palpitant

 

définitions

palpitant ​​​ , palpitante ​​​ adjectif et nom masculin

Qui palpite. —  nom masculin familier Le palpitant : le cœur.
Qui excite l'émotion, un vif intérêt. Un film palpitant.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La foule y court, toutes les femmes, et, dans cet auditoire effrayé, palpitant, plus d'une crie qu'elle sent aussi des diables ; six filles de la ville sont possédées.Jules Michelet (1798-1874)
Ses sanglots contenus la suffoquaient, elle tâchait de réprimer jusqu'aux battements de son cœur palpitant de crainte.Eugène Sue (1804-1857)
Assise auprès de la fenêtre du parloir, qu'elle avait laissée entr'ouverte, elle écoutait, le cœur palpitant, le bruit des omnibus qui passaient.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
J'arrive, le cœur palpitant, à une salle bâtie en bois, dans une rue déserte de la ville.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Une heure s'écoula, et cette heure eut pour mon cœur palpitant la durée d'un siècle.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il eut une curiosité terrible : lentement, du bout des doigts, en palpitant, il releva son voile.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il en faisait des lectures d'intérêt brûlant, palpitant avec une émotion qui souvent touchait jusqu'aux larmes.Jules Michelet (1798-1874)
Dans mon impatience, je descends dans la rue, j'achète cette relation ; je remonte le cœur palpitant, serrant ce papier entre mes mains.Eugène Sue (1804-1857)
Le cœur palpitant, les yeux fixes, les deux voyageurs s'avancèrent précipitamment, sans que personne vînt à leur rencontre.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il écoutait donc, l'oreille tendue et le cœur palpitant ; le bruit s'approchait de plus en plus, et cette lueur, qu'il avait déjà remarquée, allait grandissant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les regards de cet homme la gênaient – et quand il s'arrêta, humble et palpitant, elle cherchait presque une réponse.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le pauvre animal est croché tout palpitant au bout d'une amarre et traîné jusqu'à la tente, par une dizaine d'hommes ravis de l'aubaine.Louis Boussenard (1847-1910)
Mais bientôt elle en revint à songer qu'en ce moment elle tenait entre ses mains, palpitant, l'unique espoir d'un pauvre captif.Saintine (1798-1865)
Sa frayeur redoubla, il se retira sans bruit, et, le cœur palpitant, il alla trouver son père et sa mère.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Mario, collé à la grille du jardin et tout palpitant d'ardeur et d'émotion, l'eut bientôt perdu de vue.George Sand (1804-1876)
L'enfant, qui était très adroit, et qui avait reçu les instructions nécessaires, partit palpitant d'espérance et de joie, heureux d'avoir su inspirer une telle confiance, et résolu de la justifier.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
C'est éprouvant et compliqué – mais aussi palpitant, car il est impossible de dire à quel point ce moment est important.Europarl
La foule y court, toutes les femmes, et, dans cet auditoire effrayé, palpitant, plus d'une crie qu'elle sent aussi des diables.Jules Michelet (1798-1874)
Elle le dévisagea, frémissante, toutes ses jeunes fibres palpitant d'émotion et aussi d'une vague frayeur.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le cœur palpitant, je les regardai attentivement l'une après l'autre ; mais la distance était trop grande pour distinguer les traits.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PALPITANT, ANTE » adj.

Qui a un mouvement du coeur, un pous fort agité aprés quelque action violente. Il m'a dit cette nouvelle qu'il étoit encore tout palpitant de la diligence qu'il avoit faite.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020