frémissant

 

définitions

frémissant ​​​ , frémissante ​​​ adjectif

Qui frémit. ➙ tremblant.
Toujours prêt à s'émouvoir. ➙ vibrant.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle n'était pas très régulièrement jolie, mais si intéressante, par ce que l'on devinait en elle de frémissant et de contenu, de spontané et de réfléchi, tout ensemble.Paul Bourget (1852-1935)
Puis, frémissant, il jeta du bois au feu, et s'assit devant pour se chauffer ; mais soudain il tressaillit, quelqu'un grattait le mur en pleurant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais, lorsqu'il se retrouva seul, il songea, en frémissant d'angoisse et de colère, au docteur, à tous les siens, à tous ses compatriotes, à tous ceux qu'il aimait !Jules Verne (1828-1905)
Le chevalier, au centre de cet espace vide, avait arrêté son cheval frémissant et le maintenait d'une main de fer.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais le portique ébranlé cède en frémissant ; – les gonds crient, les pivots craquent, – se brisent, – la porte se penche, – tombe.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Simone resta seule, fiévreuse, parcourant les appartements, les jardins, frémissant toutes les fois qu'une porte se refermait.René Bazin (1853-1932)
Il était fort gêné et frémissant lui-même, à l'idée de la désastreuse scène qu'il prévoyait.Émile Zola (1840-1902)
Alors, en frémissant, elle sortit sa tête du lit, sûre qu'il était là, guettant, prêt à battre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Sa bouche murmura un aveu, et tout son être frémissant s'élança, à travers l'espace, vers la bien-aimée.Georges Ohnet (1848-1918)
Puis il aperçut le bout d'épaule, et il se baissa en frémissant pour coller ses lèvres à ce morceau de peau nue.Émile Zola (1840-1902)
Pascal sembla se réveiller, frémissant de la retrouver près de lui, si jeune, avec de si beaux yeux, brûlants et clairs, dans l'ombre du grand chapeau.Émile Zola (1840-1902)
Guillaume avait écouté en frémissant, fâché contre lui-même de n'avoir pas songé à ces deux tristes créatures.Émile Zola (1840-1902)
Tout palpitant... frémissant encore d'une terreur qu'il ne pouvait surmonter, le malheureux enfant ne put appeler que quelques instants après...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Tu passas ton après-midi en cette chambre sombre, en ce tombeau à peine frémissant, à peine chantant où nous nous sommes tus, tous les deux.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Elle s'attendrit en pensant à cela, et lui, avec son idée fixe, se rapprochait, se frottait contre elle, frémissant tout envahi par le désir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il s'arrêta palpitant de joie, la déposa sur l'herbe et, l'œil humide, frémissant, il dégrafa sa robe, déchira la chemise et chercha la blessure...Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Il contemplait, en lui, un monde frémissant et prestigieux dont nul roman héroïque ne saurait dire l'intime et vivante beauté.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Elle avait encore son sourire et ses yeux, – ce sourire frémissant qui découvrait ses dents restées charmantes, ses yeux noirs où s'approfondissait un si doux regard.Paul Bourget (1852-1935)
Je l'embrassai en frémissant ; je sentais que je la trompais et qu'elle me le reprocherait ensuite, comme si mon silence couvrait une infidélité.George Sand (1804-1876)
Il fallait la voir avec ses petits yeux ronds, embrasés de lueurs fauves, ses traits contractés, ses lèvres pincées, tout son corps frémissant d'indignation.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020