méfiant

définitions

méfiant ​​​ , méfiante ​​​ adjectif et nom

Qui se méfie, est enclin à la méfiance (s'oppose à confiant). ➙ défiant, soupçonneux. —  nom Les méfiants.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je vous céderais bien ma chambre, mais méfiant comme vous l'êtes, vous verriez encore là quelque piège...Arnould Galopin (1863-1934)
Vous seul êtes rude, sévère, et méfiant, comme devrait l'être un ami et un père, pour me retirer de cet abîme où je tombe !...George Sand (1804-1876)
Puis, comme affolés, se croisant brusquement les bras, en écartant leurs longs doigts rouges contre leurs flancs et haussant démesurément les sourcils, ils s'entre-regardèrent en silence, d'un œil méfiant.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il lut avec gravité la lettre que je lui remis et, après m'avoir examiné du coin de l'œil avec un air méfiant – se méfiait-il de moi ou de lui ?Octave Mirbeau (1848-1917)
Aussi se méfiant de cette ressource, il avance que le portrait ne lui ressemble pas.Robert Estienne (1723-1794)
Il était réservé, méfiant, comme tous les caractères faibles ; et, comme eux, à la fois méfiant et dupe de ceux qui l'aidaient à se défier.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
Donc, se méfiant de ses capacités, il n'était pas très sûr de la valeur du document trouvé.Michel Zévaco (1860-1918)
Vous êtes méfiant ; mais votre amour m'intéresse, et je l'aurais servi par pure amitié, si je n'avais à nourrir ma famille.Gérard de Nerval (1808-1855)
En outre, le travail en chambre, qui répugnait tellement à l'esprit méfiant de la législation industrielle, n'était pas cependant interdit dans tous les métiers.Gustave Fagniez (1842-1927)
Le père me regardait d'un air ironique et méfiant chaque fois qu'il entrait dans la chambre où nous étions.George Sand (1804-1876)
Il est sévère, il est méfiant, il est inexorable, mais il est fort, ce passionné.Paul Mariéton (1862-1911)
Rosalie, se méfiant des paroles de son ennemie, ne voulut pas suivre son dernier conseil, et se résolut à garder la cassette intacte jusqu'au jour.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Après quelques jours de guerre, suivis d'un armistice farouche et méfiant, il introduit parmi elles une petite nouvelle-née pratensis, très affamée.Romain Rolland (1866-1944)
Il était bon et romanesque, mais orgueilleux et craintif, c'est-à-dire susceptible et méfiant, comme tous les gens sans expérience de la vie et sans connaissance du monde.George Sand (1804-1876)
Ali de son côté devenait de plus en plus méfiant, et enfin persuadé de la culpabilité de son frère, il résolut de se venger.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Ce monde assez farouche et méfiant d'ordinaire, avait été conquis par sa verve, son exubérance, sa mine ravissante et son intarissable belle humeur.Georges Eekhoud (1854-1927)
L'autre qui, sans doute, était chargé de percevoir la recette, avait un regard méfiant et dissimulé, qui peut-être aussi était une conséquence de son emploi.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Aimé n'avait pas même lu cette lettre jusqu'au bout, n'y comprenant rien et se méfiant d'une mystification.Marcel Proust (1871-1922)
Pourtant tu es' assez méfiant, de ton naturel, et je m'étonne que tu n'aies pas cherché à t'assurer si l'on te trompait.Paul de Kock (1793-1871)
En même temps son caractère changea, tourna à la mélancolie et s'aigrit ; il devint difficile, inquiet, méfiant.Hector Malot (1830-1907)
Afficher toutRéduire
Top 10 des mots Top 10 des mots étonnants du Grand Robert Top 10 des mots étonnants du Grand Robert

À l’occasion de la mise en ligne de sa nouvelle édition, nous avons choisi de mettre en lumière le Grand Robert, le dictionnaire le plus riche de la langue française.

Édouard Trouillez 13/02/2021