refrain

définitions

refrain ​​​ | ​​​ nom masculin

Suite de mots ou de phrases répétée à la fin de chaque couplet d'une chanson. Reprendre un refrain en chœur.
au figuré Paroles, idées qui reviennent sans cesse. ➙ leitmotiv, rengaine. Avec lui, c'est toujours le même refrain. ➙ chanson.

synonymes

refrain nom masculin

rengaine, chanson, leitmotiv, ritournelle, antienne (littéraire), disque (familier), scie (familier), bringue (Suisse)

changez de refrain !

changez de disque ! (familier), parlez d'autre chose !

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Que le plus jeune d'entre nous chante seul un air populaire de ces contrées, et nous dirons seulement le refrain avec lui.George Sand (1804-1876)
Je suis disposé, à l'occasion d'une autre réunion, à entrer dans le détail de cette question parce qu'on répète cela comme une sorte d'antienne, un refrain, comme si c'était vrai.Europarl
Quand c'était mon tour je chantais tout le temps, et au couplet et au refrain.Ernest Myrand (1854-1921)
Ces paroles lui restaient dans l'esprit ; il les entendait sans cesse comme un obstiné refrain.Paul Féval (1816-1887)
A présent je la connais assez pour accompagner le refrain en ronronnant, comme tout le monde.Charles Péguy (1873-1914)
Et ses phrases espacées, prononcées lentement, tombaient une à une, comme un refrain pour endormir les peines, sur la mère muette et accablée.René Bazin (1853-1932)
Un poëte allemand a fait, de nos jours, une ballade... et le refrain de cette ballade, il convient fort au récit que je vous fais en ce moment...Jules Janin (1804-1874)
Les rimes en on étaient particulièrement recherchées, parce que, sous une forme écourtée, elles introduisent le refrain populaire ton ton ton taine ton ton.Charles Péguy (1873-1914)
Cela me conduisit tout de suite à prendre un mot unique comme le meilleur refrain.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
En deux coups de rames nous étions à portée de la voix, chantant à plein gosier un refrain national dans lequel il eût été difficile de reconnaître une musique européenne.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Et ses lèvres, s'entr'ouvrant sous l'action d'une occulte puissance, murmuraient le refrain rythmique de la blanche fileuse d'autrefois.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et, tout à coup, d'une auberge voisine, un phonographe graillonne et vomit un refrain de café-concert, simule la voix ébréchée d'un pitre.Remy de Gourmont (1858-1915)
Leurs cavaliers haussaient et baissaient leurs boucliers blancs en cadence ; et à chaque refrain ils frappaient, du fer d'un javelot, leur poitrine couverte de fer.Alexandre Vinet (1797-1847)
Et, sous les regards admiratifs de sa femme, il entonna une vieille chanson patriotique, en marquant par des mouvements de bras le rythme du refrain.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Malheur à celui qui ferait la sourde oreille ; les enfants, de leur ton le plus aigu, hurleraient un refrain vengeur, mais trop grossier pour pouvoir être reproduit.Alphonse Chabot (?-1921)
Alors commence un de ces chants dont les matelots égyptiens accompagnent toutes leurs manœuvres et qui ont invariablement pour refrain éleyson !Gérard de Nerval (1808-1855)
Il m'endormait sur ses genoux, quand j'étais petit, et il murmurait toujours un vieux refrain écossais où l'on chante les lacs de notre pays.Jules Verne (1828-1905)
Jusqu'au dernier jour, haut, svelte, rapide, il a passé dans la vie, le sourire aux lèvres et fredonnant volontiers quelque alerte refrain.Jules Massenet (1842-1912)
Il avait pris les devants depuis quelque temps, et jamais refrain plus agréable parvint à nos oreilles.Charles Deguise (1827-1884)
Il se mit à fredonner je ne sais plus quel refrain populaire, en battant la mesure contre les vitraux de la fenêtre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REFRAIN » s. m.

Reprise de quelques vers qu'on repete au bout d'un couplet d'une Chanson, d'une Balade, d'un Chant Royal, Triolet ou autre Poësie semblable. Les Italiens l'appellent dans leurs airs ritournelle. Menage dit que refrain vient de l'Espagnol refran, signifiant proverbe, parce que tous les refrains doivent contenir quelque chose de notable, ou de sententieux ; ou de referaneus cantus, qui revient toûjours. L'un & l'autre viennent plûtost du Latin, ex eo quod saepius feratur & referatur.
 
REFRAIN, se dit figurément en Morale, en parlant des importuns qui repetent toûjours la même chose, qui reïterent une même demande. Regnier a dit des Poëtes de son temps :
 
...Puis au partir de là,
 
Vous disent, Mais, Monsieur, me donnez vous cela ?
 
C'est toûjours le refrain qu'ils font à leur balade.
 
REFRAIN, en termes de Mer, est le retour des houles ou grosses vagues de la mer qui vont se briser contre les rochers. Les refrains de cette mer sont si violens, que les bords escarpez en sont à demi rongez.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020