patin

 

définitions

patin ​​​ nom masculin

Pièce de tissu sur laquelle on pose le pied pour se déplacer sur un parquet sans le salir.
Patin à glace ou patin : dispositif formé d'une lame verticale fixée à la chaussure et destiné à glisser sur la glace. —  Patin (à roulettes) : dispositif monté sur roulettes qui se fixe à la chaussure. ➙ roller.
Le patin : le patinage.
Patin de frein, organe mobile dont le serrage contre la jante d'une roue permet de freiner.
familier Baiser langue en bouche. Rouler un patin. ➙ pelle.
 

synonymes

patin nom masculin

[de chaussure] semelle

[familier] galoche (familier), palot (familier), pelle (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La barque dans laquelle nous étions entrés était une espèce de gros radeau à rebords pointus à l'avant et ferré comme un patin.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Un appendice, formé d'une pièce de bois cintrée et relevée comme l'extrémité d'un patin, permettait au traîneau de fendre la neige sans s'y engager profondément.Jules Verne (1828-1905)
La fuite même du patin sur la glace apparaissait rude et grossière à côté de la course aérienne.Michel Corday (1869-1937)
Tout à coup, elle poussa un cri particulier, et courut, à toute vitesse, sur un léger sillon laissé, dans la neige, par le patin d'un traîneau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Les surfaces du patin et du sol acquièrent par l'usage un poli essentiellement favorable au mouvement.Ernest Deharme (1838?-1916)
Patin, quand il entrait au cabaret, était content de la regarder et lui tenait des propos de politesse, des propos tranquilles d'honnête garçon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Légère comme une écorce de liège, et glissant sur l'eau comme un patin sur la glace, cette embarcation est toute couverte, à l'exception d'un trou rond au milieu.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Mais le patin et l'échasse ne s'emploient que dans ces cas particuliers où la surface du sol est fangeuse ou glacée.Ernest Deharme (1838?-1916)
Ainsi, au début, c'est à peine si vous pouviez parcourir une centaine de mètres en vol libre, et chaque atterrissage coûtait un patin, une roue ou un morceau de châssis.Henry de Graffigny (1863-1934)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATIN » s. m.

Soulier de femme qui a des semelles fort hautes & pleines de liege, afin de paroistre de plus belle taille. Cette femme en quittant ses patins perd une bonne partie de sa taille. Borel derive ce mot du Grec pateo, d'où il derive aussi pate, qui signifie un grand pied.
 
PATIN, en termes de Manege, est un fer de cheval sous lequel on a soudé une demi-boule concave. Il sert en plusieurs accidents ou maladies de chevaux.
 
PATIN, se dit aussi d'un ferrement qu'on s'applique aux pieds pour couler plus seurement sur la glace. Les patins sont de grand usage en Hollande. Les Lappons ont des patins faits de planches de trois ou quatre pieds, pour marcher sur la neige.
 
PATIN, en termes d'Architecture, se dit de ces pierres qui sont sous le piedestal des colomnes, quand on les veut avoir un peu élevées, comme celles d'un maistre autel. On le dit quelquefois du piedestal même.
 
PATIN, se dit aussi des pieces de bois qui se mettent sous les fondations, soit sur des pilotis, ou platteformes, soit sous des escaliers. C'est la piece de bois qui soustient tout l'escalier, qui est couchée de champ, & sur laquelle les noyaux sont posez à plomb.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020