selle

 

définitions

selle nom féminin

Pièce de cuir incurvée, placée sur le dos du cheval et qui sert de siège au cavalier. Cheval de selle, qui sert de monture. —  Monter, se mettre en selle, à cheval. —  au figuré Mettre qqn en selle, l'aider dans ses débuts.
Petit siège de cuir adapté à une bicyclette, une moto…
Partie de la croupe (du mouton, etc.) entre le gigot et la première côte.

selle nom féminin

vieux Chaise percée. —  moderne Aller à la selle : expulser les matières fécales. ➙ déféquer.
Les selles, les matières fécales.
 

synonymes

selles nom féminin pluriel

excréments, déjections, fèces, caca (familier), crottes (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On selle déjà les chevaux du général, je les entends dans la cour, et quand j'aurai écrit un mot à ma mère, je vais faire seller les miens.George Sand (1804-1876)
Nous le mîmes enfin sur un angareb que nous plaçâmes sur la selle d'un chameau ; il ne put s'y tenir et tomba.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Je me laissais aller sur ma selle, faible et vacillant, m'abandonnant à l'instinct de mon cheval.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
J'en ai déjà pris un, madame : le gris clair ; j'ai attaché sur la selle mon chapeau et mon châle.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Nous étions en selle avant que les étoiles eussent pâli, et nous suivions la voie sablonneuse.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Le déplacement et l'assouplissement de chaque partie isolée une fois obtenus, on déplacera momentanément le haut du corps, afin d'apprendre au cavalier à se remettre en selle lui-même.François Baucher (1796-1873)
Dans les fontes de sa selle il portait toujours du pain et de l'eau-de-vie ; il avait mangé et bu.Jean Aicard (1848-1921)
En voiture ou en selle, il parcourait les bourgs et les villages et jusqu'aux fermes isolées pour gagner les électeurs et les convaincre de ses bonnes intentions.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Des voitures constamment attelées et des chevaux de selle étaient affectés à l'usage de chaque souverain et des officiers de leur maison.Claude-François de Méneval (1778-1850)
On dit que d'un coup d'épée il fendait un cavalier de la tête à la selle ; il faisait voler d'un revers la tête d'un bœuf ou d'un chameau.Jules Michelet (1798-1874)
Une fois en selle, son inséparable longue-vue en bandoulière, les pieds cramponnés aux étriers, il se confia à la sagacité de sa bête et n'eut pas lieu de s'en repentir.Jules Verne (1828-1905)
Les malades quittèrent la selle et s'assirent au bord des chemins dans l'attente des fourgons.Paul Adam (1862-1920)
Ce fut une nouvelle maladie qui incommoda les animaux, dont la plupart étaient affligés d'écorchures à l'endroit de la selle.Paul Adam (1862-1920)
Seulement, à tout hasard, mettez des pistolets dans les fontes ; vous trouverez à ma selle les miens tout chargés.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et ces feuilles volantes, roussies par le soleil, maculées par la pluie et les nuits humides, froissées sur la selle, lacérées, perdues dans les camps, je les avais oubliées.Hector France (1837-1908)
J'ôtai la selle et la bride à la jument ; la petite bergère lui ouvrit la barrière et la lança dans le verger.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et nul ne lui représenta qu'au milieu de son crâne une écorchure saigneuse marquait l'effleurement du biscaïen, parce que, seuls, les dragons la pouvaient apercevoir du haut de la selle.Paul Adam (1862-1920)
Il se dressait alors sur sa selle, fier, digne, grave, se sentant chargé d'une mission de confiance, plein de respect pour lui-même.Hector France (1837-1908)
Sevilla, dans cette position périlleuse, ne vacilla même pas sur sa selle, ne perdit pas les étriers, et tint si bien son cheval qu'il retomba sur les quatre pieds.Théophile Gautier (1811-1872)
Quand je suis revenu pour monter en selle, j'ai vu alors deux femmes dans le coupé.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SELLE » s. f.

Banc, siege où l'on s'assied. Marot a dit dans une Epigramme :
 
Ces jours passez les Blancs Manteaux,
 
Ont fait rempart de bancs & selles, &c.
 
Les courtauts de boutique sont assis sur de petites selles de bois à trois pieds. Les Clercs doivent toûjours estre le cul sur la selle, estre culs de plomb. Il y a aussi des selles brisées, ou sieges plians, qui sont d'estoffe ou de tapisserie. Une selle de Sculpteur est un pied sur lequel il pose ses modeles, où il les travaille.
 
SELLE, se dit aussi d'un siege propre à mettre un bassin de chambre, où on se descharge le ventre. Ainsi on dit, Il est sur la selle ; & par extension on le dit de la descharge du ventre. Il est constipé, il ne peut aller à la selle. Cette purgation a bien operé, elle luy a fait faire plusieurs selles. Les Medecins jugent des maladies par les selles, par les excrements.
 
On appelle bateau des selles, certains bateaux immobiles qui sont disposez pour y battre & laver la lescive, & où il y a des pieces de bois qui les divisent en plusieurs carrez.
 
SELLE, en termes de Manege, est un siege qu'on met sur le dos d'un cheval pour la commodité du cavalier. La selle rase est composée de deux arçons, de deux bandes, des battes de devant, des panneaux & contre-sanglots ; & la selle à piquer a outre cela la batte de derriere, & le troussequin, ou le demi-troussequin. L'une & l'autre ont un pommeau. C'est estre bien mauvais Escuyer, que de se tenir au pommeau de la selle, de perdre le fond de la selle. Les Maquignons montent un cheval sans selle, à poil, à dos nud. Il y a aussi des selles à limon, pour les harnois. Quand un cheval est blessé sous la selle, il la faut chambrer, rembourrer. Les voltigeurs sautent en selle sans estriers. Ce mot vient de l'Alleman sattel, qui signifie la même chose. L'invention de la selle est assez moderne. Les anciens Auteurs n'en font point de mention avant le temps de Valentinien. Auparavant on se servoit de panneaux quarrez, comme on voit à la statuë d'Antonin au Capitole. Goropius Becanus en attribuë l'invention aux François Saliens, d'où il dit qu'est venu le nom de selle. On faisoit autrefois porter une selle à un condamné d'un Comté à un autre voisin pour marque d'infamie, avant son execution.
 
On appelle une selle à tous chevaux, celle qui a des arçons mobiles, qui sert à voyager en poste, & en relais, qui se peut accommoder à tous chevaux : & figurément on appelle selle à tous chevaux, tout ce qui sert à plusieurs usages & en plusieurs occasions, comme les lieux communs, des vers, des harangues, qu'on peut appliquer également bien à diverses personnes.
 
On dit proverbialement, qu'on est entre deux selles le cul à terre, lors qu'on avoit deux moyens de faire reüssir une affaire, & que tous deux ont manqué.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020