ombrageux

 

définitions

ombrageux ​​​ , ombrageuse ​​​ adjectif

Cheval ombrageux, qui s'inquiète, qui s'effraie (d'une ombre, etc.).
(personnes) Susceptible, méfiant. —  Caractère ombrageux.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais oublions un moment toutes ces choses pénibles : j'ai l'esprit ombrageux, la moindre pensée sombre m'affecte et m'emplit de terreur.Pétrus Borel (1809-1859)
Mais un gouvernement ombrageux met au nombre de ses maximes de rabaisser soigneusement l'orgueil ou la gloire de ceux qui se sont élevés par d'éclatants services.Pierre Daru (1767-1829)
Ce déploiement de forces irritait les citoyens désarmés ; ces patrouilles de nuit, ces mesures inutiles prises contre l'émeute absente, blessaient les susceptibilités des esprits ombrageux.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Il n'y a pas longtemps qu'elle en avait un assez ombrageux, qui se retira comme elle s'élançait dessus, et elle tomba fort rudement à terre.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
C'étaient ensuite des politiques moins austères et plus agités, faciles sur les principes et très-ombrageux dans leurs préventions.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
C'est à eux à se retirer si vous êtes trop ombrageux et si vous ne voulez que des flatteurs autour de vous.François de Fénelon (1651-1715)
Il était de plus ombrageux, susceptible, prompt à croire qu'on ne faisait pas une assez large part à ses services ou à sa gloire.François Guizot (1787-1874)
Son retour, sa présence, sa renommée, la foule de ses adhérens, son immense crédit dans l'opinion publique, inspiraient des inquiétudes aux amans ombrageux de la liberté et de la république.Joseph Fouché (1759-1820)
En ce tems-là ; un prince ombrageux se promenant dans une place publique de sa capitale, apperçut sa statue renversée.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Mais n'est-ce pas quelquefois à l'endroit de leurs héritiers que les vieillards se montrent le plus ombrageux ?Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Vous êtes toujours là prête à vous emporter comme un cheval ombrageux ou à vous défendre comme un lion blessé !George Sand (1804-1876)
Une idée fixe l'occupait et le passionnait au milieu de cette vie aventurière, dans laquelle son caractère ombrageux et sa position mal définie lui donnaient de perpétuels déboires.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Puis, de temps en temps, chacun jetait un regard rapide et ombrageux sur le coin le plus obscur de la chambre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous avons réussi tout de même à en obtenir une demi-douzaine, sans éveiller les susceptibilités de l'ombrageux pouvoir occupant.Jean Massart (1865-1925)
Comme il suffisait de peu de chose pour effarer cet ombrageux et délicat sentiment qu'elle portait en elle et quelle croyait si bien caché !Daniel Lesueur (1854-1921)
Armand se rendait parfaitement compte de ce que la tendresse de sa mère avait d'exclusif et d'ombrageux.François Coppée (1842-1908)
Les discussions qui venaient de marquer l'ouverture de la session de 1869, et la peur sourde des prochaines élections générales rendaient le gouvernement ombrageux.Émile Zola (1840-1902)
De toutes les passions du peuple, celle qu'on y flattait le plus, c'était la haine ; on le rendait ombrageux pour l'asservir.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'en connais peu de plus ombrageux ; mais, il semble avoir vu de meilleurs jours, comme tous ceux, à peu près, qui en ont vu plus de deux.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Robespierre est extrêmement ombrageux et défiant ; il aperçoit partout des complots, des trahisons, des précipices ; son tempérament bilieux, son imagination atrabilaire, lui présentent tous les objets sous de sombres couleurs.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OMBRAGEUX, EUSE » adj.

Où il y a de l'ombre. Il y a des plantes qui viennent mieux en des lieux ombrageux qu'en plein Soleil. On le dit plus ordinairement au figuré des animaux qui ont peur de leur ombre, qui s'effarouchent par des terreurs paniques ; & des hommes qui ont des soupçons, des deffiances, des ombrages malfondez. On appelle aussi cheval ombrageux, celuy qui a peur de quelque objet, & qui ne veut pas avancer. Les chevaux qui ont esté long-temps dans l'Escurie deviennent ombrageux.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020