redevable

définitions

redevable ​​​ | ​​​ | ​​​ adjectif et nom

Qui est ou demeure débiteur envers qqn. Être redevable d'une somme à un créancier. —  nom Les redevables de l'impôt.
Être redevable de qqch. à qqn, bénéficier de qqch. grâce à lui.

synonymes

redevable adjectif

débiteur, obligé

être redevable à

être en reste avec, être l'obligé de (littéraire)

redevable de l'impôt

assujetti à l'impôt

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je tiens à ce que tout soit tenté en faveur de ces pauvres gens, auxquels je suis redevable de la vie.Jules Verne (1828-1905)
Je me sens déjà infiniment redevable à vos ouvrages ; c'est une source où l'on peut puiser les sentiments et les connaissances dignes des plus grands hommes.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Nous verrons bientôt qu'on ne s'en rapporta pas long-temps aux déclarations, et qu'on nomma des magistrats pour taxer chaque redevable ; ainsi on substitua l'arbitraire à l'infidélité.Pierre Daru (1767-1829)
Arrêtons-nous maintenant sur celui à qui le genre humain a eu tant d'obligations, et à qui la dernière postérité sera encore redevable.René Descartes (1596-1650)
Elle se remit néanmoins assez pour remercier cette charmante personne, et pour lui demander à qui elle était redevable de ces soins, et où elle était.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Lui-même, un jour, constatait plaisamment à la tribune la notoriété et l'importance dont il était ainsi redevable à ses adversaires.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Un siècle à peine a suffi pour réunir ces cinq grands génies, auxquels notre art moderne est le plus redevable de ses progrès.Henri Lavoix (1846-1897)
Les princes et les hommes en place veulent qu'on leur soit obligé et redevable de tout.Alphonse Karr (1808-1890)
Je vous assure que vous êtes redevable à ma charmante amie de mainte des meilleures chansons que vous avez reçues de moi.Auguste Angellier (1848-1911)
Je vous cite cette folle anecdote, pour vous prouver combien je vous suis redevable, même pour l'emploi de mes momens perdus.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il résumait tous les conseils qu'il lui donnait en vers admirables ou en prose éloquente, dont, à la vérité, il n'était pas redevable à son génie, mais à sa mémoire.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Elle croit m'être redevable d'un service que j'aurais rendu au dernier de ses sujets avec le même zèle.George Sand (1804-1876)
Vendre soi-même ses mobiliers les plus chers pour rembourser aux échéances les capitaux et les intérêts dont on est redevable, ce n'est pas là abandonner ses biens à ses créanciers.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il fut également redevable à cette instruction, acquise au contact d'hommes supérieurs, de cette bienveillance, de cette philosophie pratique qui ne l'abandonna jamais dans tout le cours de sa carrière.Antoine Dumesnil (1805-1891)
C'est probablement quelque rustaud, un homme de rien, puisqu'il n'osa s'arrêter pour faire valoir ses droits au prix du tournoi, dont il n'était redevable qu'au hasard.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Et, se remettant un peu, il me fit connaître par touts les gestes possibles combien il m'était redevable pour sa délivrance.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Autour de ses bords le pays est fertile ; fertile à cause des pluies dont il est redevable aux masses d'eau qui l'entourent.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Et n'est-ce pas à la confiance en lui, impérieuse, qu'elle est beaucoup redevable d'une telle conviction ?Hector Bernier (1886-1947)
Il fit une note exacte des dépenses engagées jusqu'à ce jour et indiqua d'une façon minutieuse les divers créanciers auxquels il était redevable de la moindre somme.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Après avoir risqué votre vie pour moi, vous ne pouvez rester indifférent à ce qui m'est d'un plus grand intérêt que la vie même, dont je vous suis redevable.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REDEVABLE » adj. m. & f.

Reliquataire, debiteur d'un reliqua de compte, ou pour autre cause. Ce comptable s'est trouvé redevable de telle somme, pour avoir plus receu que payé. Il m'est redevable par quatre ou cinq promesses.
 
REDEVABLE, se dit aussi en Morale de toutes sortes d'obligations qu'on a à quelqu'un ; & se dit par exaggeration en plusieurs rencontres de simple civilité. Il vous est redevable de toute sa fortune. Je vous suis bien redevable de vostre souvenir. Vos bons offices me rendent vôtre redevable à jamais.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021