pantelant

 

définitions

pantelant ​​​ | ​​​ , pantelante ​​​ | ​​​ adjectif

Qui respire avec peine, convulsivement. ➙ haletant.
Suffoqué d'émotion.
Qui palpite encore. Chair pantelante (d'un être qui vient d'être abattu).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La réponse ne me rassure qu'à moitié, et je descends encore pantelant dans les coulisses, où le bruit brisé des applaudissements me semble, dans le premier moment, des sifflets.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Tout pantelant de désir, j'attendais sur le trottoir en face du lumineux signal.Alphonse Allais (1854-1905)
Il ne parlait plus ; aucune parole humaine ne s'échappait de son gosier pantelant ; un mugissement sourd, entremêlé de cris rauques et ardents, exprimait seul sa rage.Victor Hugo (1802-1885)
Combien d'heures demeura-t-il ainsi, pantelant et râlant, étendu en travers des dalles ?...Michel Zévaco (1860-1918)
Et alors, d'un terrible coup, il envoie un des squales tout pantelant sur les roches.Jules Verne (1828-1905)
À ces paroles qui, jusque-là peu compromettantes, pouvaient le perdre en se prolongeant, le maréchal était devenu livide et tout pantelant d'angoisse.Eugène Chavette (1827-1902)
L'animal, pantelant, frémissant de tous ses membres, s'était redressé sur ses jambes de devant et assis sur son train de derrière.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Les peintres qui représentent dans les tableaux de sainteté le cœur tout pantelant, tout dégouttant, couronné de ronces ou d'épines, font une chose extrêmement agréable à la piété des dames.Louis Ulbach (1822-1889)
Maurevert, pantelant, avait fermé les yeux pour ne pas laisser éclater la joie frénétique et la pensée infernale qui était la source de cette joie.Michel Zévaco (1860-1918)
Ils nous lapidaient de terre, de pierres, de débris de végétaux et parfois ouvraient dans la colonne un trou pantelant.Louis Dumure (1860-1933)
Confiant, il abaissa le regard vers cette figure – et demeura pantelant, affolé, l'œil morne, trémébond, gonflant les joues et bavant d'épouvante.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il fallut pourtant que la terrible douleur, dont l'appréhension seule la suffoquait, entrât, déchirante, jusqu'au fond de son cœur pantelant.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le quatrième broyé par le projectile, glissa sur la toiture et s'en alla tomber pantelant dans la cour où il expira sur l'heure.Joseph Marmette (1844-1895)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANTELANT, ANTE » adj.

Qui palpite, celuy a qui le coeur bat trop fort, soit pour avoir trop couru, soit pour avoir eu quelque émotion extraordinaire par la peur, par la colere, &c.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés du Petit Robert 2020 - Niveau Expert Les mots croisés du Petit Robert 2020 - Niveau Expert

Baclofène, Hygge, latte... voici une grille consacrée aux mots ayant intégré l'édition 2020 du Petit Robert. Réservée aux experts !

19/02/2020