rasoir

 

définitions

rasoir ​​​ nom masculin et adjectif invariable

nom masculin Instrument servant à raser les poils. Rasoir jetable. Lame de rasoir. Rasoir électrique.
adjectif invariable familier Ennuyeux, assommant. Elles sont plutôt rasoir. Un film rasoir.
 

synonymes

rasoir nom masculin

sabre (familier)

ennuyeux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bien magnanimes sont ceux qui enfoncent le rasoir jusqu'à l'artère carotide, ou qui avalent le poison jusqu'au fond de la coupe.George Sand (1804-1876)
Elle ne jugeait rien, ni gens, ni choses, si ce n'est par rapport à leur caractère « rasoir » ou « rigolo ».René Boylesve (1867-1926)
C'est ce qui les distingue des condamnés aux travaux publics qui, eux, portent la barbe et la moustache, mais ont la tête complètement rasée à l'aide d'un rasoir.Georges Darien (1862-1921)
Ma langue, tandis que je parle du prochain, est dans ma bouche comme un rasoir dans la main du chirurgien qui veut trancher entre les nerfs et les tendons.Saint François de Sales (1567-1622)
Je compris alors d'où provenaient les lignes comme marquées avec le fil d'un rasoir sur le front de la comtesse, et que j'avais aperçues en la revoyant.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ne me parlez pas non plus d'un canot mal gommé ; il faut, pour qu'il glisse sur l'eau, que les flancs soient polis et glacés comme la lame d'un rasoir.Charles Gailly de Taurines (1857-1941)
Il s'arrêta, ce ferme génie, sur le tranchant du rasoir entre les deux abîmes, dont il mesurait la profondeur.Jules Michelet (1798-1874)
Trop souvent j'ai remarqué que votre grande tonsure ne rase pas seulement les cheveux : le même coup de rasoir vous enlève la conscience et la vertu.Alcide Bonneau (1836-1904)
Décidément, j'ai bien fait de ne pas ouvrir mon rasoir, et si jamais la tentation d'en finir me reprend, j'aurai soin de remettre la chose au lendemain.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Leurs visages, pleins de force et de santé, commençaient à se couvrir d'un premier duvet que n'avait jamais fauché le rasoir.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Tout se vend, se troque et s'achète ici pour un couteau ; l'amour s'y trafique pour un rasoir ou pour un couteau.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Seulement, l'instrument fatal avec lequel l'infortuné ministre s'est coupé la veine jugulaire est un canif, et non pas un rasoir comme je vous l'avais mandé.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Peut-être était-il un peu tenu de près par le rasoir qui, à en juger par celui qui me mordait, ne devait pas valoir grand'chose.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Il avait si bien serré sa cravate, que sa figure, écorchée par le rasoir, en était toute congestionnée.Émile Gaboriau (1832-1873)
On exerce aussi les apprentis, parfois, à promener le rasoir sur une tête de bois.Paul Sébillot (1843-1918)
Il porte les cheveux courts, ses yeux inquiets paraissent toujours chercher quelque chose, son nez fort long est mince comme la lame d'un rasoir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les hommes sans doute ont le droit de changer de roi, comme vous de rasoir.Sylvain Maréchal (1750-1803)
A l'endroit des coudes, l'a toile de la chemise semblait repoussée par la pointe d'une baïonnette, et, sur chaque épaule, elle se redressait comme tendue sur une lame de rasoir.Eugène Chavette (1827-1902)
Il s'assit devant son bureau, plaça en face de lui une petite glace, puis, à côté de la petite glace, son rasoir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle me raconta une histoire à dormir debout, dans laquelle je coupai, d'ailleurs, comme un rasoir.Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RASOIR » s. m.

Instrument trenchant & fort affilé, qui est propre à raser le poil & la barbe. Il faut donner le fil à un rasoir toutes les fois qu'on se fait la barbe, ou repasser ses rasoirs.
 
RASOIR, se dit aussi de ce qui couppe fort bien. Il y a des dents de poisson si trenchantes, que ce sont de vrais rasoirs.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020