scie

définitions

scie ​​​ nom féminin

Outil ou machine servant à couper des matières dures par l'action d'une lame dentée (➙ égoïne ; tronçonneuse). Scie à bois, à métaux. Scie circulaire (à moteur ; munie d'un disque tournant à grande vitesse). Scie sauteuse*.
Poisson-scie ou scie : poisson (squale) dont le museau s'allonge en une lame portant deux rangées de dents. Des poissons-scies.
Scie musicale : instrument de musique fait d'une lame d'acier qu'on fait vibrer avec un archet ou en la frappant.
Chanson ou formule ressassée et usée. ➙ rengaine.

synonymes

scie nom féminin

rengaine, refrain, ritournelle, antienne (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dès qu'il fera noir, je prendrai votre scie, me glisserai dans l'eau et, demain matin, les vermines s'éveilleront à douze ou quinze milles d'ici.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Les taux de change et le prix du pétrole sont en train de connaître une situation en dents de scie.Europarl
Du coup, il en lâcha la scie et le morceau de bois, et comme électrisé, avec la rapidité de l'éclair, il se retourna.Louis Pergaud (1882-1915)
C'était vraiment une misérable créature, sa tête pendait sur sa poitrine creuse, laissant saillir les os de sa nuque, dentée comme une scie.Paul Féval (1816-1887)
Depuis, le taux de change de l'euro a, comme nous le savons, évolué en dents de scie.Europarl
La double scie, dont je viens de parler, lui sert de défense contre les autres poissons, et sur-tout contre le requin qu'il éventre souvent.Louis Ange Pitou (1767-1846)
J'avais réussi à me fabriquer quelques instruments : une scie, une sorte de ciseau, un levier...Émile Gaboriau (1832-1873)
Deuxième changement de direction pour revenir parallèlement au premier trait de scie, et achever la section entière du bloc.Louis Boussenard (1847-1910)
Le voici qui reste immobile pendant quelques secondes, puis il s'occupe de retirer lentement sa scie.Alphonse Karr (1808-1890)
Il imite le bruit de la scie ; il est enchanté ; s'il était ouvrier scieur, tu l'entendrais rire... ou jurer peut-être, car ils jurent tous...Comtesse de Ségur (1799-1874)
Des toits en dents de scie et des pignons en escalier tailladaient le ciel opaque.Georges Eekhoud (1854-1927)
Elle occupait son temps à mille besognes de mâle, menuisant, jardinant, coupant le bois avec la scie ou la hache, réparant sa maison vieillie, maçonnant même quand il le fallait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le mouvement de la scie, un instant suspendu, reprit aussitôt sa marche au bruit tumultueux des flots.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Afin de ne pas perdre de temps, cinq trous de mine furent forés et chargés sur le premier glaçon, pendant que la scie en découpait un second d'égales dimensions.Louis Boussenard (1847-1910)
Quelques plissés, quatre ou cinq rangs de garnitures découpées en dents de scie, quelques volants étagés ornent assez gauchement le bas de ces jupes.Albert Robida (1848-1926)
Çà et là, dans des massifs, on entendait le chant monotone d'un jardinier ou le grincement de la scie d'un tailleur de pierre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les choses ainsi arrangées, je m'apprête à mettre en activité mon intelligence, mes bras, ma scie et mon rabot.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Un ressort de montre auquel tu auras fait des dents et qui sera une scie.Victor Hugo (1802-1885)
Ils se hâtent, car derrière eux on ouvre des tranchées profondes sur les chemins, on scie au pied les grands arbres qui tombent sur les chaussées, avec leur branches.Georges Darien (1862-1921)
Aussitôt, avec la brusquerie d'un ressort, l'avant-bras dentelé se replie sur le bras également dentelé, et l'insecte est saisi entre les lames de la double scie.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SCIE » s. f.

Outil qui sert à plusieurs Artisans pour fendre du bois, de la pierre, & autres choses. Elle est faite d'un fer qui a des dents & des hoches, qui ronge & mange petit à petit la matiere sur laquelle on l'agite, & qui est diversement emmanchée, selon les divers usages. Il y a des moulins à scie, qui par leur mouvement scient tous seuls des poutres pour faire des ais ; des scies sans dents pour le marbre ; des scies avec des dents pour la pierre de St. Leu ; des scies avec des dents destournées de part & d'autre, pour scier le bois ; scie à refendre pour les Scieurs de long. Scie à debiter, ce sont les scies ordinaires. Les scies a main, sont des scies qui n'ont qu'un fer dentelé, & une poignée pour manche. Les Ouvriers l'appellent egohine, & les Serruriers scie à guichet. Les Chirurgiens ont des scies pour coupper les os. On tient que ce fut Icare qui inventa la scie, en voyant l'arreste d'un poisson. Ce mot vient du Latin secare, ou xyein Grec, qui signifie polir, raboter, selon Nicod. Mais il y a plus d'apparence qu'il vient de ascia.