salement

 

définitions

salement ​​​ adverbe

D'une manière sale, en salissant. Manger salement.
familier Très. Je suis salement embêté. ➙ vachement.
 

synonymes

salement adverbe

malproprement, mal, comme un cochon (familier)

malhonnêtement, perfidement, déloyalement (rare)

[familier] très, affreusement, horriblement, bigrement (familier), drôlement (familier), foutrement (familier), rudement (familier), sacrément (familier), vachement (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je m'étais préoccupée de tout ce qui permet la propreté, n'ayant jamais redouté dans la misère que la nécessité de vivre salement.George Sand (1804-1876)
Le clergé romain qui le suivait était mis salement.Pierre de Lacretelle (1886-1969)
Ses premiers essais étaient restés au-dessous de la médiocrité ; son œil de paysan voyait gauchement et salement la nature ; ses toiles, boueuses, mal bâties, grimaçantes, défiaient toute critique.Émile Zola (1840-1902)
Qu'équ'fois, l' pied y faisait mal, dont i' savait salement bien s' servir.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais, sous le gaz, il aperçut ses vêtements, ses souliers couverts de boue, une boue lourde, épaisse, tout son passé qui le tenait encore pesamment et salement.Alphonse Daudet (1840-1897)
Pour recommencer à écrire aussi mal et aussi salement ?Comtesse de Ségur (1799-1874)
Bigolin est d'abord le battu ; mais il se relève et se venge sur son adversaire si violemment et si salement, que celui-ci demande secours et merci.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Il ne les a faits, semble-t-il, que pour se reproduire salement et pour mourir ensuite, ainsi que les insectes éphémères des soirs d'été.Guy de Maupassant (1850-1893)
Eh bien mon vieux c'est des petits poissons sans tête cuits « dedans » une boîte en fer blanc, mais tu sais, c'est salement bon !Louis Pergaud (1882-1915)
Pourquoi alors que tu te venges aussi salement !Louis Pergaud (1882-1915)
Sept demeuraient prisonniers, plus ou moins salement blessés : nos jeunes hommes firent comme ils avaient résolu.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Je fais un sale métier, c'est vrai ; mais j'ai une excuse : je le fais salement.Georges Darien (1862-1921)
C'était un chic type, ce bougre-là, parce qu'il écopait salement si je m' faisais poisser, hé ?Henri Barbusse (1873-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SALEMENT » adv.

D'une maniere sale & malpropre. Cet homme vit salement. On tient ces enfans fort salement, on ne leur change gueres de linge ni d'habits. Il parle salement, il dit des ordures.
Le français des régions Le Top 15 des mots des régions ! Le Top 15 des mots des régions !

L'ouvrage Comme on dit chez nous a été construit sur la base d'enquêtes auxquelles des milliers de francophones ont participé.

26/10/2020