Email catcher

râble

définitions

râble ​​​ nom masculin

Partie charnue du dos, chez certains quadrupèdes. Râble de lapin.
locution, familier Tomber sur le râble à qqn, l'attaquer ; l'insulter (→ tomber sur le paletot, sur le poil).

râblé ​​​ , râblée ​​​ adjectif

Qui a le râble épais. Un cheval râblé.
(personnes) Trapu et vigoureux. Un garçon râblé.

synonymes

râble nom masculin

dos, reins

râblé, râblée adjectif

trapu, courtaud, épais, ramassé

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « râble »

Il fut littéralement ébahi le jour où il le surprit en train de s'offrir, en guise de goûter, un succulent râble d'oreillard.Louis Pergaud (1882-1915)
Porthos en était à un salmis de lièvre, et en engloutissait un demi-râble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En disant cela, il lui tendait avec la pointe du couteau un râble de lapin froid.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mais des chocs brusques, quand après les asphaltes, le véhicule cahota sur le pavé, lui démolissaient le râble, se répercutaient en longues angoisses dans ses vertèbres moulues.Camille Lemonnier (1844-1913)
Il me rappelait aussi ces lions passant de blason, au râble étroit et nerveux comme celui des plus fines panthères, et onglé, à ce qu'il semble, pour tout déchirer.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Nous allions nous mettre à table devant le grand feu de la haute cheminée où rôtissaient un râble de lièvre flanqué de deux perdrix qui sentaient bon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Généralement, le lapin est découpé en sept morceaux, les deux pattes avant (ou épaule), les deux pattes arrière (ou cuisse), les deux râbles et la poitrine avec le foie.Ouest-France, 30/01/2016
Mercredi 20 : potage, râble de lapin, coquillettes bio, fromage, yaourt aromatisé, fruit.Ouest-France, 17/02/2013
Cet événement spectaculaire colle un beau brin de soleil sur le râble du zoo, qui souffre d'une météo très peu propice à la visite ces derniers mois.Ouest-France, 14/06/2012
J'ai des poulets, des pigeons, un râble de lièvre excellent, des lapins : c'est le canton des bons lapins.Denis Diderot (1713-1784)
Nous allions nous mettre à table devant le grand feu de la haute cheminée où rôtissait un râble de lièvre flanqué de deux perdrix qui sentaient bon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Uniformément vêtus de vestes courtes, découvrant la saillie et la rondeur du râble, leurs têtes glabres et rases coiffées d'un bonnet rond, ils viraient, pour virer encore et toujours.Georges Eekhoud (1854-1927)
Au menu de rentrée : râble de lapin et mijoté aux herbes du jardin du lycée.Ouest-France, 09/06/2020
Au menu, râble de lapin et crêpes pour le dessert.Ouest-France, Rose NICOLAS, 21/04/2018
Afficher toutRéduire

Exemples de « râblé »

Les travailleurs, un peu confus d'être observés, interrompaient leur corvée, saluaient, s'épongeaient en riant rouge, et cet embarras enfantin était exquis chez ces hommes râblés.Georges Eekhoud (1854-1927)
Le trait, râblé et robuste, et le postier, à l'apparence plus altière.Ouest-France, 16/02/2020
Le portier, qui est un homme superbe, musclé et râblé comme un athlète, sourit.Octave Mirbeau (1848-1917)
Tout en poil gris et rude, cet homme ; trapu, râblé, l'air féroce, des mains énormes et velues !Eugène Chavette (1827-1902)
La maigreur de son corps, jadis vigoureux et râblé, se reconnaissait au flottement de ce fantastique costume.Paul Bourget (1852-1935)
Un rien taquin, un rien coquin, ce trentenaire râblé semble très amusé qu'on s'intéresse à lui.Ouest-France, 16/10/2012
Pour la circonstance il est râblé et guêtré de tabac, son bedon n'est qu'un bidon et sous l'enflure arrondie de sa blouse bleue il charrie une outre d'alcool flamand....Georges Eekhoud (1854-1927)
L'homme, que vous le vouliez ou non, a pour caractéristique la force : qu'il soit solide et vigoureux, bien portant et bien râblé, voilà le principal, voilà l'idéal pour lui.Albert Cim (1845-1924)
Le fait est qu'il est bâti... et râblé...René Boylesve (1867-1926)
C'était un gros réjoui, rond, rouge et râblé, qui luisait au soleil de sueur et de santé.Romain Rolland (1866-1944)
Regardez comme il est râblé !Marcel Mültzer (1866-1937)
Il était, dirent-ils, d'une force prodigieuse, et pouvait, dans une agression, tenir tête à dix hommes râblés.Émile Bergerat (1845-1923)
Il marche sans inquiétude et ne prête pas attention à un individu plus râblé, qui s'avance vers lui.Ouest-France, Kevin GRETHEN, 25/05/2021
Sur un fond de ciel mêlé d'azur et de gris, il développe son corps râblé et rit de tous les muscles de sa face.Armand Dayot (1851-1934)
Il a bon appétit au moins, ce gaillard-là ; est-il râblé !Jules Vallès (1832-1885)
Sa joie est grande à me retrouver aussi râblé, aussi trapu après les cruelles atteintes de la violente maladie qui me faillit enlever.Gabriel Montoya (1868-1914)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RABLE » s. m.

Partie de l'animal qui est vers les reins entre le train de devant & celuy de derriere. Il ne se dit gueres que des liévres, lapins & autre gibier semblable, dont on sert le rable, comme la plus delicate partie.
 
On le dit par extension des hommes forts & robustes qui sont forts de reins, capables de porter de grands fardeaux ; & quelquefois on le dit des gens vigoureux en amour. Les Medecins appellent le rable, la troisiéme division de l'espine, qui est composée de cinq vertebres qui sont entre celles du dos & celles de l'os sacré.
 
RABLE, est aussi un outil qui sert aux Plombiers & Facteurs d'orgue à jetter le plomb & estaim pour l'étendre en lames deliées. C'est une piece de bois, qui a des deux costez deux rebords joints en équiere, & qui coule le long d'une table inclinée. On y verse le plomb fondu, & selon qu'on la pousse plus ou moins viste, les lames sont plus minces ou plus espaisses. Quelques-uns l'appellent rabot.
 
RABLE, se dit aussi des pieces de bois qui traversent le fond des bateaux, qui sont rangées comme des solives, sur lesquelles on attache les semelles, planches ou bordages du fond. Dans les bastimens de mer on les appelle varangues.
Le coin pédago Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire en ligne qui s’adapte aux exigences scolaires

Dico en ligne Le Robert évolue en permanence, notamment pour prendre en compte les remarques des enseignants et proposer des contenus conformes aux...

06/01/2022