râble

 

définitions

râble ​​​ nom masculin

Partie charnue du dos, chez certains quadrupèdes. Râble de lapin.
locution, familier Tomber sur le râble à qqn, l'attaquer ; l'insulter (→ tomber sur le paletot, sur le poil).

râblé ​​​ , râblée ​​​ adjectif

Qui a le râble épais. Un cheval râblé.
(personnes) Trapu et vigoureux. Un garçon râblé.
 

synonymes

râble nom masculin

dos, reins

râblé, râblée adjectif

trapu, épais, courtaud, ramassé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « râble »

Uniformément vêtus de vestes courtes, découvrant la saillie et la rondeur du râble, leurs têtes glabres et rases coiffées d'un bonnet rond, ils viraient, pour virer encore et toujours.Georges Eekhoud (1854-1927)
Porthos en était à un salmis de lièvre, et en engloutissait un demi-râble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En disant cela, il lui tendait avec la pointe du couteau un râble de lapin froid.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Nous allions nous mettre à table devant le grand feu de la haute cheminée où rôtissait un râble de lièvre flanqué de deux perdrix qui sentaient bon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Nous soupâmes aux flambeaux, car la nuit était venue ; je trouvai le rôti de bon goût, mais le sel manquant, un peu fade ; mariné, le râble eût été délicieux.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Nous allions nous mettre à table devant le grand feu de la haute cheminée où rôtissaient un râble de lièvre flanqué de deux perdrix qui sentaient bon.Guy de Maupassant (1850-1893)
J'ai des poulets, des pigeons, un râble de lièvre excellent, des lapins : c'est le canton des bons lapins.Denis Diderot (1713-1784)
Mais des chocs brusques, quand après les asphaltes, le véhicule cahota sur le pavé, lui démolissaient le râble, se répercutaient en longues angoisses dans ses vertèbres moulues.Camille Lemonnier (1844-1913)
Afficher toutRéduire

Exemples de « râblé »

Tout en poil gris et rude, cet homme ; trapu, râblé, l'air féroce, des mains énormes et velues !Eugène Chavette (1827-1902)
Il a bon appétit au moins, ce gaillard-là ; est-il râblé !Jules Vallès (1832-1885)
Sa joie est grande à me retrouver aussi râblé, aussi trapu après les cruelles atteintes de la violente maladie qui me faillit enlever.Gabriel Montoya (1868-1914)
Le portier, qui est un homme superbe, musclé et râblé comme un athlète, sourit.Octave Mirbeau (1848-1917)
C'était un gros réjoui, rond, rouge et râblé, qui luisait au soleil de sueur et de santé.Romain Rolland (1866-1944)
Le fait est qu'il est bâti... et râblé...René Boylesve (1867-1926)
Il s'étonnait presque d'avoir procréé ce rejeton bien râblé, ce mâle à la tournure aisée et élégante.André Theuriet (1833-1907)
A la porte, venait d'apparaître un petit homme nerveux et râblé, dont la face ronde, au front bossu, au nez camard, avait toute une rudesse militaire.Émile Zola (1840-1902)
Sur un fond de ciel mêlé d'azur et de gris, il développe son corps râblé et rit de tous les muscles de sa face.Armand Dayot (1851-1934)
L'homme, que vous le vouliez ou non, a pour caractéristique la force : qu'il soit solide et vigoureux, bien portant et bien râblé, voilà le principal, voilà l'idéal pour lui.Albert Cim (1845-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RABLE » s. m.

Partie de l'animal qui est vers les reins entre le train de devant & celuy de derriere. Il ne se dit gueres que des liévres, lapins & autre gibier semblable, dont on sert le rable, comme la plus delicate partie.
 
On le dit par extension des hommes forts & robustes qui sont forts de reins, capables de porter de grands fardeaux ; & quelquefois on le dit des gens vigoureux en amour. Les Medecins appellent le rable, la troisiéme division de l'espine, qui est composée de cinq vertebres qui sont entre celles du dos & celles de l'os sacré.
 
RABLE, est aussi un outil qui sert aux Plombiers & Facteurs d'orgue à jetter le plomb & estaim pour l'étendre en lames deliées. C'est une piece de bois, qui a des deux costez deux rebords joints en équiere, & qui coule le long d'une table inclinée. On y verse le plomb fondu, & selon qu'on la pousse plus ou moins viste, les lames sont plus minces ou plus espaisses. Quelques-uns l'appellent rabot.
 
RABLE, se dit aussi des pieces de bois qui traversent le fond des bateaux, qui sont rangées comme des solives, sur lesquelles on attache les semelles, planches ou bordages du fond. Dans les bastimens de mer on les appelle varangues.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020