Email catcher

tremblant

Définition

Définition de tremblant ​​​ , tremblante ​​​ adjectif et nom féminin

Qui tremble. Tremblant de froid. ➙ grelottant. Lueur tremblante. ➙ vacillant. Voix tremblante. ➙ chevrotant.
Qui tremble, craint, qui a peur. ➙ craintif. Effrayée et tremblante, elle se taisait.
Maladie tremblante des moutons ou la tremblante nom féminin : maladie (encéphalopathie) des ovins, caractérisée par des troubles neuromoteurs.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot tremblant

Il reste alors au bord de la rivière, tremblant de colère, de tristesse, de frustration, de désarroi, d'impuissance, regardant l'autre se débattre.Jusqu'à la mort accompagner la vie, 2017, Jocelyne Mangione (Cairn.info)
Puis, tous deux, pendant longtemps, ils restèrent détournés l'un de l'autre, la chair trop lourde, tremblants de leur solitude, épouvantés de se dire une parole.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Jugeant la résistance dangereuse, il se dirigea vers son cabinet, et, d'une main tremblante, ouvrit sa caisse.Lucie Des Ages (1845-1914)
Il s'avançait en tremblant et sans prononcer un seul mot.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Se révèle alors, dans une immensité noire, une petite planète tremblante.Ouest-France, Glen RECOURT, 26/07/2020
À leur arrivée sur les lieux, les militaires découvrent une femme tremblante et paniquée.Ouest-France, 27/04/2021
Celle qui se tient debout, tremblante mais vivante, face aux juges et aux jurés, est sa sœur jumelle.Ouest-France, Angélique CLÉRET, 27/04/2021
Ils ne font jamais semblant, mais ils disent en tremblant, de colère, de bonheur.Les temps modernes, 2011, Pierre Vandrepote (Cairn.info)
Ils sont attachés à ce corps, inclus dans ce corps qui est parcouru par les excitations naissantes – chair tremblante dans laquelle elles laissent leur marque.Essaim - REVUE DE PSYCHANALYSE, 2004, Mai Wegener (Cairn.info)
Andrée, debout, tremblante d'émotion et de colère, tremblante aussi de faiblesse, attendait les yeux baissés qu'une parole vînt à son cœur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Puis assembler le tout avec une délicatesse infinie malgré des mains tremblantes fatiguées par la vie.Ouest-France, Élodie SARTOUX, 22/06/2018
Le jeune homme était sombre et presque tremblant.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Adélaïde, tremblant toujours pour la vie de son père, prit cela fort à cœur.Jules Michelet (1798-1874)
Elle est montée sur la table au self et, tremblante, a fait sa déclaration !La revue lacanienne, 2017, Philippe Baronnet, Marie Jejcic (Cairn.info)
Les airs du passé sont revenus simplement et sans effort sur les lèvres tremblantes des anciens.Ouest-France, 28/09/2019
Il s'agit de s'ouvrir en tremblant au battement d'un cœur.Les temps modernes, 2012, Hadrien Laroche (Cairn.info)
Là, quelques jours, en secret, il l'eut, la nourrit, tremblante et désolée des lettres folles qu'écrivait le mari.Jules Michelet (1798-1874)
Le prévenu est âgé de 39 ans, tremblant à l'audience, ne s'explique pas son geste.Ouest-France, 12/05/2021
Dans le souffle retenu au-dessus du berceau, il y a la conscience de soi, mais c'est une conscience tremblante.Travail, genre et sociétés, 2003, Pascale Molinier (Cairn.info)
L'homme balbutie, tente de s'expliquer, avec une voix faible et tremblante.Ouest-France, Constance CABOURET, 24/08/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TREMBLANT, ANTE adj.

Qui n'est pas ferme & assûré. Le plancher n'est pas seur, il est tout tremblant, quand on marche dessus. Il y a des prez dont le fond est tremblant, des terres qui sont tremblantes. Une feuille est tremblante au moindre vent.
 
TREMBLANT, se dit aussi de celuy qui a peur, ou qui frissonne. Ce criminel à la veuë du Juge devint pasle & tout tremblant. Le frisson de la fiévre rend un malade tremblant. On dit en proverbe, qu'un homme a fait quelque fausseté, quand on luy voit la main tremblante.
 
On appelle à la boucherie la piece de boeuf tremblante, celle qui est à la poitrine, parce que cette partie tremble encore long-temps aprés que l'animal est mort, à cause des esprits qui y demeurent enfermez. C'est l'endroit du boeuf qu'on sert aux bonnes tables.
 
TREMBLANT, au substantif, se dit d'une certaine modification du son des jeux de l'orgue, qui fait qu'ils paroissent trembler. C'est une soupape ou petit ais mobile avec un ressort qui est dans le porte-vent, qui étant agité par le vent à qui elle donne ou ferme l'entrée, produit cet effet. On l'abaisse, quand on veut que les tuyaux tremblent ; & on la leve, quand ils ne doivent pas trembler. Il y a un tremblant à vent ouvert ou perdu, qu'on voit encore dans les vieilles orgues ; & un tremblant à vent clos, dont on use à present, qui est plus agreable, & n'est autre chose que la soupape cy-dessus doublée de trois ou quatre cuisses, qui est suspenduë un peu en penchant dans le porte-vent, & portée sur un petit quarré creusé par le milieu, que quelques-uns appellent lunette, sur lequel elle s'ouvre & se ferme librement. On en tempere le mouvement par un petit poids qu'on y attache ; & alors on l'appelle le tremblant doux.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.