Email catcher

pinacle

Définition

Définition de pinacle ​​​ nom masculin

littéraire Sommet d'un édifice.
au figuré Haut degré d'honneurs. Porter qqn au pinacle, le porter aux nues. ➙ louer.

Synonymes

Synonymes de pinacle nom masculin

couronnement

faîte, sommet

Exemples

Phrases avec le mot pinacle

Pour 100 dollars, les visiteurs peuvent désormais bénéficier d'une visite de 90 minutes dans ce pinacle du luxe.Capital, 17/10/2021, « L'un des plus luxueux hôtels au monde va désormais ouvrir… »
Face à nous, la silhouette imposante de la cathédrale et ses pinacles en tuffeau.Ouest-France, 23/11/2012
Sans doute un pinacle comme on en trouve au faîte des contreforts.Ouest-France, Olivier RENAULT, 02/04/2016
Comment, d'autres fois, le retrouva-t-elle en plein ciel, parmi les arcs-boutants de la nef et les pinacles des contreforts ?Émile Zola (1840-1902)
Au pinacle de ses priorités figure donc la construction des relations humaines, à travers des valeurs de découverte et d'estime mutuelle.Ouest-France, Alexandre RAVASI, 20/07/2021
L'éducation physique est respectée et valorisée car elle correspond aussi aux idéaux du positivisme et du scientisme portés au pinacle par les élites blanches.Staps, 2006, Carmen Lúcia Soares, Jacques Gleyse (Cairn.info)
Grosse tour isolée cantonnée jusqu'à mi-hauteur de tourelles dont les pinacles portent des statues, étages en retrait et campanile.Albert Robida (1848-1926)
Mais la congrégation triomphe ; elle est au pinacle : la scène change aussitôt, et d'un déjeuner à l'autre, – un vrai changement à vue.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
La restitution des émergences aiguës qui avivent l'architecture gothique, détruites en 1787, relevait d'une nécessité structurelle (pinacles), fonctionnelle (gargouilles) ou architecturale (chimères, culots, crochets).Revue catholique internationale communio, 2021, Benjamin Mouton (Cairn.info)
Aujourd'hui, on descend aussi vite qu'on monte sur un piédestal ou au pinacle.Sens-Dessous, 2016, Odette Barbero (Cairn.info)
Le pinacle du sport automobile, il faut le dire, met en valeur l'élite du sport automobile, que ce soit techniquement ou sportivement.Ouest-France, Guillaume NEDELEC, 29/05/2020
Elle révèle ses longues étendues désertiques, piquées de pinacles rocheux, aux reflets métalliques.Ouest-France, 13/09/2021
On est aux antipodes des sociétés modernes qui valorisent la nouveauté, portent au pinacle l'originalité et sacralisent le progrès.Informations sociales, 2006, Bernard Préel (Cairn.info)
Un pas de côté vis-à-vis de la pression de la perfection portée au pinacle par les réseaux sociaux.Ouest-France, 05/10/2020
Face à cette indétermination, le concept de valeur est monté au pinacle.Société, droit et religion, 2015, Bernard Bourdin (Cairn.info)
Être choisi par cette élite, c'est la certitude d'atteindre le pinacle, d'être connu, reconnu puis recherché par l'ensemble de la classe dominante.Histoire, économie & société, 2007, Jean-Christophe FICHOU (Cairn.info)
J'avais tout conquis ; j'étais au pinacle, il ne me manquait rien, et aucun bras de fauteuil ne valait la pierre poudreuse de mon parapet.Paul Féval (1816-1887)
Non pas qu'il n'y ait eu, même alors, parmi les hommes portés subitement au pinacle, des caractères honnêtes et des patriotes dévoués.Rodolphe Reuss (1841-1924)
On m'a même dit qu'ils ont des enfants comme les personnes mariées ; et ils n'épargnent ni soins ni zèle pour les mettre au pinacle.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Puis, grâce à la virtuosité des chefs, la gastronomie fut au pinacle.Ouest-France, Natalie DESSE, 10/08/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PINNACLE s. m.

Le haut d'un temple. Il n'est en usage qu'en cette phrase de l'Escriture : Le Demon, lors qu'il tenta JESUS-CHRIST, le transporta sur le pinnacle du temple de Jerusalem ; il luy fit voir toutes les grandeurs du monde, & l'invita de se jetter en bas. Ce mot vient du Latin pinnaculum.
 
On dit proverbialement, Mettre quelqu'un sur le pinnacle, pour dire, le loüer beaucoup, l'élever excessivement au dessus des autres.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine