ouïe

définitions

ouïe ​​​ nom féminin

Celui des cinq sens qui permet la perception des sons. ➙ audition. Organe de l'ouïe. ➙ oreille. Son perceptible à l'ouïe. ➙ audible. Avoir l'ouïe fine. —  familier, par plaisanterie Je suis tout ouïe : j'écoute attentivement.
au pluriel Orifices externes de l'appareil branchial des poissons, sur les côtés de la tête. ➙ branchie.
Ouverture de la table supérieure (d'un violon), en forme de S.

synonymes

ouïe nom féminin

audition, oreille

[déficiente] dysacousie, presbyacousie, surdité

branchie

[d'un violon] esse

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de lui répondre, la reine, qui semblait avoir perdu la vue aussi bien que l'ouïe, la bouscula violemment et la renversa dans la poussière.Jules Girardin (1832-1888)
Aucun ne reste inactif ; l'œil, l'ouïe, l'odorat, le tact, le goût même entrent en jeu.Remy de Gourmont (1858-1915)
Les palpes ou antennes, organes d'essai, d'avertissement, de triple expérimentation, ont le tact au bout, à la base l'ouïe, l'odorat.Jules Michelet (1798-1874)
Car ce n'est pas eux qui ont disparu, mais bien le caractère impressionnant dont ils étaient revêtus en et par l'ouïe des anciens – et qui, seul, en animait l'insignifiance intrinsèque.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Nous saluons le fait que la nouvelle directive exige que les jouets émettant des sons ne puissent endommager l'ouïe des enfants.Europarl
C'est du flair qu'il faut avoir, et le flair est comme un sens spécial auquel concourent l'ouïe, la vue et l'odorat.Jules Verne (1828-1905)
D'ailleurs, c'est une grande consolation pour eux de pouvoir remplacer l'ouïe par l'écriture et la parole par les signes.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Chez lui, les sens de l'ouïe et de la vue sont d'une finesse, d'une perceptibilité au-dessus de toute imagination.Saintine (1798-1865)
Les saints qui sont au-dessus ont ce mouvement plein de nature et de vérité qui nous fait tendre le bras à l'ouïe de quelque événement épouvantable.Stendhal (1783-1842)
On trouva le matelot vivant ; mais dès ce moment il eut perdu l'ouïe et la parole, qu'il ne recouvra jamais.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Je sais que par la tension voulue que j'exerce sur mes facultés, l'ouïe s'est développée en moi d'une façon extra-naturelle.Jules Lermina (1839-1915)
Lorsque nos yeux, notre ouïe, sont agréablement frappés, il est très difficile que nous ne soyons pas favorablement impressionnés et influencés.Louise d'Alq (1840-1910)
Quant à lui, il lui fut impossible, même quelques minutes, d'annihiler ses sens de l'ouïe et de la vue.Jules Verne (1828-1905)
Cette manière de conque relevée et de quatre à cinq pouces de long, doit sans doute augmenter les facultés de l'ouïe dans cette espèce.François Levaillant (1753-1824)
L'ermite put à peine s'empêcher de sourire à l'ouïe de la réponse de son hôte.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Mais, si je parvenais à fixer un seul de mes sens, celui de l'ouïe, par exemple, j'analyserais la détonation d'une façon parfaite.Maurice Level (1875-1926)
Les premiers s'obstinent à dénier à tout autre sens qu'à l'ouïe la vertu de transmettre au sourd-muet les connaissances que reçoit le parlant par cette voie, quoiqu'ils affectent, contradiction flagrante !Ferdinand Berthier (1803-1886)
Quoique son ouïe fût très-fine, il resta presque collé sur le mur, immobile et comme perdu dans ses pensées.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les cerveaux se perfectionnant et se sensibilisant par l'évolution, le sens télépathique, sorte de sixième sens, sera aussi général et ordinaire que le sens visuel ou le sens de l'ouïe.Émile Hureau (1877-1922)
Par les sens nous percevons les formes des substances, par l'ouïe nous recevons et sentons le son proféré.Charles de Rémusat (1797-1875)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OUYE » s. f.

L'organe qui reçoit les sons, & la faculté qui les entend. Il a l'ouye dure, il n'entend pas de loin. Le bruit continuel fait perdre l'ouye, comme il arrive à ceux qui sont prés les cataractes du Nil, dont les modernes Voyageurs ne demeurent pas d'accord.
 
OUYE, se dit aussi de la partie de la teste des poissons qui s'ouvre, par où ils entendent, & par où ils respirent. On embroche les harengs par les ouyes. On leur ensanglante les ouyes pour les faire paroistre frais.
 
OUYE, signifie aussi les ouvertures qui sont sur la table de plusieurs instruments de Musique, comme des violons, des violes, de la harpe, qui ont differentes figures, & qui sont les endroits par où sort le son harmonieux.
 
OUYE, en termes de Medecine, est un nom qu'on donne à la grande jombarbe. Voyez Jombarbe.
 
On dit proverbialement, qu'un homme a les ouyes pasles, quand il paroist encore à son visage qu'il a esté malade, ou quand il s'y voit quelque grande marque de chagrin ou d'affliction : ce qu'on dit par metaphore du poisson mort qui a les ouyes pasles.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020