nourrisson

définitions

nourrisson ​​​ nom masculin

Enfant nourri(e) au lait, qui n'a pas atteint l'âge du sevrage. ➙ bébé, nouveau-né.

synonymes

nourrisson nom masculin

bébé, nouveau-né, petit, poupon

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce nourrisson prend des plumes ; sa mère lui apprend à se soulever sur sa couche.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Par intervalles, une d'elles s'arrêtait pour allaiter son nourrisson, pour lui lisser en même temps les poils ; puis elle galopait afin de rejoindre ses compagnes.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
À cette tendre et fidèle mère, qui s'exténue pour arriver au berceau de son nourrisson, il faut pour le moment la porte d'entrée, l'habituelle porte et rien que cette porte.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Vous ne savez donc pas l'histoire de cette nourrice russe qui réclamait douze mois d'allaitement à la famille de son nourrisson ?Jules Verne (1828-1905)
Cependant le nourrisson, qu'il tenait toujours entre ses bras, et très doucement tout en faisant rage, refermait vaguement les yeux, signe de plénitude.Victor Hugo (1802-1885)
Autre épreuve : on liait la mère qui allaitait, et on lui tenait à distance son nourrisson qui pleurait, languissait, se mourrait.Jules Michelet (1798-1874)
Elle engagea sa fille à s'assurer par elle-même qu'on ne mettait point de poison dans les soupers préparés chaque jour pour son cher nourrisson.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Mais aussi alors, comme elles occupent notre imagination, ces têtes d'enfants, ces mères qui tiennent leur nourrisson sur leurs genoux !Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Elle appela son fils près d'elle, sur ses genoux, comme une mère avide de consoler les peines de son nourrisson.Paul Adam (1862-1920)
De grands médecins allemands assurent qu'un nourrisson humain qui n'a pas ce bonheur, que l'on nourrit au biberon, en reste pour la vie sérieux, ne rit presque jamais.Jules Michelet (1798-1874)
Elle avait du premier coup reconnu que l'enfant qu'on lui présentait n'était pas le sien & l'avait repoussé pour ne pas faire de tort à son nourrisson.Champfleury (1821-1889)
Le bon nationaliste qui revient de la revue tient un nourrisson dans ses bras, et il traîne un moutard par la main.Anatole France (1844-1924)
Dès le lendemain matin, la mère se transporte avec le nourrisson dans une cabane au milieu du bois, – probablement sous les branches de l'arbre mystique.Élie Reclus (1827-1904)
Je l'ai également visitée et pendant que nous en faisions le tour à l'extérieur, les employés s'occupaient de chasser un chat qui s'était installé dans un lit pour nourrisson.Europarl
Dans cette retraite gît une pièce de gibier, une seule, toute petite et bien insuffisante pour le vorace nourrisson auquel elle est destinée.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il en voulait à ses camarades, à ces heureux gaillards qui, tous, avaient une maison, une maman, un nom, qui n'étaient le « nourrisson » de personne.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
A côté de la charrette, marchait une forte femme brune, avec un nourrisson sur les bras, et son bas dans sa poche de tablier.Eugène Le Roy (1836-1907)
Maintenant, mettez au dessous l'un de l'autre, moine, paysannes, maris, conducteurs, lazzaroni, gamins et enfans ; additionnez le tout, ajoutez le nourrisson oublié, et vous aurez votre compte.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et prenant le nourrisson des bras de la mère, il le porta d'un pas ferme à son berceau.Émile Souvestre (1806-1854)
Les nourrices, émules des kangouroutes, portent le nourrisson dans leur capuche, ou dans une de leurs bottes, jusqu'à la septième année, les allaitant toute cette période.Élie Reclus (1827-1904)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NOURRIÇON » subst. masc.

Enfant qu'une nourrice a soin de nourrir. Les villageoises mettent leurs enfans en nourrice, pour prendre des nourriçons des bourgeois.
 
NOURRIÇON, se dit figurément des Poëtes, qui se qualifient nourriçons du Parnasse, nourriçons des Muses, qui ont esté nourris & eslevez dans les beaux Arts.
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/09/2021