méfiant

définitions

méfiant ​​​ , méfiante ​​​ adjectif et nom

Qui se méfie, est enclin à la méfiance (s'oppose à confiant). ➙ défiant, soupçonneux. —  nom Les méfiants.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je vous céderais bien ma chambre, mais méfiant comme vous l'êtes, vous verriez encore là quelque piège...Arnould Galopin (1863-1934)
Vous seul êtes rude, sévère, et méfiant, comme devrait l'être un ami et un père, pour me retirer de cet abîme où je tombe !...George Sand (1804-1876)
Puis, comme affolés, se croisant brusquement les bras, en écartant leurs longs doigts rouges contre leurs flancs et haussant démesurément les sourcils, ils s'entre-regardèrent en silence, d'un œil méfiant.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il lut avec gravité la lettre que je lui remis et, après m'avoir examiné du coin de l'œil avec un air méfiant – se méfiait-il de moi ou de lui ?Octave Mirbeau (1848-1917)
Aussi se méfiant de cette ressource, il avance que le portrait ne lui ressemble pas.Robert Estienne (1723-1794)
Il était réservé, méfiant, comme tous les caractères faibles ; et, comme eux, à la fois méfiant et dupe de ceux qui l'aidaient à se défier.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
Donc, se méfiant de ses capacités, il n'était pas très sûr de la valeur du document trouvé.Michel Zévaco (1860-1918)
Vous êtes méfiant ; mais votre amour m'intéresse, et je l'aurais servi par pure amitié, si je n'avais à nourrir ma famille.Gérard de Nerval (1808-1855)
En outre, le travail en chambre, qui répugnait tellement à l'esprit méfiant de la législation industrielle, n'était pas cependant interdit dans tous les métiers.Gustave Fagniez (1842-1927)
Le père me regardait d'un air ironique et méfiant chaque fois qu'il entrait dans la chambre où nous étions.George Sand (1804-1876)
Il est sévère, il est méfiant, il est inexorable, mais il est fort, ce passionné.Paul Mariéton (1862-1911)
Rosalie, se méfiant des paroles de son ennemie, ne voulut pas suivre son dernier conseil, et se résolut à garder la cassette intacte jusqu'au jour.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Après quelques jours de guerre, suivis d'un armistice farouche et méfiant, il introduit parmi elles une petite nouvelle-née pratensis, très affamée.Romain Rolland (1866-1944)
Il était bon et romanesque, mais orgueilleux et craintif, c'est-à-dire susceptible et méfiant, comme tous les gens sans expérience de la vie et sans connaissance du monde.George Sand (1804-1876)
Ali de son côté devenait de plus en plus méfiant, et enfin persuadé de la culpabilité de son frère, il résolut de se venger.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Ce monde assez farouche et méfiant d'ordinaire, avait été conquis par sa verve, son exubérance, sa mine ravissante et son intarissable belle humeur.Georges Eekhoud (1854-1927)
L'autre qui, sans doute, était chargé de percevoir la recette, avait un regard méfiant et dissimulé, qui peut-être aussi était une conséquence de son emploi.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Aimé n'avait pas même lu cette lettre jusqu'au bout, n'y comprenant rien et se méfiant d'une mystification.Marcel Proust (1871-1922)
Pourtant tu es' assez méfiant, de ton naturel, et je m'étonne que tu n'aies pas cherché à t'assurer si l'on te trompait.Paul de Kock (1793-1871)
En même temps son caractère changea, tourna à la mélancolie et s'aigrit ; il devint difficile, inquiet, méfiant.Hector Malot (1830-1907)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 15/09/2021