Email catcher

oisif

définitions

oisif ​​​ , oisive ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui est dépourvu d'occupation, n'exerce pas de profession. ➙ désœuvré, inactif, inoccupé. —  Mener une vie oisive.
nom Personne qui a beaucoup de loisir.

synonymes

oisif, oisive adjectif

désœuvré, inactif, inoccupé

rester oisif

rester les bras ballants, buller (familier), glander (très familier), peigner la girafe (familier), se tourner les pouces (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'en avisai moi-même quelques-uns, dans mon zèle, – voulant me rendre utile – et surtout ne point demeurer oisif devant l'exemple.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ennuyé d'être spectateur oisif, je me lançois quelquefois dans l'arène à mes périls et risques, et j'y recevois des leçons de modestie un peu sévères.Jean-François Marmontel (1723-1799)
C'était un misérable, une espèce de musicien mendiant, un oisif gueux, qui la battait, et qui la quitta comme elle l'avait pris, avec dégoût.Victor Hugo (1802-1885)
Il s'instruisit comme si la fortune de son père ne lui eût pas permis de rester oisif.Jules Verne (1828-1905)
Cet homme-là est un oisif, un viveur, et ce n'est pas lui qui te donnera de bons conseils...André Theuriet (1833-1907)
Il ne pouvait rester longtemps oisif à son ombre, ni suivre après s'être habitué à conduire.Charles de Rémusat (1797-1875)
Il avait un cœur noble, une belle et lucide intelligence, et le feu oisif de son être, s'y portant par intervalle, l'échauffait, l'élevait jusqu'à la plus sublime énergie.Adolphe Thiers (1797-1877)
Si l'on n'a pu fixer positivement l'époque de son activité, il paraît cependant qu'il lui sera moins facile désormais de rester oisif et de paralyser autrui.Ernest Daudet (1837-1921)
Puis, comme elle avait sans cesse l'esprit oisif et ne pouvait rester en place, elle sortit, rentra, et ressortit encore.George Sand (1804-1876)
L'artisan des villes allemandes assure que c'est un boulanger qui, oisif dans son comptoir, affamait le pauvre peuple, le trompait, vendait à faux poids.Jules Michelet (1798-1874)
Échalot n'était pas oisif, cependant ; il avait retiré de dessous la paille où sommeillait le lion un objet de forme singulière auquel nous serions fort embarrassés de donner un nom.Paul Féval (1816-1887)
Cette excellente petite femme aurait été honteuse de porter le nom d'un oisif, et malheureuse de passer ses jours auprès d'un désœuvré.Edmond About (1828-1885)
Alors, l'étourdi renonçait à ses faciles triomphes, le mondain se faisait philosophe, l'oisif devenait un travailleur infatigable.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il vouloit aller à la garenne ; en étant refusé, il se consent d'aller au parc ; jamais il n'étoit oisif.Jean Héroard (1551-1628)
Me promenant, oisif, dans les rues d'une de nos grandes villes, je fis rencontre d'un mien ami qui me parut de mauvaise humeur.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Un être oisif n'éprouve jamais tant d'ennui que lorsqu'il se trouve seul avec lui-même, tandis qu'au contraire l'homme laborieux supporte péniblement chaque heure, chaque instant qui entrave son activité.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
User sa vie en de telles recherches, c'est le fait d'un homme oisif et qui travaille à vide.Charles de Rémusat (1797-1875)
Il battit le pavé, rechercha les pires ivresses, celles des eaux-de-vie frelatées, parfois actif, tumultueux, intrépide comme un marlou aux aguets, parfois le plus indolent, le plus oisif des lazaroni.Louis Dumure (1860-1933)
J'étais là, non comme eût fait un poëte cherchant l'inspiration, mais comme un oisif qui contemple et qui écoute.George Sand (1804-1876)
Son violon d'accompagnateur repose oisif sur la table voisine et rien n'annonce que la leçon va bientôt reprendre.Armand Dayot (1851-1934)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OISIF, IVE » adj.

Qui ne s'occupe à rien, qui est inutile. Un honneste homme ne doit jamais estre oisif, il doit toùjours s'appliquer à quelque travail, à quelque estude. Il y a des gens qui demeurent oisifs faute d'employ, qui sont des valets à loüer. On peut mettre les joüeurs au rang des gens oisifs, de ceux qui menent une vie oisive, par ce que leur occupation est vaine & inutile. La valeur demeure oisive pendant la paix. Il y a eu des Republiques où on a puni les oisifs & les fayneants. Il y a long-temps que l'Esprit de cet Auteur est oisif, qu'il ne produit rien. Ces Ouvriers sont oisifs, ils chomment de besogne.
 
On appelle des deniers oisifs, ceux qui ne portent point d'interest, quand ils sont dans le coffre, dans les consignations. Les Tuteurs doivent avoir soin de ne garder point des deniers oisifs de leurs mineurs, car on leur en fera payer l'interest, & l'interest de l'interest. Il faut faire juger cette instance d'ordre, car il y a bien de l'argent oisif qui croupit aux consignations.
So British... ou pas ! Cash Cash

Le petit mot anglais cash « espèces, argent liquide », que nos dictionnaires rangent dans le lexique familier, connaît de nombreux emplois en français.

Dr Orodru 12/05/2021