prescience

 

définitions

prescience ​​​ nom féminin

littéraire Faculté ou action de prévoir les évènements à venir. ➙ prémonition, pressentiment, prévision.
 

synonymes

prescience nom féminin

pressentiment, intuition, prémonition

clairvoyance, anticipation, flair (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ses rapports avec la chaleur, l'électricité et le magnétisme, toutes les forces impondérables, nous sont à peine connus ; on les entrevoit pourtant dans sa singulière prescience météorologique.Jules Michelet (1798-1874)
Mais sa prescience m'irritait, et quelquefois, exaspérée, je hâtais sa fin par de véhéments reproches.George Sand (1804-1876)
Quel est parmi les écrivains russes celui qui a mis en scène le plus de types contemporains, deviné avec la plus lumineuse prescience les questions actuelles ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Non seulement je n'étais pas un arithméticien, mais encore je n'avais pas le don de la prescience, pas même pour une heure.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Je crois fermement que cette sorte de prescience m'était venue soudainement parce qu'elle pouvait me servir à défendre l'avenir de mon enfant.Eugène Sue (1804-1857)
Plus tard, il ne se le rappela que pour croire aux révélations, à la prescience de l'âme.Saintine (1798-1865)
La connaissance qu'il a par avance de tout ce qui doit arriver s'appelle la prescience.Charles de Rémusat (1797-1875)
Une prescience lui disait que tout cela, ce jeune homme timide avec elle, mais énergique avec les événements, saurait le lui offrir.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Mais une foi intérieure et indéfectible en sa valeur personnelle, en son génie, en son œuvre, une prescience presque miraculeuse du rang où celle-ci atteindra.Fernand Vandérem (1864-1939)
Il en a comme une espèce de prescience physique.Jules Michelet (1798-1874)
Là, toute ma prescience d'adolescent trop sensitif, toutes mes inductions personnelles vinrent se vérifier avec une précision mathématique.Fernand Kolney (1868-1930)
Si je l'ai prévue, la prescience n'a point d'influence sur leur faute, qui, non prévue, n'eût pas été moins certaine....Hippolyte Taine (1828-1893)
Richelieu, ce génie si sérieux et si attentif, à qui l'on supposait le don de prescience, souffrait ici plus qu'un revers ; il semblait convaincu d'étourderie.Jules Michelet (1798-1874)
Il était malade, très malade : cela, maintenant, tournait à la certitude, s'imposait à elle par une véritable divination, où il entrait moins de raisonnement que de subtile prescience.Émile Zola (1840-1902)
En tout cas, il n'équivaut philosophiquement qu'à une affirmation de la prescience ; mais une affirmation de la prescience n'est pas encore une négation de la liberté.Bernard Carra de Vaux (1867-1953)
Puis, peut-on nier que la prescience de la douleur ne pèse sur notre organisme tout entier ?Jules Lermina (1839-1915)
Je suis affligé d'une prescience mélancolique, qui fait de moi un vrai lâche dans la vie.Auguste Angellier (1848-1911)
La prescience sera toujours plus forte que la science, parce qu'elle voit de haut et de loin.Arsène Houssaye (1815-1896)
La jeune fille la plus naïve et la plus pure possède à cet égard une espèce de prescience inexpliquée qui l'avertit par intuition et ne la trompe jamais.Gustave Aimard (1818-1883)
La question qui se poserait ici n'est point : comment l'homme peut-il être libre, sous l'œil de la prescience universelle ?Charles de Rémusat (1797-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRESCIENCE » s. f.

Connoissance qui est en Dieu seul de toutes les choses futures. La predestination est fondée sur la prescience de Dieu, sur ce que tout l'advenir luy est present, & qu'il sçait si on cooperera à sa grace.
Drôles d'expressions Pousser des cris d'orfraie Pousser des cris d'orfraie

Pousser des cris d'orfraie : pousser des cris perçants ; protester vivement.

Alain Rey 26/10/2020