Email catcher

mal

définitions

mal ​​​ , male ​​​ adjectif

dans des locutions (vieux au féminin) Mauvais. Bon gré, mal gré. Bon an, mal an.
vieux À la male heure : à l'heure de la mort. Mourir de male mort, de mort violente.
Contraire à un principe moral, à une obligation (opposé à bien). C'est mal de (+ infinitif). C'est mal, ce que tu as fait là. Faire, dire qqch. de mal. Je n'ai rien fait de mal.
Pas mal locution adjectivale (avec une négation) : plutôt bien. Ce tableau n'est pas mal ; familier il est pas mal.

mal ​​​ adverbe

(opposé à bien)
D'une manière contraire à l'intérêt ou au plaisir de qqn. Ça commence mal ! Ça tombe mal : cela arrive à un moment inopportun. Ça a failli mal tourner, se gâter.
Avec malaise, douleur. Se sentir mal : éprouver un malaise. Être mal dans sa peau. Se trouver mal : s'évanouir. Être au plus mal, dans un état de santé très grave.
(sens atténué) Vous êtes mal sur ce tabouret, prenez un fauteuil. familier On est mal !, en mauvaise posture.
D'une façon défavorable, avec malveillance. Il est mal vu (opposé à bien). Être, se mettre mal avec qqn, se brouiller avec lui. Ne le prenez pas mal (→ en mauvaise part).
Autrement qu'il ne convient ; de façon contraire à un modèle. Travail mal fait. Elle écrit mal. Un écrou mal serré. Parler mal à qqn, sans respect.
(sens moral) Il s'est mal conduit. Elle a mal tourné.
Insuffisamment (en qualité ou quantité). ➙ médiocrement. Travail, employé mal payé. J'ai mal dormi. Peu, pas. Être mal à l'aise.
Difficilement, avec effort. Le malade respire mal. ➙ péniblement. Je vous comprends mal.
Pas mal (+ négation) locution adverbiale : assez bien, bien. Cela ne t'irait pas mal du tout. elliptiquement Comment vas-tu ? — Pas mal, et toi ?
Pas mal (sans négation) locution adverbiale : assez, beaucoup (opposé à peu). ➙ passablement. Il a pas mal voyagé. Je m'en moque pas mal.
Pas mal de (sans négation) : un assez grand nombre de, beaucoup de.

mal ​​​ , maux ​​​ nom masculin

Ce qui cause de la douleur, de la peine, du malheur ; ce qui est mauvais, pénible (pour qqn). ➙ dommage, perte, préjudice, tort. Faire du mal à qqn. Rendre le mal pour le mal. Cela n'a jamais fait de mal à personne. locution Il, elle ne ferait pas de mal à une mouche. Mettre à mal. ➙ maltraiter.
Un mal, des maux. ➙ malheur, peine. C'est un mal nécessaire.
Souffrance, malaise physique. ➙ douleur. (Avoir un, des) mal, maux de tête (➙ migraine), de gorge. Il y a plus de peur que de mal. proverbe Aux grands maux, les grands remèdes. Avoir mal. ➙ souffrir. Où as-tu mal ? J'ai mal au dos. (Avoir le) mal de mer, mal de l'air, des nausées (en bateau, en avion). Faire mal : causer de la douleur. Se faire mal en tombant. au figuré Cela me fait mal au cœur : cela m'inspire de la tristesse.
(formule de politesse) Il n'y a pas de mal, ce n'est rien, ne vous excusez pas.
Maladie. Prendre mal, du mal : tomber malade ; spécialement prendre froid. Le remède est pire que le mal.
vieux Le haut mal, le mal sacré : l'épilepsie.
Souffrance morale. Des mots qui font du mal. ➙ blesser. Le mal du siècle, mélancolie profonde de la jeunesse romantique. Le mal du pays. ➙ nostalgie. Être en mal de : souffrir de l'absence, du défaut de qqch. En mal d'affection.
Difficulté, peine. Avoir du mal, beaucoup de mal à faire qqch. Se donner du mal, un mal fou, familier un mal de chien.
Dire, penser du mal de qqn. ➙ calomnier, médire.
Le mal.
Ce qui est contraire à la loi morale, à la vertu, au bien. Faire le mal pour le mal. Elle voit le mal partout. Je n'y vois aucun mal. Sans penser, sans songer à mal, sans avoir d'intentions mauvaises.
Ce qui est l'objet de désapprobation ou de blâme. Le bien et le mal. Satan, incarnation du mal (➙ malin I, 1). « Les Fleurs du mal », poèmes de Baudelaire.

mal- élément

Élément qui signifie « mal, mauvais » (ex. malaise ; malpoli, malmener ; malfaiteur). ➙ mé-. var. mau- (ex. maudire); souvent opposé à bien.

synonymes

mal nom masculin

mal au cœur

nausée, haut-le-cœur

mal du pays

nostalgie

mal de tête

céphalalgie, céphalée, migraine, mal de crâne (familier), entêtement (vieux)

avoir mal

souffrir, en baver (familier)

avoir mal à la tête

avoir le casque (familier), [après beuverie] avoir mal aux cheveux (familier)

avoir du mal

peiner, avoir de la misère (région., Québec), en baver (familier), tirer la langue (familier), [financièrement] tirer le diable par la queue (familier)

se donner du mal

se dépenser, se démener, se donner de la peine, ne pas ménager ses efforts, se casser (le derrière, le cul) (familier), se décarcasser (familier), se démancher (familier), se mettre en quatre (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Récemment, il a pêché un congre de 1,40 m qui lui a demandé pas mal d'effort.Ouest-France, 26/06/2015
Cette difficulté, encore mal surmontée, constitue la frontière actuelle de la neurobiologie de la conscience.Revue philosophique de la France et de létranger, 2004, Jean Delacour (Cairn.info)
La mesure de ce confinement qui a le plus de mal à passer ?Ouest-France, Abdeslam KADIRI, 16/07/2020
Un mal de tête violent et inhabituel et des troubles de l'équilibre peuvent être associés.Ça m'intéresse, 22/10/2021, « Quand faut-il se rendre aux urgences ? »
Les médecins excluent tout accident dû à un jeu qui aurait mal tourné, ou même une chute.Ouest-France, 09/04/2021
Cette dernière pièce, cependant, est plutôt mal reçue par les journaux révolutionnaires.Parlement[s], 2012, Chantal Meyer-Plantureux (Cairn.info)
Moindre mal, pensait-elle, et en effet mieux vaut ne critiquer qu'une moindre partie de nos compatriotes.Capital, 25/10/2021, « L’urgence absolue du financement de la transition environnementale des logements »
Pas de vision, pas d'ambitions politiques, même si les racines du mal sont anciennes.Ouest-France, Yannick JAULIN, 11/04/2015
Cette difficulté peut faire survenir inconsciemment un désir de faire du mal à une personne plus âgée, un sentiment de toute-puissance par rapport à elle.Vie sociale et traitements, 2005, Michel Bauer (Cairn.info)
Cette évolution très récente de la langue est-elle un bien ou un mal ?INFOKara, 2001, Agnès Reffet (Cairn.info)
Il ne fit ni bien ni mal aux lettres : nous n'en dirons donc ni bien ni mal.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Le geste est simple mais primordial car en triant mal ou peu, le recyclage perd en qualité et en quantité.Géo, 30/01/2009, « Trions nos déchets ! »
Cette neutralité de l'impôt est partiellement mise à mal si l'on relâche certaines des hypothèses précédentes.Revue d'économie financière, 2018, François Meunier (Cairn.info)
Les produits alimentaires ou encore la prime d'activité vont bousculer, en bien ou en mal, votre portefeuille ce vendredi.Capital, 31/01/2019, « Hausse de la prime d'activité, des produits alimentaires… ce qui… »
Une autre a du mal à regarder les hommes dans les yeux.Ouest-France, Maurane SPERONI, 18/05/2021
Le bien et le mal, le partage, le jugement moral sont au programme.Ça m'intéresse, 18/05/2020, « Les religions ont-elles leur place à l'école ? »
Cette dernière pose des problèmes de mesure encore mal résolus.Revue management et avenir, 2008, Eric Vatteville (Cairn.info)
Je suis agriculteur et je sais combien cela fait mal.Europarl
Il faut prendre son mal en patience, montrer patte blanche pour s'offrir ses produits préférés.Ouest-France, Pierre WADOUX, 25/03/2020
Les espèces locales sont toujours plus résistantes, et des plantes inadaptées ou mal placées sont inéluctablement victimes de maladies.Géo, 13/03/2009, « Insecticides et fongicides au naturel »
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MAL » subst. masc.

Douleur, infirmité corporelle. L'homme est sujet à une infinité de sortes de maux. Le plus grand secret de la Medecine, c'est de connoistre d'où vient le mal, la cause, la source de l'infirmité. Les vieux maux, les maux inveterez sont incurables. Le mal, la douleur qu'on fait souffrir à ceux à qui on donne la question, leur arrache la verité. Quand on sent du mal, on ne peut avoir le coeur gay. Cette viande fait mal à l'estomac, y cause quelque indigestion. C'est un homme qui se porte mal, qui commence à estre malade.
 
MAL D'ADVENTURE, est une petite apostume qui vient au bout du doigt, causée par quelque picqueure ou blessure.
 
MAL CADUC, qu'on appelle autrement le haut mal, ou populairement le mal St. Jean, est l'épilepsie qui attaque le cerveau, & trouble le jugement.
 
MAL CONTAGIEUX, est celuy qui se communique, ou par l'attouchement d'une personne infectée, ou par la respiration de l'air corrompu, comme la peste, la verole, la lepre.
 
MAL DE COEUR, est un souslevement de coeur qui est causé par quelque desgoust : ce qui se dit aussi au figuré, du desplaisir qu'on a en voyant faire une chose pour laquelle on a de l'aversion.
 
MAL D'ENFANT, c'est le travail d'une femme qui accouche. Mal de teste, c'est la migraine ; mal de ventre, la colique.
 
MAL SAINT MAIN. C'est la galle.
 
MAL DE MER, est un bondissement d'estomac qui fait aller par haut & par bas ceux qui ne sont pas accoustumez à la marine.
 
MAL DE MERE. C'est une suffocation causée par la matrice qui remonte, & qui empêche la respiration.
 
MAL DE NAPLES. C'est le nom qu'on donne en France à la grosse verole, à cause que les François l'apporterent autrefois du Siege de Naples. Les Italiens l'appellent au contraire le mal François. Le premier nom que les Espagnols luy ont donné est la maladie de St. Job. & maintenant sarna di Indias. On l'appelle aussi le vilain mal ou la maladie venerienne, ou absolument du mal. Le commerce avec les femmes desbauchées donne du mal.
 
MAL DE RATTE, est une maladie causée par les vapeurs que la ratte envoye au cerveau.
 
MAL DE TERRE. C'est le scorbut. Voyez Scorbut.
 
MAL SUBTIL, en termes de Fauconnerie ; c'est la principale maladie des oiseaux, qui est une espece de phthisie ou catherre qui leur tombe dans la mulette, & empêche la digestion, & qui les fait mourir maigres.
 
MAL, se dit aussi de ce qui approche de la douleur, qui donne de la peine, de la fatigue, de l'affliction. L'esclavage est le plus grand de tous les maux. On a pâti beaucoup, on a souffert bien du mal durant ce siege. On aura bien du mal à prendre ce prisonnier. Un amant a bien du mal à quitter ce qu'il aime.
 
MAL, signifie aussi, Perte, ruine, dommage qu'on souffre. Le debordement de la riviere a causé bien du mal à cette Province, a causé de grandes ruines. Ce chicaneur a fait tout le mal qu'il s'est pû imaginer à sa partie, luy a causé de grands dommages. Tout le mal est fait, il n'y a point de remede.
 
MAL, se dit figurément en choses morales, de tout ce qui est contraire à la vertu, à la droite raison. La plus-part des gens ont une pente, une inclination au mal, sont endurcis au mal, au vice, au peché. Cet homme est un bon bourgeois qui ne fait ni bien, ni mal à personne. On dit aussi, qu'on a mis une femme à mal, quand on a esté le premier à la suborner. On dit qu'on veut mal à quelqu'un, quand on a sujet de le haïr. Je ne voy pas le mal qu'il y a d'aller à la Comedie. Regnier a fait dire à sa Macette :
 
Si je vous veux du mal, qu'il me puisse advenir.
 
C'est aussi en ce sens qu'est faite la devise de l'Ordre de la Jarretiere, Honni soit-il qui mal y pense.
 
MAL, signifie quelquefois, Tentative, danger où on se met de faillir en faisant quelque chose. Il n'y a point de mal de donner ce soir un petit remede à ce malade. Si on le laisse un peu manger, il n'y a pas grand mal.
 
MAL, se dit aussi adverbialement. C'est un grand homme mal fait, mal basti. Il y a des mots qui sonnent mal aux oreilles. On juge son procés, mais l'affaire va mal pour luy. Ce Courtisan n'est ni bien ni mal à la Cour. On dit aussi, qu'un homme marche mal, qu'il danse mal, qu'il escrit mal, pour dire, qu'il fait ces choses de mauvaise grace, qu'il ne les sçait pas bien faire. On dit aussi, Ils sont mal ensemble : On m'a mis mal avec luy : Il vous sied mal de soustenir une telle proposition. Les gens malins expliquent en mal toutes choses, tournent tout en mal, expliquent en mal tous les bons advis qu'on leur donne. Ce terme se prend en bien, ou en mal.
 
MAL, se dit proverbialement en ces phrases. Mal sur mal n'est pas santé, en parlant de plusieurs infortunes & afflictions qui arrivent coup sur coup. On dit aussi ironiquement & en contresens, Mal sur mal est santé, par une méchante équivoque, en ce qu'il n'y a point de T, en ces trois mots, comme si on disoit sans T. On dit aussi, Le mal d'autruy n'est que songe, pour dire, qu'on n'en est pas si vivement touché que du sien propre. On dit aussi d'un Remede ou d'une chose indifferente, C'est de l'onguent miton mitaine, qui ne fait ni bien ni mal. On dit aussi, rage de cul fait passer le mal des dents, pour dire, qu'une plus forte douleur, une plus forte passion fait qu'on oublie la moindre. On dit aussi, qu'on est tombé de fievre en chaud mal, pour dire, d'un petit accident en un plus grand. On dit aussi, chacun sent son mal, en se plaignant de quelque affliction secrette, & dont on ne veut pas dire la cause. On dit aussi en disant adieu, ou en éconduisant quelqu'un, allez, Dieu vous garde de mal.
 
Au second sens, on dit que de deux maux il faut éviter le pire, pour dire, il faut souffrir une petite perte pour en éviter une plus grande. On dit aussi, Mal vit qui ne s'amende, en parlant de ceux qui commencent à se remettre dans le bon chemin. On dit aussi de celuy dont les affaires ont mal reüssi, qui est en grand danger, qu'il est mal à cheval, que son cas va mal. On dit aussi, que toutes choses vont de mal en pis, pour dire, que tout degenere, que les sujets d'affliction augmentent tous les jours.
 
MAL, se joint aussi à plusieurs mots tant au masculin qu'au feminin, tantost comme adverbe, tantost comme adjectif, comme on verra à leur ordre.
Style et écriture L'affaire Colette L'affaire Colette

Saviez-vous qu'il existe une controverse autour de l'œuvre de Colette ? Quelle part de ses écrits faut-il attribuer à son époux Willy ? 

24/03/2022