papauté

définitions

papauté ​​​ nom féminin

Dignité, fonction de pape. ➙ pontificat.
Gouvernement ecclésiastique où l'autorité suprême est le pape (catholicisme romain).

synonymes

papauté nom féminin

pontificat

Saint-Siège, Vatican

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En même temps, on attaquait violemment les mœurs privées du nouveau représentant de la papauté.Raymond Rey (1849-1920)
Le milieu où il était né et celui où il vécut n'étaient pas faits pour développer ses sentiments de respect envers la papauté.Joseph Anglade (1868-1930)
La papauté, devant qui les empereurs et les rois humiliaient leurs fronts, ne pouvait vaincre l'obstination d'un sous-diacre.André Le Glay (1814-1894)
Quand ils n'étaient ni maçons, ni menuisiers, ni boulangers, ils étaient domestiques, ils servaient les prêtres, à la solde plus ou moins directe de la papauté.Émile Zola (1840-1902)
A aucun moment la papauté n'a admis qu'il y eut égalité de droits entre les deux pouvoirs.Aristide Briand (1862-1932)
Elle vous rirait au nez, elle vous traiterait d'exagéré, elle vous dirait que vous touchez la question du temporel, question que le pape a jugée au profit de la papauté.George Sand (1804-1876)
Le premier a trait à l'institution de la papauté apostolique ; les suivants dissertent sur la perpétuité et la nature de cette primauté, enfin sur le « magistère infaillible » du souverain pontife.Aristide Briand (1862-1932)
On n'aurait jamais dû l'oublier : la papauté est une mère universelle ou elle n'est rien.Éliphas Lévi (1810-1875)
J'ai besoin de deux ou trois années d'existence pour assurer le triomphe de la papauté !...Michel Zévaco (1860-1918)
Les bienfaits de la papauté en matière de mœurs, de civilisation et de propagation universelle du christianisme, sont l'objet du second volume.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La vérité était que, candidat presque avoué à la papauté, il s'usait par son continuel effort, trempant dans trop de choses, remuant trop de monde.Émile Zola (1840-1902)
Je veux, pour le montrer avec une pleine évidence, ne m'appuyer que sur la papauté elle-même, sur les bulles de condamnation et de restauration de l'ordre.Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Le hasard, mon cher, vengeur des rois et de la papauté, vous gardait cette histoire pour la dernière ; ce n'était pas la moins curieuse, vous le voyez.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et, en quelques phrases, il témoigna sa gratitude, dit combien son cœur était ému de ce dévouement des nations à la papauté.Émile Zola (1840-1902)
Elle a sapé et conquis la papauté sans lui faire une guerre apparente, mais elle s'est ri de son infaillibilité tout en la déclarant souveraine.George Sand (1804-1876)
La papauté, dit-on, compte par siècles, et peut-être même ne songe pas à compter, parce que son but est à l'infini.Marcel Proust (1871-1922)
Charlemagne donnant un trône à la papauté et recevant d'elle l'empire du monde, est le plus grandiose de tous les personnages de notre histoire.Éliphas Lévi (1810-1875)
Il ajusta deux fois de son arquebuse et de sa politique la papauté, et il renversa dans les décombres des monastères la dictature romaine.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Comment veut-on que les protestans se convertissent en présence d'un abus si énorme et si ridicule que la papauté ?Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
On dirait que cette dernière est aristocrate comme la société et qu'elle ne veut pas souffrir de milieu entre les géants et les pygmées, sur cette terre de la papauté.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAPAUTÉ » s. f.

C'est aussi la dignité du Souverain Pontife. Il est parvenu à la Papauté par le commun suffrage des Cardinaux.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020