ricaner

définitions

ricaner ​​​ verbe intransitif

Rire à demi de façon méprisante ou sarcastique.
Rire de façon stupide sans motif ou par gêne.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ricane

tu ricanes

il ricane / elle ricane

nous ricanons

vous ricanez

ils ricanent / elles ricanent

imparfait

je ricanais

tu ricanais

il ricanait / elle ricanait

nous ricanions

vous ricaniez

ils ricanaient / elles ricanaient

passé simple

je ricanai

tu ricanas

il ricana / elle ricana

nous ricanâmes

vous ricanâtes

ils ricanèrent / elles ricanèrent

futur simple

je ricanerai

tu ricaneras

il ricanera / elle ricanera

nous ricanerons

vous ricanerez

ils ricaneront / elles ricaneront

synonymes

ricaner verbe intransitif

glousser, pouffer

se moquer, railler, se gausser (littéraire ou plaisant)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bien sûr qu'il en savait plus long qu'elle, maintenant, avec ses manières de ricaner et de ne pas en dire davantage.Émile Zola (1840-1902)
Le laissant ricaner tout à son aise, je suis ressortie.Marie Quinton (1854-1933)
Le vieux se mit à ricaner ; et la femme, tes yeux grands ouverts, joignit les mains et se cacha la tête dans son tablier.Maurice Level (1875-1926)
Pillerault ne répondait plus, se contentait de ricaner d'un air de mépris.Émile Zola (1840-1902)
Mais ce n'était sans doute qu'une maladresse d'ivrogne, car il l'entendait, dans le bruit, ricaner très haut, casser son charbon, à coups de marteau exagérés, se battre avec la pelle.Émile Zola (1840-1902)
Si de tems en tems il m'arrive de ricaner, c'est que je ne puis faire moins, ou c'est que l'épigramme est utile à mes rimes.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
À l'arrivée du domino, qui froissait son coqueluchon en se cambrant dans les plis de la robe, quelques femmes se mirent à ricaner, moitié raillerie, moitié agacerie.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais ses complices, étonnés, disons plus, dégoûtés de ses hésitations, commençaient à se pousser du coude et à ricaner en le regardant.Jules Lermina (1839-1915)
Quand on peut chanter si haut, comment peut-on descendre soi-même des cieux pour ricaner dans la fange avec un grossier vulgus ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il crut la voir ricaner là-haut entre deux blanches nuées.Jean Aicard (1848-1921)
Alors, il affecta de ricaner, avec des haussements d'épaules outrageux.Émile Zola (1840-1902)
Vainement entendit-il les autres ricaner et railler, il dédaigna de les aider de la moindre épigramme.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
On ne devrait jamais se mettre en colère contre ceux qui, pris en faute par nous, se mettent à ricaner.Marcel Proust (1871-1922)
Alors commença un chuchotement, un mouvement des yeux et des têtes ; mais l'étiquette ne permit à aucune d'elles de ricaner.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il se fit parmi les autres un chuchotement général, mais l'étiquette ne permettait pas de ricaner.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Puis, quand il eut le nez sur ses épaules nues, il se mit à ricaner.Émile Zola (1840-1902)
Il crut voir ricaner leurs fenêtres béantes comme autant de bouches acrimonieuses qui eussent craché des bouteilles, des tessons, des pavés et des tonneaux à la face de leurs ennemis.Paul Adam (1862-1920)
Il s'est retourné, m'a regardé quelques minutes avec un étonnement inepte, puis s'est mis à ricaner lourdement.Victor Hugo (1802-1885)
Et il ne faut pas ricaner, employer le gros mot de brutalité, l'énergie reste une chose rare et belle, qu'on n'acquiert pas, et qui fait les grandes œuvres.Émile Zola (1840-1902)
C'étaient des gros mots, fortement salés, qui faisaient ricaner les filles rougissantes et se tordre les hommes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RICANER » v. n.

Rire avec éclat, à plusieurs reprises & de mauvaise grace, le plus souvent sans sujet. Les ignorants, au lieu de rire à propos, ne font que ricaner à tous moments.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 6 : la langue française, modèle d'intégration ?

Qu’est-ce qui lie la langue française à la citoyenneté ? 

Laélia Véron 02/06/2021