paquebot

 

définitions

paquebot ​​​ | ​​​ nom masculin

Grand navire principalement affecté au transport de passagers.
 

synonymes

paquebot nom masculin

bateau, bâtiment, navire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Très vite, les canots flottent autour du paquebot ; très vite aussi les passagers se rendent compte qu'il n'y a pas de danger immédiat.René Bazin (1853-1932)
C'était un signal de détresse, et l'on pouvait espérer que le paquebot américain, l'apercevant, modifierait un instant sa route pour rallier l'embarcation.Jules Verne (1828-1905)
Ce n'était plus la plaine, le déroulement à l'infini de l'épais tapis de neige, où la machine filait comme un paquebot, laissant un sillage.Émile Zola (1840-1902)
Ma chambre sent la mer malgré tout et ressemble avec ses boîtes à conserves à la cabine du cuisinier sur un paquebot qui fait le tour du monde.Jules Vallès (1832-1885)
On annonce ce soir que le paquebot qui apporte les nouvelles était en vue ce matin ; ainsi on aura des lettres demain.Prosper Mérimée (1803-1870)
Les bordages du paquebot étaient couronnés dune galerie mouvante de têtes agitées, qui toutes se penchaient curieusement pour mieux voir la contrée nouvelle quon allait traverser.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Il semble d'abord qu'on aille visiter les égouts ; et, quand on y est, c'est comme un paquebot énorme d'acajou et de cuir, qui se serait enlisé là solidement.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Un paquebot à vapeur fut loué par un tiers, sous prétexte de partie de plaisir.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
J'étais déjà sur le paquebot avec mon bonhomme, quand il s'est déboutonné jusqu'à me parler de la lettre, et à m'avouer qu'il l'avait prise.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il ne savait pas, le brave garçon, que ce qui était possible sur un paquebot ne l'était plus sur un chemin de fer, dont la vitesse est réglementée.Jules Verne (1828-1905)
Le paquebot est censé partir toutes les semaines ; mais il ne part en réalité que quand le temps est parfaitement serein et la mer unie comme une glace.George Sand (1804-1876)
Samuel vient avec sa barque, à la dernière heure, me dire adieu sur le paquebot qui m'emporte.Pierre Loti (1850-1923)
Et, pendant que le navire abordeur s'en allait à la dérive, le paquebot avait coulé à pic, en dix minutes.Gaston Leroux (1868-1927)
Une jeune femme blonde rêve, accoudée sur le bordage d'un grand paquebot qui s'en va.Guy de Maupassant (1850-1893)
Puis le paquebot reprit sa route dans le canal avec une vitesse insolite dans des parages si fréquentés.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Eustache eut beaucoup de peine à obtenir de lui qu'il attendrait l'arrivée du prochain paquebot porteur de nouvelles décisives.Louis Reybaud (1799-1879)
Malgré le danger toujours imminent, il ne sortit définitivement du paquebot embrasé qu'après tous les autres passagers.Astolphe de Custine (1790-1857)
Je reviendrai seul demain matin ; j'aurai le temps encore, puisque le paquebot qui m'emmène ne part qu'à trois heures du soir.Pierre Loti (1850-1923)
Huit jours après, vint une autre lettre, par laquelle le colonel avisait sa mère de son départ sur un paquebot dont le capitaine le prenait sur sa parole.Honoré de Balzac (1799-1850)
L'immense paquebot, traîné par un puissant remorqueur qui avait l'air, devant lui, d'une chenille, sortait lentement et royalement du port.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAQUEBOT, ou Baquebouc » s. m.

Vaisseau de passage pour les passants & Messagers. Il y en a un qui traverse d'Angleterre tous les jours de Douvres à Calais, qui sert de Messager d'Angleterre en France.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020