obtempérer

 

définitions

obtempérer ​​​ verbe transitif indirect

administratif Obtempérer à : obéir à (une injonction, un ordre). Obtempérer à un ordre. —  sans complément Refus d'obtempérer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'obtempère

tu obtempères

il obtempère / elle obtempère

nous obtempérons

vous obtempérez

ils obtempèrent / elles obtempèrent

imparfait

j'obtempérais

tu obtempérais

il obtempérait / elle obtempérait

nous obtempérions

vous obtempériez

ils obtempéraient / elles obtempéraient

passé simple

j'obtempérai

tu obtempéras

il obtempéra / elle obtempéra

nous obtempérâmes

vous obtempérâtes

ils obtempérèrent / elles obtempérèrent

futur simple

j'obtempérerai / ro j'obtempèrerai

tu obtempéreras / ro tu obtempèreras

il obtempérera / ro il obtempèrera / elle obtempérera / ro elle obtempèrera

nous obtempérerons / ro nous obtempèrerons

vous obtempérerez / ro vous obtempèrerez

ils obtempéreront / ro ils obtempèreront / elles obtempéreront / ro elles obtempèreront

 

synonymes

obtempérer verbe transitif indirect

[sans complément] s'exécuter, s'incliner

obtempérer à

obéir à, se soumettre à

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce ne fut pas sans une violente discussion que cette charmante créature voulut bien obtempérer à cette proposition.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Je lui intimai par trois fois l'ordre de circuler, auquel il refusa d'obtempérer.Anatole France (1844-1924)
Quelque répugnance que j'eusse à y obtempérer, je fus obligé de le faire, car je n'étais pas dans une position assez bonne pour braver la malveillance qui s'acharnait sur moi.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Les chasseurs ne se firent pas répéter cette invitation ; à l'exception de deux qui se dévouèrent pour obtempérer à la réquisition du magistrat, ils remontèrent à cheval ou en voiture.Charles de Bernard (1804-1850)
Puisque vous me conseillez de terminer en cet endroit la première strophe, je veux bien, pour cette fois, obtempérer à votre désir.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Désireux d'obtempérer aux conseils dont je vous ai parlé tout à l'heure, anxieux de vivre selon la norme de ma caste tout en restant un intellectuel, je m'y essayai.Fernand Kolney (1868-1930)
Ayant dit, il crut naïvement qu'on allait obtempérer et qu'il n'aurait qu'à étendre la main pour cueillir son prisonnier.Michel Zévaco (1860-1918)
Si elles refusent d'obtempérer, les compagnies aériennes sont menacées de se voir retirer leurs droits d'atterrissage.Europarl
Les pauvres enfants avaient une telle peur de lui qu'ils s'empressèrent d'obtempérer à cet ordre.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le médecin doit obtempérer aux injonctions de la justice, mais non pas aller au-devant...Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce qui prouva l'innocence de son âme et la bonté de son cœur, ce fut un remords de conscience auquel il s'empressa d'obtempérer.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Il était singulier néanmoins, pour obtempérer à l'ordre de ne pas engager une bataille, d'abandonner le débouché par lequel on devait le lendemain en recevoir une désastreuse.Adolphe Thiers (1797-1877)
Grouchy ne répondait pas : enfin il me développa en peu de mots toutes les difficultés qui l'empêchaient d'obtempérer à ma demande.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Et pendant ce temps, à ses lettres intimes comme à ses lettres officielles, ses frères refusaient d'obtempérer !Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Non-seulement, négligeant d'obtempérer à l'injonction brutale de la vieille, elle ne fit pas un pas, mais elle osa prendre ma défense.Ferdinand Fabre (1827-1898)
On fit quelque difficulté d'obtempérer à l'injonction ; cependant au bout de quelques minutes, les plus mutins se résignèrent, et l'on se mit en train d'évacuer.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
L'officier objecta les lois de la consigne, et refusa formellement d'obtempérer à l'ordre de ce singulier solliciteur.Honoré de Balzac (1799-1850)
D'après cela, je sentis que ma bonne foi était engagée, et que je devais obtempérer à la demande.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Si le roi donne l'ordre de sa propre exécution, je ne vois pas comment nous pourrions nous dispenser d'y obtempérer.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Ils ont accepté avec réticence d'obtempérer à cette requête et l'abattage des animaux sains a commencé.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OBTEMPERER » verb. neut.

Terme de Pratique. Obeir à Justice. Un Sergent a fait commandement à ce locataire de vuider des lieux, à quoy obtemperant il s'est mis en devoir de desmenager.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020