tremblant

 

définitions

tremblant ​​​ , tremblante ​​​ adjectif et nom féminin

Qui tremble. Tremblant de froid. ➙ grelottant. Lueur tremblante. ➙ vacillant. Voix tremblante. ➙ chevrotant.
Qui tremble, craint, qui a peur. ➙ craintif. Effrayée et tremblante, elle se taisait.
Maladie tremblante des moutons ou la tremblante nom féminin : maladie (encéphalopathie) des ovins, caractérisée par des troubles neuromoteurs.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'arrêta donc, tremblant non pour lui, mais pour la pauvre femme qui évidemment s'était exposée à un grand péril en lui donnant ce rendez-vous.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Celui-ci, qui soupirait en tremblant, ressemblait à un chien turc ; celui-là, qui avait de longs cheveux noirs et des yeux caressants, avait la figure d'un épagneul ; personne ne fut épargné.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Au moment où il s'avançait, tremblant de prêter une oreille indiscrète, cette porte s'ouvrit à deux battants.Alfred de Musset (1810-1857)
Il n'était pas brave cependant, car il s'était blotti, en tremblant, contre le bas de la fenêtre.Gaston Lavalley (1834-1922)
Emilie marchait en tremblant ; elle s'arrêta un moment à la porte avant de se résoudre à l'ouvrir.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Jacques prit en tremblant ce papier, saisi d'une peur vague et soudaine, la peur mystérieuse des brusques malheurs.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'est moi qui ai été leur ouvrir – après avoir constaté leur identité par la fenêtre du premier – et en tremblant bien fort.Georges Darien (1862-1921)
Hector prit la lettre en tremblant de plaisir, et l'abbé qui se confondait en remercîments le reconduisit jusqu'à sa voiture.Émile Gaboriau (1832-1873)
Louise hésita d'abord à prendre la main qui lui était tendue ; puis elle s'en saisit en tremblant.Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
La joue appuyée sur une main, elle écoutait toute pensive les paroles d'amour qu'il lui adressait en tremblant.Prosper Mérimée (1803-1870)
Je m'approchai tremblant de tous mes membres, tremblant tellement que je n'osais pas la toucher.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle voulut l'ouvrir en la poussant en dehors ; je l'arrêtai de toutes mes forces, tremblant qu'elle ne prît l'air.Madame de Krudener (1764-1824)
Alors, là, seul, debout dans cette obscurité, tremblant de froid et d'autre chose peut-être, il songea.Victor Hugo (1802-1885)
Durant toute la semaine il se livrait, dans ce but, à des combinaisons machiavéliques, tremblant toujours d'être dérangé par quelque incident.Léon de Tinseau (1842-1921)
Mes chiens eux-mêmes, blottis et tremblant auprès moi, poussaient des gémissements plaintifs et semblaient me demander protection.Charles Deguise (1827-1884)
Gilbert était sorti joyeux pour se rendre à cette soirée ; il revint tremblant comme une feuille.Alfred de Musset (1810-1857)
Le capitaine espagnol s'avance en tremblant et en élevant vers son vainqueur des mains agitées par la peur.Édouard Corbière (1793-1875)
Pourtant, quand elle lui parla en tremblant de l'affaire, il approuva beaucoup l'idée, disant que les jeunes ouvriers ont besoin de voir du pays.Émile Zola (1840-1902)
Alors tu posas doucement, lentement, ta bouche sur celle du malheureux qui demeura le col de travers, les reins tordus, les bras rompus, tremblant de fatigue et d'effort désespéré.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quel est celui qui, lorsqu'un grand intérêt l'anime, ne prête pas en tremblant l'oreille à ce qu'il croit la voix de la destinée ?Benjamin Constant (1767-1830)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TREMBLANT, ANTE » adj.

Qui n'est pas ferme & assûré. Le plancher n'est pas seur, il est tout tremblant, quand on marche dessus. Il y a des prez dont le fond est tremblant, des terres qui sont tremblantes. Une feuille est tremblante au moindre vent.
 
TREMBLANT, se dit aussi de celuy qui a peur, ou qui frissonne. Ce criminel à la veuë du Juge devint pasle & tout tremblant. Le frisson de la fiévre rend un malade tremblant. On dit en proverbe, qu'un homme a fait quelque fausseté, quand on luy voit la main tremblante.
 
On appelle à la boucherie la piece de boeuf tremblante, celle qui est à la poitrine, parce que cette partie tremble encore long-temps aprés que l'animal est mort, à cause des esprits qui y demeurent enfermez. C'est l'endroit du boeuf qu'on sert aux bonnes tables.
 
TREMBLANT, au substantif, se dit d'une certaine modification du son des jeux de l'orgue, qui fait qu'ils paroissent trembler. C'est une soupape ou petit ais mobile avec un ressort qui est dans le porte-vent, qui étant agité par le vent à qui elle donne ou ferme l'entrée, produit cet effet. On l'abaisse, quand on veut que les tuyaux tremblent ; & on la leve, quand ils ne doivent pas trembler. Il y a un tremblant à vent ouvert ou perdu, qu'on voit encore dans les vieilles orgues ; & un tremblant à vent clos, dont on use à present, qui est plus agreable, & n'est autre chose que la soupape cy-dessus doublée de trois ou quatre cuisses, qui est suspenduë un peu en penchant dans le porte-vent, & portée sur un petit quarré creusé par le milieu, que quelques-uns appellent lunette, sur lequel elle s'ouvre & se ferme librement. On en tempere le mouvement par un petit poids qu'on y attache ; & alors on l'appelle le tremblant doux.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020