
nom ➙ crétin.
(choses) Qui dénote un manque d'intelligence et de jugement. ➙ absurde, inepte. Une sotte vanité.
nom masculin Histoire littéraire Personnage de bouffon, dans les soties*.
 

synonymes

nom

âne, abruti, benêt, dadais, étourdi, idiot, imbécile, niais, nigaud, andouille (familier), bêta (familier), bourrique (familier), buse (familier), cloche (familier), con (très familier), cornichon (familier), couillon (très familier), crétin (familier), cruche (familier), nouille (familier)

[féminin] gourde, oie, pécore, pimbêche, péronnelle (familier, vieilli)

il n'est pas sot

il a oublié d'être bête (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Du moment que l'on n'est plus seul à avoir été sot, on en prend son parti.Romain Rolland (1866-1944)
Il n'est donné qu'à l'homme d'être sot et barbare tout à la fois, tout ensemble !Pétrus Borel (1809-1859)
Lui qui avait tout fait pour nous amener là, il n'osait avouer qu'il avait agi comme un sot.Jules Michelet (1798-1874)
C'est ainsi que je la vis alors, et si je ne la vois point aujourd'hui, je ne suis ni assez vieux, ni assez sot pour croire qu'elle soit éteinte.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je le trouvai de la meilleure volonté du monde pour moi, et moins sot qu'on ne disait qu'il l'était.Catherine II de Russie (1729-1796)
Comme il ne se mêlait point des affaires d'autrui, chacun le tenait pour un sot.Édouard Laboulaye (1811-1883)
L'homme est ainsi fait, qu'à force de lui dire qu'il est un sot, il le croit.Eugène Sue (1804-1857)
Ce petit sot, qui était la cause de tout le mal, elle aurait voulu l'anéantir !...Jules Verne (1828-1905)
Il est vrai que je faisais triste figure, et que je devais avoir l'air fort sot.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je ne pus comprendre ce que voulait dire ce sot homme, avec de telles manières ; mais je le laissai, et j'allai chez le duc, qui était dans son jardin.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je pensai bien, d'ailleurs, qu'il n'aurait pas été si sot que de prendre cette direction ; l'eût-il fait, c'eût été peine perdue pour nous que de nous adresser à la justice.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Je parierais que tel auteur qui lit cette phrase se croit un écrivain de génie, et n'est pourtant qu'un sot.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il fut si sot que de la mener toujours à cheval ; peut-être avoit-il peur qu'un carrosse ne fût plus aisé à découvrir.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Son sot orgueil me valut, dans le courant de quatre mois, cinq mille livres sterling, tant en bijoux, qu'en bonnes espéces sonnantes.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Là parut un esprit très-faux, un sot subtil qui, dans la main des fourbes, eût pu aller très-loin et faire regretter son père même.Jules Michelet (1798-1874)
Vous qui pouvez me donner l'infini, je serais bien sot de vous demander autre chose !Armand Silvestre (1837-1901)
Tout ce qu'il désirait, c'était qu'elle agît avec prudence, et qu'elle ne le couvrît point, par une conduite dissolue, de ce sot et injuste ridicule qui s'attache aux maris trompés.George Sand (1804-1876)
Si j'ai l'air d'en avoir douté, je passe évidemment pour un sot ; et d'ailleurs, si la princesse se fâche, ce qui n'est pas probable, la femme pardonnera.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Un régime aussi sot nous donnerait une jolie société : ni hommes ni femmes, tous diplômés.Charles Turgeon (1855-1934)
Heureusement que mon aplomb est revenu... quand j'ai vu que je n'étais qu'un sot... et que je risquais de tout perdre.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOT, OTTE » adj. & subst.

Niais, despourveu d'esprit, qui dit & qui fait des impertinences, des actions ridicules. Le nombre des sots est infini, dit le Sage. C'est le propre du peuple d'être sot, credule, inconstant. Il n'y a que des sots qui donnent dans le piege. Un sot réjouït d'abord une compagnie, mais il l'ennuye à la fin. Quand une affaire reüssit mal, on se trouve tout sot, on est sot, on n'a pas le mot à dire. C'est un sot esprit, un homme mal tourné, qui prend les choses de travers. Comme il y a de sots Auteurs, il y a aussi de sots Lecteurs. Un maistre dit aussi à son valet, Vous estes un sot, quand il dit ou fait quelque chose mal à propos. Ce mot, selon Cujas & Heinsius, vient du Syriaque sote, qui signifie fou. Mais, selon Menage, il vient de stolto derivé de stolidus. Du Cange le derive de sottus, qu'on a dit dans la basse Latinité dans le même sens. Il vient plûtost du mot sot, qui du langage Celtique ou Bas-Breton a passé tout pur en nôtre Langue, où on dit aussi sotoni pour signifier sottise.
 
On dit aussi, qu'un homme a fait le sot, quand il s'est engagé en quelque meschante affaire, & sur tout quand il en a esté adverti. C'est un sot à vingt-quatre carats.
 
SOT, se dit aussi des choses. Il a entrepris là une sotte affaire, un sot dessein. Voilà un sot logis, incommode, mal basti. Il m'a tenu un sot discours, c'est à dire, choquant. Voilà un ragoust qui n'est pas tant sot, pour dire, qu'il est assez bon.
 
SOT, signifie aussi un cocu, un cornard, le mari d'une femme dissoluë ou infidelle. On dit par injure à un homme, que c'est un sot en trois lettres. Vous estes un sot, respect de vôtre femme. On faisoit autrefois à Paris une mommerie d'Angoulevent ou du Prince des sots, pour se mocquer des cocus. On dit aussi, que les sots sont de la grande Confrairie.
 
SOT, se dit proverbialement en ces phrases. C'est un sot, il sera marié au village. Il y a d'aussi sottes gens en ce monde qu'en lieu où on puisse aller. On dit aussi, Sot qui s'y fie, pour dire, Il faut prendre ses precautions.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020