nymphe

définitions

nymphe ​​​ nom féminin

Mythologie Divinité féminine d'un rang inférieur. ➙ dryade, naïade, néréide, oréade.
par plaisanterie Jeune fille ou jeune femme au corps gracieux.
Anatomie (au pluriel) Petites lèvres de la vulve.
Zoologie Deuxième stade de la métamorphose des insectes, entre la larve et l'imago. Nymphe de papillon. ➙ chrysalide.

synonymes

nymphe nom féminin

déesse, [sortes] dryade, hamadryade, hyade, naïade, napée, néréide, nixe, océanide, ondine, oréade, sylphide

[Zoologie] chrysalide, lymphe

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La nymphe qui était à main droite récita (au passage du pape) quelques vers avec beaucoup d'assurance.Antoine Dumesnil (1805-1891)
La nymphe fut s'habiller, & son nouvel adorateur, après un petit détour, se présenta devant elle.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
La seule nymphe que j'aie élevée est arrivée à l'état d'insecte parfait vers la fin de septembre.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il retentit plus fort ; le galop d'une chasse approche, et là-bas, à travers l'allée, voici venir une nymphe, la plus chaste et la plus belle qui soit au monde.Hippolyte Taine (1828-1893)
Elle s'éloigna, ne courant plus à présent, mais avançant vite, avec le pas ferme et aisé de ses jambes de nymphe et la vigueur de sa rustique jeunesse.Daniel Lesueur (1854-1921)
La nymphe est enveloppée d'une fine pellicule, dont la nature et l'origine sont ignorées, et qui entoure de très près ses membres délicats.Jean Pérez (1833-1914)
La belle nymphe se redressa sur le champ, aperçut son contemplateur, et, de ses yeux profonds et noirs, lui envoya un regard pareil à un coup de lance.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Après un délai très variable suivant la saison, il devient la nymphe puissamment outillée que l'on sait.Jean Pérez (1833-1914)
Le poëte se tut et chanta sous des noms de nymphe ou de bergère le seul et véritable objet de sa passion.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les nénuphars à fleurs d'or, qui s'y déroulaient gracieusement, avaient l'air de verts cheveux flottant sur le dos d'agate de quelque nymphe au bain.Théophile Gautier (1811-1872)
L'artiste, pour ce lieu de fête et d'amusement, dans sa gaieté shakspearienne, derrière la belle nymphe, s'est donné le plaisir d'un sombre repoussoir, amusante laideur.Jules Michelet (1798-1874)
Mais, dis-moi, quelle nymphe prisera cette flamme, qui semble, comme fait une vapeur marécageuse, s'enfuir de dame en dame ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle se transforme en nymphe dans le mois d'août, et en insecte parfait quatorze jours après.Jean Pérez (1833-1914)
Emilie ne pouvait se les appliquer, quoiqu'elle fût sans aucun doute la nymphe de ces bocages.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Seulement au cri qu'il poussa, la statue animée, nymphe vêtue de blanc, tressaillit vivement et se retourna.Paul Féval (1816-1887)
En me voyant approcher, elle demeura tellement immobile, qu'on l'eût prise pour une statue placée aux pieds de la nymphe de marbre blanc.George Sand (1804-1876)
Cette nymphe est comme les autres nymphes ; elle veut bien s'enfuir ; mais elle veut être vue et un peu poursuivie.Alphonse Karr (1808-1890)
L'on peut dire que notre prince n'a fait jamais paroître tant d'ardeur et d'amour qu'il le fit ce jour à cette belle nymphe au retour de la chasse.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Derrière elle, comme une grosse nymphe comique, la nourrice gardait le silence, ouvrait la bouche largement.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Quelle nymphe dans les fontaines, quelle déesse dans les bois, déploya jamais aux vents des cheveux d'un or aussi pur ?Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NYMPHE » subst. fem.

Fausse Divinité que les Payens croyoient presider aux eaux, fleuves & aux fontaines. Quelques-uns en ont estendu la signification, & les ont prises pour Déesses des montagnes, des forests & des arbres, qu'on appelle particulierement Oreades, Dryades, Hamadryades, & Napées. La Nymphe de la Seine, de la Loire. Conrad Gesner a traduit un ample Commentaire de Porphire sur l'antre des Nymphes de l'Odyssée, dont Mr. le Vayer a aussi fait une interpretation à sa mode dans son Hexameron.
 
NYMPHE, dans les Romans, se dit des Dames de condition qu'on introduit, à qui on donne un rang au dessus des Bergeres, comme dans l'Astrée, la Nymphe Galathée.
 
NYMPHE, se dit en ce sens des maistresses que chacun se fait en une compagnie, ou qu'on mene en une promenade. En cette partie de divertissement chacun avoit sa Nymphe, chacun fit danser sa Nymphe à ce bal.
 
NYMPHES, en termes de Medecine, sont de petits ailerons ou parties molles & spongieuses qui sortent & avancent hors les lévres de la matrice. Elles servent à guider l'urine, & à la conduire comme entre deux parois : ce qui leur a donné le nom de Nymphes, comme qui diroit Dames des Eaux ou du conduit d'où l'urine coule comme d'une Source. On les appelle aussi ailes.
 
NYMPHE, chez les Naturalistes, est aussi la petite peau qui enveloppe les insectes, soit lorsqu'ils sont enfermez dans l'oeuf, soit lorsqu'ils s'en fait une transformation apparente. Ainsi la nymphe n'est autre chose que le changement d'un ver ou d'une chenille en un animal volent, aprés s'estre despouillez de leur peau ; ce qui n'arrive point par transformation, mais par un simple accroissement des parties qui forcent & rompent la peau, de même qu'il arrive aux poulets & aux grenouilles, & la plus-part des Auteurs entendent par le mot de nymphe les insectes mêmes qui n'ont encore que la forme de vers ou de Cheville : car on donne à l'animal le nom de nymphe, lorsqu'il souffre ce changement, selon Aristote, Pline, & autres Auteurs anciens. Ce mot veut dire nouvelle mariée ; car c'est alors qu'estant depouillé de la peau dont il estoit revestu, il fait paroistre distinctement tous ses membres parfaits. Mais quand il change ainsi, il perd quelque temps son mouvement, comme lorsqu'il estoit dans l'oeuf, si bien que ces animaux se trouvent deux fois sous la forme de nymphe, premierement dans leurs oeuf qui est leur premiere nymphe, & derechef dans ce changement qui est leur seconde nymphe, Elle differe seulement en ce point, qu'en cette derniere les membres y parroissent plus distinctement. Swammerdam donne à la premiere le nom de nymphe dorée, de nympha aurea, & de Chrysalis ; & à la seconde simplement le nom de nymphe. Il en a fait voir de cinquante-quatre sortes, entre lesquelles il y en avoit de moitié Chenilles, & de moitié papillons. Les nymphes des vers à soye sont mises au rang des nymphes dorées, qu'on a nommées aussi aureliae. Leur difference n'est pas considerable, & ne consiste qu'en la couleur. On met aussi cette difference entre les nymphes, qu'il y en a une qu'on nomme Nympha animal oui formis ; & un autre vermiculus oui formis.